Nous Sommes Tous BE-RIJA RAVELOMANANTSOA! Indignez-vous!

Nous Sommes Tous, BE-RIJA RAVELOMANANTSOA .! Indignez-vous !

La crise n’est pas terminée !

Arrêté très tôt dans la matinée du mercredi 7 janvier, Be-Rija Ravelomanantsoa, président du Collectif des étudiants et principal leader des dernières contestations des étudiants, est placé sous mandat de dépôts à Tsiafahy le lendemain, après avoir été conduit devant le Parquet du tribunal d’Anosy

Suspecté d’abord de détention de cannabis et d’association de malfaiteurs, il doit répondre finalement, le 15 janvier 2015 devant le tribunal, des chefs d’accusation d’association de malfaiteurs, d’atteinte à la sécurité de l’Etat et de tentatives de troubles à l’ordre public. Le général de Brigade, Florens Rakotomahanina, chef de la Circonscription de la province d’Antananarivo apporte comme preuves, des conversations téléphoniques que le prévenu a échangées par SMS sans toutefois révéler ni l’interlocuteur ou les interlocuteurs, ni les contenus.

Voici la nouvelle règle selon Hery Rajaonarimampianina, le PRM en titre et Henry Rabarinjaka, le Président avec le Pouvoir et leur redresseur de torts, le nouvel étoilé Florens Rakotomahanina, si vous contestez , alors il faut savoir que nous vous promettons la mort exemple Mamisoa à Tamatave, soit on vous envoie en prison comme si vous êtes un assassin comme les ces criminels de grands chemins ( Berija).

Comme disait Rolly Mercia ce matin sur les ondes de Free FM, il faut se souvenir de ce 9 janvier 2015 où vous avez pu constater qu'en remerciements de ses deux étoiles, le fameux Florens et le magistrat qui instruit cette affaire , ont accepté d'être instrumentaliser par le pouvoir!


D'un côté, Peuple Malgache vous avez un gouvernement qui pour se gargariser devant la presse locale, gracie et récompense des voyous, des criminels et des violeurs, des personnes qui ont brulé des villages, mis sur la paille de pauvres gens.

Il faut montrer à cette bande de bons à rien, que vous êtes uni, et que vous demandez la libération immédiate de ce jeune étudiant.

Comment voulez-vous accepter ces motifs de mise en examen qui sont faux, la preuve: comment le Premier Ministre a-t-il reçu en audience ce leader étudiant, vous pensez un moment que cet homme qui connait le fragilité de son siège doit faire attention de ne pas donner une raison à ses détracteurs?

Hery nous vous avons souvent averti, on a voulu être un censeur certes, mais un ami,vous donner la possibilité de devenir un Président que l'on respecte, là on vous piège car s'attaquer à la jeunesse estudiantine, vous allez contre le mur. Vous avez connu la colère des journalistes, vous allez connaître la colère de la jeunesse!

Le vrai problème c’est le peuple qui laisse faire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.