GIVORS (69) LES 108 ENGAMENTS DE MOHAMED BOUDJELLABA PASSES AU CRIBLE

Trois mois après son arrivée sur la plus haute marche de la commune, celle de maire, nous revenons sur les engamants de celui-ci durant la campagne. D'ores et déjà quelques initiatives vont dans le sens d'une ouverture dans une ville sclérosée durant 67 ans par un règne communiste. Nous commencerons par le chapitre "Une tolérance zéro incivilités et insécurité."

Les Givordins ont le droit à la tranquillité nous dit le maire, une affirmation partagée par la population. Nous mettrons en place un dispositif de tranquillité publique pour l'ensemble des Givordins en renforçant le travail partenarial entre la Police municipale, la Police nationale et la Gendarmerie tout en augmentant les moyens humains et technologiques".

Le point numéro 52 de son programme consisterait à Créer un plan d'éclairage adapté à chaque quartier et à chaque croisement routier de la ville (capteurs de présence, éclairage LED...)

Notre avis: Mohamed Boudjellaba a déjà rallumé la ville la nuit, une demande majoritaire des habitants. Ce plan coutera cher mais va dans le sens d'une ville en mutation. De plus, à terme, elle réalisera de grosses économies.

53: Mettre en place une police municipale de nuit et le week-end-end

Notre avis: Il faudra surtout que le nouveau premier magistrat de la ville parvienne à former une police municipale. Quatre départs pour Bron (69) (trois sur le précédent mandat), des policiers ne se présentant pas alors qu'ils seraient embauchés si compétence, l'image de la ville rebutant la plupart. Le fait que le maire refuse de doter sa police municipale d'arme létale est un handicap en 2020. Il lui faudra une équipe renforcée pour travailler de nuit et le week-end-end. Il devra y arriver à terme les principaux faits se produisant quand la Police municipale n'est pas opérationnelle.

54: Augmenter les effectifs de la Police municipale de nuit et créer un poste de garde champêtre.

Notre avis: Ce n'est plus augmenter mais revoir la politique en matière de police municipale. 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 Mohamed Boudjellaba devra tripler ou quadrupler ses effectifs actuels. Une dépense que la population devrait accepter. Mais il lui faudra proposer une équipe très professionnelle. Le poste de garde-champêtre peut trouver sa place dans une commune comportant de nombreuses zones vertes. Et même si nous ne connaissons pas la feuille de route qu'aurait celui-là.

55:  Exiger des renforts de la police nationale

Notre avis: On ne le prend pas comme un point du programme tant tous les maires sont dans cette logique.

56: Utiliser la vidéo-surveillance pour lutter contre les incivilités (dépôts sauvages d'ordures, voitures "ventouses", rodéos motorisés, délinquance routière..

Notre avis: Avec de vrais policiers assermentés devant les caméras de surveillance. Le problème des voitures "ventouses" devrait vite être réglé à travers une politique de verbalisation. Le maire bénéficiera peut-être de temps en temps de voitures policières banalisées avec radar embarqué. Histoire de verbaliser des engins roulant à 100 km/h en zone 30. Inutile autrement d'inscrire en gros une zone 30, certains maires allantjusqu'à 20, si aucun excès de vitesse n'est constaté dans ces zones. 

57: Agir contre les comportements accidentogènes lors des cérémonies de mariage.

Notre avis: Le maire n'a pas perdu de temps suite à un mariage hallucinant. A cause de 2% de mariages dits difficiles tous les mariages se feront à la salle Rosa Parks en libérant les siestes du samedi des habitants des abords de la mairie. Le lieu parait le mieux adapté, plus facile à sécuriser, idéal pour les photos. Et moins "agréable" pour les rodéos automobiles.

58:  Sécuriser les pieds d'immeubles et les cages d'escaliers par des agents de sécurité-médiateurs

Notre avis: Dans les quartiers sensibles, Les Tours, Ambroise Crozat, Les Vernes, Bans... les parents et les "grands frères" ont renoncé. Qui seraient ces agents ? Pour tenir quel genre de rôle ? Avec quels moyens pratiques et humains ? Nous sommes plus réservés sur la réussite de cet engagement 58. 

59: Renforcer les actions de médiation et de prévention (éducateurs spécialisés".

Si Mohamed Boudjellaba réussit ce point alors son mandat sera plus léger. Là aussi nous sommes plus réservés sur les résultats.

LES ABSENCES

Mohamed Boudjellaba ne mentionne pas le renforcement de sanctions comprises dans les attributions de la Police municipale. Utiliser les caméras certes mais pour quelle sanction derrière ? Le retour de la verbalisation concernant les questions de stationnement. La suppression d'aides aux parents d'enfants mineurs et délinquants ? Les aides municipales bien sûr.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.