Actualité de Daniel Bensaïd (1946-2010)

Depuis qu'il nous a quittés en janvier 2010, Daniel Bensaïd a alimenté une riche actualité éditoriale, au carrefour de la philosophie et de la politique radicale : état des lieux, dont un livre inédit et inachevé à paraître le 17 mars...

Depuis qu'il nous a quittés en janvier 2010, Daniel Bensaïd a alimenté une riche actualité éditoriale, au carrefour de la philosophie et de la politique radicale : état des lieux, dont un livre inédit et inachevé à paraître le 17 mars...

 

J'ai moi-même participé à cette actualité-hommage :

 

* par un choix de textes :

 

- Daniel Bensaïd, Une radicalité joyeusement mélancolique. Textes (1992-2006), textes réunis et présentés par Philippe Corcuff, éditions Textuel, 2010

Un recueil de textes qui exprime la portée philosophique de la politique et la portée politique de la philosophie, et marque tout particulièrement les années de collaboration de Daniel avec les éditions Textuel, où il a créé en 1999 la collection « La Discorde ».

Deux pépites dans ce recueil : 1) « Utopie et messianisme : Bloch, Benjamin et le sens du virtuel » (1e éd. : 1995), où Bensaïd distingue de manière éclairante la pensée utopique (d'Ernst Bloch) et la pensée messianique (de Walter Benjamin), en faisant de l'action présente reliée au passé et à l'avenir la catégorie principale ; et 2) « L'inglorieux vertical : Péguy critique de la raison historique » (1e éd. : 1992), où Bensaïd dévoile son étonnant « péguysme ».

 

. voir la présentation sur le site des éditions Textuel

 

. on trouve le texte en prologue du livre sur la revue Contretemps web : « Eloge de la résistance à l'air du temps » (1e éd. : 1999)

 

. voir une vidéo de présentation du livre par Olivier Besancenot sur le site du NPA

 

. Une note de lecture intéressante de Frédéric Menager-Aranyi sur Nonfiction.fr

 

* par un texte en espagnol publié sur une revue de sciences sociales en ligne mexicaine : « Libre homenaje a Daniel Bensaïd (1946-2010) : travesías melancólicas de «juegos de lenguaje» diversificados » (texte issu d'une conférence faite à l'Instituto de Investigaciones Antropológicas de la Universidad Autónoma de México en hommage à Daniel Bensaïd, le 12 avril 2010), Cultura y Representaciones Sociales (Revista electrónica de ciencias sociales, Instituto de Investigaciones Sociales, Universidad Nacional Autónoma de México), año 5, número 9, septiembre de 2010

 

Mais cette actualité éditoriale est riche d'autres initiatives :

 

* la réédition avec une préface éclairante d'Enzo Traverso (« La concordance des temps. Daniel Bensaïd et Walter Benjamin ») de ce qui a été pour moi le livre le plus stimulant de Daniel (et qui a contribué à me faire faire le saut de ma culture « gauche du PS » initiale vers la LCR, sans pour autant devenir « trotskyste ») :

 

- Daniel Bensaïd, Walter Benjamin sentinelle messianique. Á la gauche du possible (1e éd. : 1990), préface d'Enzo Traverso, Paris, éditions Les Prairies Ordinaires, 2010

- voir la présentation sur le site des Prairies Ordinaires

 

- on peut lire deux extraits du livre sur la revue Contretemps web

 

* un choix de textes réunis par Antoine Artous et plus directement politiques, afin d'éclairer les débats actuels :

 

- Daniel Bensaïd, La politique comme art stratégique, avant-propos d'Antoine Artous, éditions Syllepse, 2011

- voir la présentation sur le site de Syllepse

 

- on peut lire l'avant-propos d'Antoine Artous sur la revue Contretemps web

 

* un livre d'entretiens :

 

- Daniel Bensaïd, Tout est encore possible, entretiens avec Fred Hilgemann, éditions La Fabrique, 2010

- voir la présentation sur le site de La Fabrique

 

* un DVD intelligent et émouvant :

 

- Daniel Bensaïd, Daniel Bensaïd. Interview du 17 avril 2009 par Maurice Failevic et Marcel Trillat, 120 mn, Paris, Rouge Productions

- à commander à la librairie La Brèche (Paris)

 

* un numéro de revue-hommage :

 

- revue Lignes, n°32, mai 2010 : Daniel Bensaïd (textes de Michel Surya, Gilbert Achcar, Alain Badiou, Jean-Christophe Bailly, Etienne Balibar, Philippe Corcuff, Isabelle Garo, Charlotte Hess et Valentin Schaepelynk, Samy Johsua, Statis Kouvélakis, Thomas Lacoste et Sophie Wahnich, Michael Löwy, Gérard Mauger, Arno Münster, Maurice Nadeau, Michel Onfray, Jacques Pelletier, Edwy Plenel, Emmanuel Renault, Miguel Romero, René Schérer, Stavos Tombazos et Enzo Traverso, ainsi que deux textes de Daniel Bensaïd)

- voir la présentation sur le site des éditions Lignes

 

* d'autre part, la revue ContreTemps (que Daniel a créée) a jalonné plusieurs numéros d'hommages, dans sa nouvelle série publiée par les éditions Syllepse (voir la présentation de la revue sur son site), et notamment :

 

- n°5, 1e trimestre 2010, avec un éditorial « Daniel Bensaïd (1946-2010) à contretemps » et un texte inédit de Daniel Bensaïd « Blessures et travaux de mémoire » (communication à un colloque en Martinique à Fort de France en mai 2006) ; voir la présentation du numéro sur le site de Syllepse

 

- n°6, 2e trimestre 2010, avec un texte d'octobre 2007 de Daniel Bensaïd « Pour une politique de l'opprimé » ; voir la présentation du numéro sur le site de Syllepse

 

* Par ailleurs, les numéros de la première série de la revue ContreTemps (éditée alors par les éditions Textuel), du n°1 (mai 2001) au n°22 (mai 2008), que Daniel a donc créée et à laquelle il a beaucoup contribué sont dorénavant disponibles gratuitement sur Contretemps web : archives de la revue ContreTemps à télécharger

 

* Enfin, à noter sur vos agendas : à paraître le 17 mars 2011 un livre inédit et inachevé de Daniel Bensaïd :

 

- Daniel Bensaïd, Le spectacle, stade suprême du fétichisme de la marchandise. Marx, Marcuse, Debord, Lefebvre, Baudrillard..., préface de René Scherer, éditions Lignes, 2011

- voir la présentation sur le site des éditions Lignes

 

 

Toutes ces invitations à réfléchir et à agir radicalement peuvent être commandées (ou achetées directement) à la librairie La Brèche (27 rue Taine Paris 12° - métro Daumesnil)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.