Sa part de l'autre ? tumulus en Serbie et au Kosovo. Collecte.

Notre objectif est d’appréhender comment l’autre et l’ailleurs recèlent une part sensible de nous qui nous appartient en propre et inversement. Nous nous retrouvons, valise à la main, depuis huit ans, pour créer des rencontres artistiques avec toutes personnes et dans tous lieux, inconnus ou prestigieux. En juin, nous retournons à Mitrovica, sur ses deux rives antagonistes, ainsi qu’à Belgrade
  • Date Du 23 avril 2016 Au 22 juin 2016
  • Lieu Mitrovica, ville en guerre sourde, au Kosovo, ainsi qu'à Belgrade & Novi Sad (Serbie).
  • Réservation, inscription Pour en savoir plus : site "Culture Time", projet "Partages à l'est, promesse" https://www.culture-time.com/projet/partage-a-lest
  • Information Andrea Sitter, chorégraphe allemande (vue récemment au Théâtre de Chaillot), conduira les ateliers chorégraphiques à Belgrade et éventuellement Novi Sad, du 9 au 16 juin. Cinq musiciens iront à Mitrovica nord et sud, du 17 au 21 juin 2016. Il s’agit d’Agnès Pinaqui, bassiste, chanteuse, (groupe Joujou, avec Benjamin Colin) et de Frank Williams, guitariste et poly-instrumentiste (impliqué dans plusieurs formations, dont celle de Fantazio et avec Lazare au Théâtre de la Ville, en avril 2016). Tous deux sont déjà venus en janvier. Viendront aussi : Benjamin Colin (percussionniste du duo Joujou, de Fantazio et de Lazare) ; Bianca Iannuzzi, soprano, présente au cinéma, au théâtre et dans plusieurs ensembles ; et enfin Marco La Rocca, violoniste, compositeur, improvisateur atypique au parcours musical sans frontières. Une personne accompagne le groupe pour assurer la coordination.

 

AMARRES

Le bateau a des instants de vitrail.

Il a des tourelles de faïence.

nolde-danse-jaune

Emile Nolde.

Die Donau (compagnie de la chorégraphe allemande Andrea Sitter) impulse le projet tumulus, chemin géopoétique qui a impliqué, depuis l’été 2008, une centaine de personnes, artistes de toutes disciplines, techniciens et animaux, dans des voyages-rencontres au Kosovo, en Serbie, Hongrie, Autriche, Allemagne, Pologne et France (bientôt en Ukraine et en Roumanie).

Die Donau est une association (loi 1901), créée en décembre 2004, ayant pour but, tant en France qu'à l'étranger, de promouvoir, soutenir, produire et diffuser toutes activités liées directement ou de manière annexe, connexe ou complémentaire à la création ou à l'enseignement artistiques, activités notamment liées au "spectacle vivant" : danse, théâtre, spectacles musicaux etc..

Il nous semble important et urgent de susciter des croisements imprévisibles, nourriciers et stimulants, de contribuer à la pluralité et à la vitalité de vraies relations - c’est à dire ni unilatérales, ni symétriques - avec l’autre, ‘l’étranger’, que le siècle appelle ‘l’international‘, en tout cas l’extérieur et le lointain, notamment européen et continental.

Pourquoi ?

Ni pour faire allégeance à la tyrannie du mondialisé, ni pour adhérer aux coquetteries lisses du moment, mais, d’une part, pour rencontrer, recevoir et apprendre, c’est à dire pour appréhender, en actes, comment l’autre et l’ailleurs recèlent une part sensible de moi qui m’appartient en propre et qu’ils me révèlent, et inversement, et, d’autre part, pour rencontrer et donner : nous voulons aller au contact des sociétés, des publics et des artistes d’Europe centrale et orientale, ceux-ci ayant trop peu l’occasion de partager et de travailler avec la diversité des artistes ouest-européens dont ils ont une vision parfois biaisée, et réciproquement !!

Moyens d’actions

voyprep-fe-vr15-copie

Nous faisons des voyages géopoétiques dans ces territoires continentaux où résonnent, pour des raisons physiques et historiques, d’autres échos, une émanation différente, un sentiment - non pas de nulle part, dans ces contrées où toujours le lieu et l’identité ont particulièrement de l’importance -, une sensation de n’importe où, avec un autre sens de l’espace, de la terre, d’être ici, un autre sens du temps, du simple et peut-être, de la beauté...

Ces voyages sont d'une durée de quelques jours à plusieurs semaines, par étapes de un à cinq jours, avec des groupes de cinq à trente personnes (et animaux).

Concrètement, nous proposons des soirées de spectacles courts, souvent des solos et tous types de rencontres et d’échanges, le plus possible d’ateliers artistiques pour tous les publics, et dans tous les lieux, grands ou petits –de préférence là où, d’ordinaire, on ne va pas- inconnus ou prestigieux.

Toutes les collaborations de tumulus se pensent et s’organisent à l’écoute et en fonction de la réalité sociale, des aspirations, des usages et des sollicitations de nos partenaires sur place.

Toutes les disciplines (danse, musique, théâtre, cirque, poétique, traduction, philosophie, net art, photo, video, arts plastiques), avec un accent sur celles qui mettent en jeu le corps, le poétique et l’oralité, sont concernées.

Une centaine de personnes ont été ou seront parties prenantes de ces voyages.

Ce sont des personnalités notoires et actives, comme artistes ou techniciens, mais aussi comme pédagogues. Ils souhaitent le plus d’échanges possibles.

Ils se retrouvent autour de tumulus, mais sont indépendants les uns des autres, de nationalités variées et résident principalement en France, ou en Europe.

De nombreuses productions et collaborations se sont structurées à la suite de rencontres faites à l’occasion de ces voyages.

agn-joie-5-fr-20160126-175549-0-copie-2

 

20150423-103952-boutique

 

Grace aux soutiens que nous avions recueillis,

nous sommes partis en janvier, à Belgrade (Serbie) et Mitrovica (Kosovo).

Ce voyage a été fort et riche en contacts.

LA-BAS, NOUS AVONS PROMIS DE REVENIR.

NOUS Y RETOURNONS EN JUIN PROCHAIN,

NOUS CHERCHONS UNE PART DU FINANCEMENT VIA UNE COLLECTE A LAQUELLE VOUS POUVEZ PARTICIPER.

En juin prochain,

nous (une chorégraphe et cinq musiciens) travaillerons avec des partenaires locaux qui font un travail considérable, malgré leurs moyens limités ou très limités :

le Bitef Teatar à Belgrade (nous ferons, avec eux, 12 heures d’atelier chorégraphique) // l’Association 7 Arte, Mitrovica sud (16  heures d’atelier musical) // AKTIV, une association populaire, Mitrovica nord (6 heures d’atelier musical) // Crym building en relation avec la Mitrovica Rock School, au nord de Mitrovica (10 heures d’atelier musical) // et, sans doute, Infant Festival, à Novi Sad (16 heures d’atelier chorégraphique).

tumulus :

 dans la grande plaine, peu haute butte de terre millénaire

sur laquelle on s’élève soi-même,

soit pour guérir, soit pour faire signe à l’autre, au loin,

d’alerte ou de joie.

https://www.culture-time.com/projet/partage-a-lest

Aujourd’hui, plus que jamais, ici, en Europe,  notre objectif est d’appréhender, en actes, comment  l’autre et l’ailleurs recèlent une part sensible de nous  qui nous appartient en propre et qu’ils nous révèlent, et inversement. Aujourd’hui, plus que jamais, ici, en Europe, notre objectif est d’appréhender, en actes, comment l’autre et l’ailleurs recèlent une part sensible de nous qui nous appartient en propre et qu’ils nous révèlent, et inversement.
 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.