Vestiaire en entreprise : les droits des employés

Les industries salissantes et collectivités sont dans l'obligation de proposer des vestiaires à l'ensemble de leurs salariés. En-dehors de la présence même de ces vestiaires, quels sont les droits dont disposent les salariés concernant ce mobilier ?

Le vestiaire est un mobilier professionnel véritablement historique. En effet, y ranger ses vêtements personnels afin de les remplacer par son bleu de chauffe est une routine quotidienne pour les ouvriers et autres employés (issus du secteur privé ou public) exposés à des matières salissantes dans le cadre de leur fonction (dans la restauration, par exemple). Dans ce contexte, plusieurs sociétés telles que DBA Armoires sont ainsi spécialisées dans le mobilier métallique professionnel et fournissent directement les entreprises et collectivités nécessiteuses.

Loin de se réduire à un simple accessoire, le vestiaire est considéré comme un véritable droit pour préserver l'intimité et la sécurité des employés concernant leurs affaires personnelles. Ainsi, l'homme politique et inspecteur du travail Gérard Filoche a notamment réagi sur son blog suite au décret n° 2016-1331 du 6 octobre stipulant la fin de l'obligation des vestiaires (pouvant être remplacés par des "meubles de rangement sécurisés) dans plusieurs entreprises (en-dehors donc de celles dont l'activité s'avère salissante).

Les conditions requises pour un vestiaire dans les normes

Pour les entreprises toujours concernées par l'obligation des vestiaires, intégrer n'importe quel vestiaire ne suffit évidemment pas à respecter les instructions du code du travail. Il est en effet nécessaire que ce dernier réponde à plusieurs critères garantissant une utilisation pratique et agréable au quotidien. Parmi les normes obligatoires, nous pouvons citer :

  • Une dimension suffisante
  • Un placement isolé des lieux de travail...
  • ... Mais proche du lieu de passage des employés
  • En cas de personnel mixte, proposer des vestiaires mixtes
  • La nécessité de sécurisé le vestiaire grâce à un système de fermeture approprié
  • Un entretien régulier

Plusieurs normes régissent par ailleurs le vestiaire professionnel afin de s'assurer que ce dernier répondre aux exigences du code du travail. Les sociétés spécialisées proposent ainsi un matériel au norme, comme tel est le cas pour la gamme vestiaire métallique proposé par DBA Armoires répondant aux besoins des collectivités (casernes de pompier, piscines...) ou des industries.

La responsabilité de l'employeur en cas de vol dans les vestiaires

Si les affaires d'un employé qui étaient contenues dans un vestiaire sont volées, l'employeur peut être considéré comme responsable s'il s'avère qu'il n'a pas mis en place les conditions requises garantissant la sûreté des objets / vêtements déposés. Il peut alors être contraint d'indemniser le ou les salariés concerné(s).

L'employeur peut bien entendu être dégagé de sa responsabilité s'il démontre un cas de force majeure, ou encore prouve une négligence du salarié (oubli de fermer le casier par exemple).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.