Blog suivi par 725 abonnés

Le blog de Philippe Marlière

  • Islamophobie et antisémitisme : regards croisés des gauches française et britannique

    Par | 35 commentaires | 8 recommandés
    Ce texte jette un regard croisé sur les gauches française et britannique confrontées à l’islamophobie et à l’antisémitisme. La controverse portant sur l’islamogauchisme est aussi absurde qu’incompréhensible au Royaume-Uni, et la gauche et les médias britanniques apparaissent plus vigilants que leurs homologues français dans le domaine de la lutte contre l’antisémitisme.
  • La gauche française dans la spirale du déclin

    Par | 111 commentaires | 23 recommandés
    La gauche n’a remporté l’élection présidentielle qu’à trois reprises sur les dix scrutins qui se sont tenus depuis 1965. Elle n’a jamais été majoritaire au premier tour, et n’a recueilli que 27,7% des voix au premier tour en 2017. En résumé, la gauche a perdu beaucoup plus d’élections qu’elle n’en a gagnées, et elle a très rarement été majoritaire en France.
  • Où va la gauche française ?

    Par | 74 commentaires | 28 recommandés
    thumbnail
    Edwy Plenel cite le journaliste allemand Kurt Tucholsky : « J’ai appris qu’il vaut mieux dire qu’il n’y a rien, plutôt que de se leurrer, soi et les autres. ». Alors que des sondages indiquent que les intentions de vote pour deux candidats d’extrême droite dépassent 30%, et que le total des intentions de vote à gauche avoisine 25%, on peut effectivement craindre une catastrophe.
  • Réfugiés : l’ignominie criminelle des gouvernements européens

    Par | 16 commentaires | 30 recommandés
    Invoquer les droits humains lors de sommets européens ou bipartites, et gérer ensuite la question des réfugiés sous un angle strictement policier, est obscène. C’est surtout une ignominie morale qui rapproche nos sociétés du fascisme.
  • Dans un clair-obscur discursif surgissent des monstres idéologiques

    Par | 54 commentaires | 23 recommandés
    À force de bricolages confusionnistes divers, la gauche pourrait, sans le vouloir, renier ses valeurs fondamentales, et cesser ainsi d’être la gauche. C’est une bonne raison pour prendre au sérieux la notion de « confusionnisme politique », ainsi que ses conséquences.
  • France : un Zeitgeist néofasciste

    Par | 216 commentaires | 93 recommandés
    La France d’Emmanuel Macron n’est certes pas la Hongrie d’Orbàn ou la Russie de Poutine, mais elle présente toutes les caractéristiques d’un pays qui connaît une imprégnation ou un Zeitgeist (esprit du temps) néofasciste. Analyse.
  • Gauche et pass sanitaire : les impasses d’un combat confusionniste

    Par | 217 commentaires | 114 recommandés
    Plutôt que de défendre une conception droitière de la liberté, la gauche devrait militer en faveur de la vaccination, du maintien des « gestes barrières », de la levée des brevets et du déploiement d’une politique sanitaire. Elle devrait aussi renouer avec ses valeurs : la vaccination n’est pas une question de liberté personnelle, mais de solidarité nationale et internationale.
  • Pourquoi les dominés votent-ils encore ?

    Par | 55 commentaires | 36 recommandés
    La France sous la Ve république est un pays à faible densité démocratique. L’autoritarisme et l’infantilisation des citoyen-es tiennent lieu de gouvernement. Depuis ses élites politiques et économiques jusqu’à police, le discours politique en France repose sur l’injonction. Dans ces conditions, il ne faut pas tant s’étonner qu’il y ait autant d’abstention, mais que les dominés votent encore.
  • Je me souviens du 10 mai 1981

    Par | 102 commentaires | 26 recommandés
    dimanche-10-mai-1981
    Je me souviens de quelques semaines de douceur sociale, surtout avant que Mitterrand ne prenne ses fonctions. Le mois de mai était léger, joyeux et tout le monde (ou presque) souriait dans la rue.
  • Une importation américaine en France: les guerres culturelles réactionnaires

    Par | 188 commentaires | 66 recommandés
    En France, les guerres culturelles surfent sur le réalignement politique qui a suivi l’élection d’Emmanuel Macron en 2017. Participant d’une « américanisation » de la vie politique, elles sont synonymes de droitisation extrême des débats et des idées.