mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart sam. 13 févr. 2016 13/2/2016 Dernière édition

TANANEWS vient de révéler la vraie situation de la HAT, et surtout du groupe WISCO et la SADC devrait enquêter!

Quel programme Andry Rajoelina a-t-il réalisé et quelle infrastructure a-t-il mise en place sans la manne financière de 100 millions de dollars obtenue illégalement à travers un contrat de long terme au sein d’une Transition ? La réponse se résume en un mot : Rien. Peut-on seulement être fier d’avoir accompli des travaux à l’aide d’une ressource financière tombée du ciel, réservée à l’usage exclusif de la Présidence de la Transition sans que nul ne puisse en faire le suivi, et dont la gestion ne nécessite aucune capacité de gouvernance puis qu’il s’agit d’un financement extraordinaire non inclus dans la Loi de Finances ? Certainement pas.

Le ministre des finances annonce fièrementLque le pouvoir de la transition n'a pas emprunté un centime pour réaliser les hopitaux, le stade et la salle de concert. Il se trouve cependant que le prix à payer pour ce financement « non remboursable » peut s’avérer lourd par rapport aux intérêts d’un emprunt auprès des bailleurs de fonds ou des autres partenaires étrangers. Les responsables de la firme chinoise Wisco ne sont pas à ce point idiots pour investir une telle somme dans un projet de recherche qui ne leur rapportera pas. Après cette phase de recherches, la firme chinoise aura les pleins droits de revendiquer son permis d’exploitation en cas de résultats positifs de ses recherches. Ainsi, le gisement de Soalala dont la teneur en fer est quasiment confirmée est réservé à l’exploitation de Wisco pour un délai d’au moins 12 ans sous peine de reversement de dédommagements par l’État malagasy. Il ne s’agit pas moins de la énième initiative prise par Andry Rajoelina et sa troupe pour soigner leur petite image, et dont l’engagement sera supporté par les régimes qui succèderont.

Revenons-en à la question : « Le PT aurait-il pu accomplir quoi que ce soit sans Wisco ? » Prenons juste quelques projets dont le financement n’a pas été prévu parmi ces 100 millions de dollars. On peut citer notamment la construction d’un parc d’éoliennes, la création de 4 200 salles de classe pour 200 000 enfants, la création de 1 million d’emplois par on ne sait quel programme et le lancement du projet immobilier Résidence des résidants qui devait s’étendre sur plus de 1 million de mètres carrés et qui devait créer quelque 250 000 emplois

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Soutenez Mediapart !

Soutien

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert
ABONNEZ-VOUS

Le blog

suivi par 31 abonnés

Les inondations des bas quartiers de Antananarivo :responsabilités?

À propos du blog
• Les années se suivent et rien ne change, nous allons aujourd’hui revoir la situation de Antananarivo en période des pluies et nous allons essayer de séparer l’ivraie du blé afin d’y voir plus clair dans les responsabilités des nouvelles victimes de ces derniers jours : Géologiquement et historiquement Antananarivo a été en partie bâtie sur des marais, dans les temps anciens, les eaux de pluies s’écoulaient difficilement. Ce qui est arrivé était prévisible puisque nous avons constaté que quelques habitations ont été construites, il y a fort longtemps, sur pilotis, ce qui veut dire que l’on connaissait le danger encouru par les habitants des bas quartiers. Nous serions intéressé de connaître si il y a un plan général d’aménagement de la ville ? L’équipe municipale dirigée maintenant par Madame Lalao Ravalomanana, lors de la campagne électorale connaissait parfaitement la situation dangereuse suite aux obstructions des canaux et drainages de la ville ! Mais vous allez comprendre les vraies raisons cachées de cette situation ce sont les constructions illicites dans des zones dites sensibles et ce contexte date pas d’aujourd’hui, n’est-ce-pas Monsieur Marc Ravalomanana ? Beaucoup se pose la question « pourquoi les Allemands ne sont pas intervenus tout de suite ? Voyez-vous la grande différence entre les Français et les Allemands est que le premier se prend pour le nombril du monde et le deuxième travaille, mais vous aussi membres de la Commune, vous devez faire un effort, par exemple que chaque mairie d’arrondissement se mettent avec la population à cureter les canaux, couper tous les buissons qui forment des retenues d’eau, alors vous verrez arriver l’aide nécessaire, Madame Le maire vous avez attendu de l’argent, vous avez manqué à votre parole et nous voici de nouveau avec des décès d’êtres humains ! Vous savez très bien que le vrai problème d’Antananarivo est basé sur un fait certain : les égouts sont bouchés par les ordures, des glissements de terrains dus à cette habitude depuis 2009 de tout détruire et là ce sont des arbres abattus et puis il faut remettre au gout du jour un aménagement où par exemple sera indiqué que la zone des 67 ha est bien non constructible, inondable. Et oui, Madame Le Maire, fini de vivre sans règles et droits, il faut vous aussi faire comprendre à cette population que cette zone dans un premier temps devra être abandonnée. Nous voyons d’ici la tête de tous ces politiciens qui se disent mais comment allez expliquer cette réalité ? Ceci est une faute du Gouvernement, ce genre de décision se prend certes avec les services municipaux mais sous la hiérarchie de l’Etat ! Ce que subissent les habitants des bas quartiers est un éternel recommencement à chaque saison des pluies et ce sont hélas les plus démunis qui en subissent les effets. • Madame Le Maire, ayez pour une fois une politique préventive, budgétiser ce problème avant qu’il ne se présente, mettez en place un bureau de cohésion sociale où toutes les communes touchées par ce problème puissent intervenir et surtout prévoir des actions rapides et efficaces ! La saison cyclonique arrive, est ce que le Gouvernement a prévu des moyens pour venir rapidement aider d’éventuels sinistrés