mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Édition de la mi-journée

Faute de pouvoir dégraisser un mammouth déjà bien efflanqué, Darcos s'attaque aux organes vitaux !

Les RASED (Réseaux d’aides spécialisées) sont, pour les écoles maternelles et élémentaires, comme le foie pour le corps humain, ils aident à digérer les « gros morceaux » et servent de réserve d’énergie pour les enfants, les familles et les enseignants !

« Hétérogénéité » est le terme pudique qui, à l’école, désigne tout ce qui constitue un obstacle à son fonctionnement fluide ! toutes ces différences spécifiques (sociales, linguistiques, cognitives et psychologiques) qui, dans les classes, compliquent la mission de l’enseignant.

Avant 1990, c’étaient les GAPP (Groupes d’aide psychopédagogique) qui intervenaient auprès des enfants pour tenter de combler ces différences et adoucir les effets de la compétition scolaire. Comme leur action était limitée aux secteurs les plus « hétérogènes », ils furent remplacés par les RASED moins sédentaires et offrant des aides plus diversifiées et plus en lien avec les adultes.

C’est pourquoi ils furent plébiscités par les familles et les enseignants en 2003, lors du grand « débat national sur l’avenir de l’école » organisé par Luc Ferry. Par la suite, de nombreuses académies ont fait l’effort de les développer… forcément en sacrifiant d’autres moyens : les classes d’adaptation et les classes de perfectionnement jugées moins performantes dans la durée et créatrices de filières d’échec !

C’est Luc Ferry qui, le 2 septembre dernier sur Europe 1, révéla en l’approuvant, l’intention de Xavier Darcos de supprimer finalement aussi les RASED en faisant croire qu’ils n’étaient plus nécessaires depuis que, dans le cadre de la « semaine de 4 jours », les enseignants étaient obligés de s’occuper eux-mêmes des « élèves en difficultés » 2 heures par semaine !

Ce tour de passe-passe confondant « difficulté scolaire » et « difficulté spécifique » n’a pas échappé aux communautés éducatives qui n’ont pas oublié que, seulement 5 ans auparavant, elles avaient réclamé à ce même Luc Ferry (qui leur avait donné la parole lors de 21000 réunions publiques !) l’extension des RASED pour que l’école française soit dotée à l’avenir des mêmes services que les autres pays modernes.

Mais cela ne suffit pas à expliquer qu’en 3 semaines, la pétition « sauvons les RASED » ait recueilli 110 000 signatures ! C’est qu’au-delà de la défense d’un dispositif vital pour l’école, les citoyens se rendent compte que faute de savoir négocier avec les Français les objectifs de régionalisation fixés par l’Europe (où les service d’aides spécialisés des écoles sont le plus souvent gérés par les Régions), ce gouvernement préfère supprimer, purement et simplement, les quelques moyens dont la République dispose pour soutenir ses enfants et humaniser son école !

Merci de soutenir ce cri d’alerte !

Philippe Lemercier

Psychologue de l’Education nationale

Membre du SNP Syndicat National des Psychologues

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
la petition est a signer sur www.sauvonslesrased.org

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 1 abonné

Le blog de Philippe Lemercier