mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart mer. 10 févr. 2016 10/2/2016 Dernière édition

Communication de Ségolène Royal - second tour des cantonales


"Chaque voix va compter dimanche prochain (27 mars) et il ne faut donc
pas s'abstenir", indique Ségolène Royal dans un communiqué. "Toutes
les voix qui se sont portées sur des candidats sans étiquette ou
majorité départementale parce qu'ils n'osent plus assumer leur
appartenance à l'UMP, ont été présentées lors des résultats nationaux
comme faisant partie de la majorité présidentielle", ajoute Ségolène
Royal avant de souligner: "C'est-à-dire comme un vote de soutien à
Nicolas Sarkozy".
Le présidente de Poitou-Charentes et candidate aux primaires
socialistes poursuit en estimant qu'"au moment où toute la France
rejette Nicolas Sarkozy, pour la crise morale, les injustices
criantes, la baisse du pouvoir d'achat des retraites et des salaires,
les mensonges et les effets d'annonce, et les avantages donnés aux
plus riches, les électeurs doivent se saisir de leur droit de vote
pour montrer leur désaccord et pour sanctionner ceux qui nous
gouvernent si mal et avec tant de mépris".
Dans sa région, Mme Royal estime que "tout particulièrement, le
candidat Bussereau (président du conseil général de la Charente-
Maritime et en ballottage à Royan-est, ndlr) doit être sanctionné.
Ministre pendant huit ans, il représente la politique et les méthodes
sarkozystes dont les Français souffrent et qu'ils rejettent
massivement." Elle explique que "redevenu député UMP il cache,
localement, bien peu courageusement d'ailleurs, son étiquette
politique car il sait que les Français n'en peuvent plus. Il faut donc
sanctionner ce comportement et le cumul de mandats en votant dimanche
prochain."
http://www.sudouest.fr/2011/03/21/cantonales-segolene-royal-vise-nicolas-sarkozy-et-dominique-bussereau-349094-659.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
Billet mis à jour après le premier tour des cantonales