AREVA contre Lhomme : Le Parti de Gauche prend position

AREVA contamine le Nord-Niger © En Vouature Simone - Le blog qui klaxonne
AREVA contamine le Nord-Niger © En Vouature Simone - Le blog qui klaxonne

COMMUNIQUE DU PARTI DE GAUCHE par Arthur Morenas et Corinne Morel Darleux

L'Observatoire du nucléaire assigné en justice : le Parti de Gauche demande que lumière soit faite sur les agissements d'Areva au Niger.

Le 1er février prochain comparaîtra au Tribunal de Grande Instance de Paris l'Observatoire du nucléaire, assigné en justice par le groupe Areva pour diffamation publique. Cette assignation de son président Stéphane Lhomme fait suite à un communiqué du 11 décembre intitulé « Nucléaire/corruption : Areva offre un avion au Président du Niger... ». L'association anti-nucléaire y accuse Areva d'avoir illégalement versé 17 milliards de Francs CFA (environ 26 millions d'euros) au gouvernement du Niger et interpelle à ce sujet le Ministre EELV du développement Pascal Canfin - interpellation restée à ce jour lettre morte. Areva réclame la somme de 25 000€ à l'Observatoire du nucléaire, somme qui provoquerait la mort de cette association qui réalise un travail précieux de vigilance et de veille citoyenne sur les questions de nucléaire.


Cette affaire interroge une fois de plus sur l'opacité qui accompagne l'industrie nucléaire mais aussi sur la puissance de ces grands groupes, industriels et financiers, qui ne supportent pas l'idée de contrôle citoyen. Il serait intolérable que l'attachement aveugle de la France à l'industrie nucléaire puisse conduire à de tels agissements au Niger.

En plein débat national sur la transition énergétique, le Parti de Gauche souhaite que toute la lumière soit faite sur la réalité des agissements d'Areva et du gouvernement français au Niger.

Il est urgent de mettre un terme à la confiscation technocratique des questions politiques sous la Ve République. Le Parti de Gauche appelle à une refondation démocratique et à la constitution d'une VIe république, ainsi qu'à la mise en place d'un pôle public de l'énergie par la nationalisation des groupes Areva, Edf, Gdf Suez, placé sous contrôle démocratique des citoyens et usagers, afin d'amorcer la sortie du nucléaire et la transition énergétique.

http://www.lespetitspoissontrouges.org/

-----------------------------

Des associations dénoncent une "négligence fautive" dans la gestion, par une filiale d'Areva, de la mine d'uranium de Mounana, au Gabon, et demandent au groupe nucléaire français de "prendre ses responsabilités" environnementales et sanitaires au Gabon et au Niger.
Le rapport d'enquête rendu public, mercredi 4 avril, par l'association de juristes Sherpa, en coopération avec la Criirad, Médecins du monde et les associations d'anciens travailleurs gabonais et expatriés du site, relève "l'existence d'un risque connu" et "l'absence coupable d'information sur ces risques".

Areva accusée de "négligence fautive" en Afrique
LEMONDE.FR | 05.04.07 | 15h45
http://abonnes.lemonde.fr/web/video/0,47-0,54-892123,0.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.