PerDanré
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2020

Italie : soupçon de corruption au bénéfice du cigarettier Philip Morris

Un système de corruption au bénéfice du cigarettier Philip Morris International en Italie a été récemment révélé par une enquête, le tribunal devrait se prononcer le 12 janvier 2021

PerDanré
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans un article publié le 11 mars 2020 et intitulé « Tobaccopoli: The Secret Battle to Control Italy’s Cigarette Market », OCCRP (“Organized Crime and Corruption Reporting Project”), association américaine à but non lucratif, dénonçait, sous la plume d’Alessia Cerantola, un système de corruption mis en place par la major du tabac Philip Morris International (PMI) en Italie.

Comme l’auraient démontré les écoutes téléphoniques mises en place par la police italienne, le fabricant de Marlboro et de l’Iqos aurait corrompu des hauts fonctionnaires des Douanes pour obtenir des informations confidentielles sur les taux d’imposition, et donc des prix, pour imposer son propre système de taxation et pour contrôler le système de traçabilité des produits du tabac et ainsi continuer d’alimenter le commerce parallèle de tabac.

Alors que neuf personnes ont été arrêtées en décembre 2019, toutes ont été libérées entre janvier et février, et l’enquête a été mise à l'arrêt.

Cette affaire a suscité de nombreuses réactions, tant médiatiques que politiques. En France, l’association anti-tabac CNCT (Comité national contre le Tabagisme) l’a relayée, pendant que le député européen Manuel Bompard interpellait la Commission européenne par le biais d’une question écrite.

Audience le 12 janvier 2021

Le parfum de scandale et les soupçons d’un système de corruption ont eu pour conséquence la reprise de l'enquête. Le Procureur adjoint de Rome Alberto Pioletti vient de renvoyer les protagonistes devant le tribunal, une audience préliminaire étant fixée au 12 janvier 2021 devant le juge Andrea Fanelli. On y retrouvera du « beau monde » : Concetta Anna Di Pietro (Directrice du bureau de circulation du tabac à l'Agence des douanes et des monopoles), Fabio Carducci (Directeur de la Direction centrale pour la gestion des accises et des monopoles du tabac), Massimo Pietrangeli (Directeur central de l'évaluation et du recouvrement), et les dirigeants de Philip Morris Eugenio Sidoli, Gianluca Bellavista et Nicola Fogolin, tous licenciés depuis la connaissance de cette affaire.

Un procès aura donc lieu en Italie pour étudier s'il y a bien eu une corruption conduite par Philip Morris sur des agents de la Douane. Génération Sans Tabac, consortium d’associations antitabac rappelle dans un article publié le 2 octobre 2020 que les fabricants de tabac n'ont pas hésité par le passé à enfreindre la législation sur la concurrence pour s’entendre sur les prix dans d'autres pays européens. Rendez-vous est pris le 12 janvier prochain.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber