2020: A 100 secondes de la guerre nucléaire ?

La majorité des jeunes de 20 à 35 ans craignent que la 3e guerre mondiale éclate de leur vivant. La moité des 16 288 personnes questionnées pensent qu'un jour ou l'autre les armes nucléaires seront utilisées. Pourtant, les gouvernants actuels continuent à injecter des centaines de milliards de dollars dans ces armements. Faudrait-il exterminer ces "vieux" pour sauver l'humanité -:)

Les physiciens nucléaires éminents qui ont mis en au point, en 1947, une représentation symbolique du risque de déflagration nucléaire, estiment la situation plus dangereuse que pendant les pires moments de la Guerre froide !

En janvier 2020 leur Horloge de l’Apocalypse (Doomsday clock) est figé à 100 secondes avant minuit. Il y a un an, elle a été à 120 secondes de la guerre nucléaire.

Nos politiciens et autres décideurs regardent ailleurs.

Pire, ils contribuent à augmenter le danger:

« Les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 4% en 2019, la hausse la plus élevée depuis dix ans, sur fond de rivalités croissantes entre grandes puissances et de course aux nouvelles technologies, selon le rapport annuel de l’institut britannique IISS (International Institute for Strategic Studies) publié vendredi (14/2/2020) ». « Les deux plus gros budgets militaires mondiaux, ceux des Etats-Unis (685 milliards de dollars) et de la Chine (181 milliards), poursuivent leur trajectoire exponentielle, avec une hausse de 6,6% dans les deux pays en 2019 par rapport à 2018. »

Hasard du calendrier ? La Croix rouge internationale publie les résultats d'une enquête, menée auprès de 16 288 personnes âgées de 20 à 35 ans dans 16 pays, sur leur perception de ce danger mortel.

Une majorité « pense qu’une troisième guerre mondiale aura lieu de leur vivant, et plus de la moitié estime que des armes nucléaires ont toutes les chances d’être utilisées quelque part dans le monde au cours des dix prochaines années. » Pourtant, « la 'génération Y' est majoritairement opposée à l’utilisation d’armes de destruction massive en toutes circonstances, qu’il s’agisse d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques. » (Résumé de l'enquête de la CICR par l'IDN, voir ci-dessous).

En réalité, cette guerre peut éclater à tout moment, par un accident technique, une attaque terroriste, à cause de la cybercriminalité. (Voir le dossier A deux minutes de la guerre nucléaire ?)

Pourtant, les puissances nucléaires continuent à injecter des centaines de milliards de dollars dans leur armement. De surcroit, cette industrie et ses retombées appartiennent aux activités les plus désastreuses pour l’environnement.

Quand l'Horloge se mettra sonner, il sera trop tard pour les réveiller.

Le Centre pour l'action non-violente, Suisse romande. Le Centre pour l'action non-violente, Suisse romande.

Sources:

Croix rouge: https://www.icrc.org/fr/document/pour-la-generation-y-les-guerres-devastatrices-representent-un-risque-bien-reel-et-des

Comité des physiciens nucléaires, Domsday clock https://thebulletin.org/wp-content/uploads/2020/01/2020-Doomsday-Clock-statement.pdf

IDN - Initiatives pour le Désarmement Nucléaire de Paul Quilès, la Revue de presse du 24 janvier 2020. http://www.idn-france.org

Dossier A deux minutes de la guerre nucléaire? : https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/010318/deux-minutes-de-la-guerre-nucleaire

Les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 4% en 2019 https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/140220/les-depenses-militaires-mondiales-en-hausse-de-4-en-2019  Vous pouvez lire aussi: Macron, la « bombe » https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/090220/macron-la-bombe

....................................

Pour lire les autres dossiers de ce site sur le nucléaire, le féminisme, l'environnement, les migrations des populations, l'Europe, la gouvernance, la littérature, le rire :  ouvrez https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog  et voyez l'article  Sommaire.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.