Philippe Corcuff
Enseignant-chercheur, engagé dans la renaissance d'une gauche d'émancipation, libertaire, cosmopolitique et mélancolique
Abonné·e de Mediapart

319 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 déc. 2010

Philippe Corcuff
Enseignant-chercheur, engagé dans la renaissance d'une gauche d'émancipation, libertaire, cosmopolitique et mélancolique
Abonné·e de Mediapart

Le Téléthon, un don du fiel

Un papier paru dans le cadre du "Libé des philosophes" le 2 décembre 2010 et consacré aux rapports entre critique de l'humanitaire et humanisme...

Philippe Corcuff
Enseignant-chercheur, engagé dans la renaissance d'une gauche d'émancipation, libertaire, cosmopolitique et mélancolique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un papier paru dans le cadre du "Libé des philosophes" le 2 décembre 2010 et consacré aux rapports entre critique de l'humanitaire et humanisme...

Le coup d'envoi du Téléthon 2010 sera donné sur France Télévisions demain à 18h45. Depuis 1987, l'AFM (Association Française contre les Myopathies) organise cet événement télévisuel. L'an dernier, les propos de l'homme d'affaires Pierre Bergé ont commencé à fissurer le consensus compassionnel qui entourait cette initiative. Selon lui, le Téléthon « parasite la générosité des Français » et ferait de l'ombre à d'autres initiatives médiatico-humanitaires, comme le Sidaction qu'il préside.

Le Téléthon nous invite ainsi, par-delà notre propre sensiblerie, à la distanciation vis-à-vis des dispositifs télé-humanitaires, mais également, afin de résister à nos pulsions sarcastiques, vis-à-vis des dénonciations qu'ils suscitent. Dans le brouillage « post-moderne » des repères, la critique sociale doit pouvoir être réassurée, à la manière des alpinistes, à rebrousse-poil de certaines évidences a-critiques comme critiques.

« Rareté ».

Dans son ouvrage La souffrance à distance. Morale humanitaire, médias et politique (Gallimard), le sociologue Luc Boltanski a pointé « la rareté de l'espace des médias qui ne peut être occupé en même temps par la représentation de toutes les souffrances ». Comment alors sélectionner les malheurs exposés médiatiquement ? Question trop facilement évacuée par les « belles âmes » consensuelles, mais question pragmatique. Le débat apparaît pleinement justifié dans une démocratie interpellée par une variété de causes revendiquant la lumière. Ce qui appelle un questionnement critique à l'égard d'éventuels biais susceptibles d'alimenter la constitution d'oligopoles télé-humanitaires : réseaux d'influence parmi les élites, logique médiatique d'audience, intérêts économiques, etc. Il ne s'agit pas de mettre en cause l'utilité sociale des recherches financées par le Téléthon (ou le Sidaction), mais de comparer les surfaces médiatiques respectives dont bénéficient les différentes souffrances réclamant notre attention.

Au-delà du Téléthon, Médecins sans frontières a été une des rares associations ayant exprimé une lucidité de ce type à l'intérieur même de l'action humanitaire, en relevant les jeux impérialistes entre puissances, comme les usages politiques, économiques et/ou médiatiques au principe de l'exposition télévisée privilégiée de telle ou telle « urgence » humanitaire. Plus largement, la critique de l'humanitaire a judicieusement identifié au sein du néocapitalisme globalisé une corrélation entre, d'une part, les reculs néolibéraux de l'État social et de la recherche publique et, d'autre part, l'importance prise par l'appel à la générosité privée.

Ces questions légitimes peuvent toutefois être parasitées, dans certains secteurs intellectuels, par les débordements troubles de la double haine de la télévision et de l'humanitaire. L'esthétisme désenchanté d'un « système spectaculaire-marchand » omniscient récupérant tout, héritée d'une lecture fataliste de Guy Debord, peut alors rencontrer les petits plaisirs de la profanation, propre à un nietzschéisme mariolle.

Ressentiment.

Dans le premier pôle, on est loin de l'analyse par Marx des contradictions des rapports sociaux dominants ouvrant sur la possibilité d'une émancipation. Dans le second pôle, Nietzsche apparaît défiguré dans des marmites où cuit et recuit l'acidité du ressentiment. Si l'humanitaire est ainsi pulvérisé par une dérision louche et boulimique, que reste-t-il de l'horizon incertain d'une commune humanité comme un des points d'appui principaux de la critique sociale ? N'a-t-on pas alors affaire à l'image inversée d'un humanisme cucul si prisé sur les plateaux de télé, où Kant est travesti en benêt ?

Un autre rapport critique à l'humanitaire, moins unilatéral et davantage sensible aux potentialités utopiques de l'imaginaire qu'il véhicule, pourrait nourrir une inquiétude humaniste exigeante qui, selon les mots de Maurice Merleau-Ponty dans sa Note sur Machiavel de 1949, « affronte comme un problème le rapport de l'homme avec l'homme ».

Philippe Corcuff Maître de conférences de science politique à l'IEP de Lyon.

Une radicalité joyeusement mélancolique. Textes (1992-2006), réunion et présentation des textes de Daniel Bensaïd, Textuel, 2010.

Paru dans Libération, "Libé des philosophes", jeudi 2 décembre 2010.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André