En réponse aubillet de Sokolo sur le travail et Manuel Vals

J'ai beaucoup travaillé dans ma vie parce que j'y étais obligé n'étant pas le neveu des Bettencourt, et me suis toujours considéré comme un mercenaire : mon travail et maz loyauté contre un salaire convenable et un certain respect de ma personne par ma hiérarchie.

15 jours après avoir pris ma retraite (après 43 années ininterrompues de travail), j'avais oublié que "le travail annoblit l'homme" et toutes les autres billevesées du même tonneau. Il n'y arien de plus beau que de ne rien faire d'autre que lire, écrire, se promener, jouer au bridge ou au golf, boire et discuter avec ses amis, partager de longs silences avec les êtres aimés. C'est pour arriver à ça que les "grands" de ce monde font tout leur possible pour nous faire trimer le plus possible jusqu'à ce que mort s'ensuive le plus vite possible après l'âge de la retraite...

Merci Sokolo !

Quant à Manuel Vals, laissez le dire ce qu'il veut, la grande majorité des militants socialistes (dont je suis) le méprise et ne votera certainement pas pour lui !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.