• Ken Loach: montrer l'invisible souffrance des pauvres

    Par Philippe Marlière | 53 commentaires | 15 recommandés
    « Moi, Daniel Blake » a l’immense mérite de montrer comment la pauvreté, aussi endémique soit-elle, est effacée de nos champs de vision. Et avec elles, les formes de résistance et de solidarité que ses victimes lui opposent.
  • La liberté des femmes. Jalons pour une politique de non-domination masculine

    Par Philippe Marlière | 17 commentaires | 12 recommandés
    Les débats sur le port du hijab ou du burkini, la tolérance pour les propos sexistes, la perpétuation des stéréotypes sur la "nature féminine" ou encore la mise sous tutelle de la sexualité féminine poursuivent un même objectif : restreindre la liberté des femmes, interférer de manière autoritaire dans leur choix de vie et perpétuer la domination masculine.
  • Jeremy Corbyn réélu triomphalement: et après ?

    Par Philippe Marlière | 43 commentaires | 11 recommandés
    Reconduit après une large victoire contre ses opposants, le leader du Labour doit désormais assumer une gestion plus fédératrice de l’appareil et le convaincre de la justesse d’une réorientation à gauche.
  • Jacques Julliard: l’outrance verbale des heures sombres

    Par Philippe Marlière | 360 commentaires | 72 recommandés
    En nommant la gauche antiraciste « parti de collaboration », le journaliste Jacques Julliard a dévoilé le fond de sa pensée. Car on n’emploie pas l’expression « collaboration » à la légère en France. Le terme renvoie au régime pétainiste, responsable de la mise en place de politiques anti-juives, de rafles et de déportations vers les camps d’extermination nazis.
  • La gauche de l'entre-soi et le burkini

    Par Philippe Marlière | 458 commentaires | 85 recommandés
    Cet article revient sur les récentes controverses sur le port du burkini en France, montre la ligne de fracture qu'elles ont créée au sein de la gauche française, et réfute les arguments qui sont déployés pour justifier des attaques racistes et sexistes contre les femmes musulmanes.
  • Un Brexit xénophobe, un Lexit introuvable

    Par Philippe Marlière | 309 commentaires | 15 recommandés
    Soutenu par les réactionnaires, les ultralibéraux et les xénophobes, l’éventualité d’une sortie de l’UE pour la Grande-Bretagne se précise, le 23 juin prochain. La gauche britannique, elle, sait que les problèmes sont ailleurs.
  • Nuit debout : une rupture culturelle avec la vieille gauche

    Par Philippe Marlière | 62 commentaires | 12 recommandés
    Inattendu, générationnel et vivant, le mouvement que lance Nuit debout est irrécupérable par les managers de l’insoumission et du radicalisme régimenté. Mais il offre à la gauche sociale une chance unique de faire sa propre révolution.
  • « Printemps républicain » : le rappel à l’ordre de la bourgeoisie jacobine

    Par Philippe Marlière | 207 commentaires | 25 recommandés
    Retour sur le « Printemps républicain » : le collectif récemment créé exprime un communautarisme national, et ambitionne de constituer une Union sacrée qui repose, pour l'essentiel, sur l'essentialisation de l'islam et la stigmatisation des musulman•e•s.
  • Contre l’état d’urgence, une gauche antiautoritaire

    Par Philippe Marlière | 113 commentaires | 23 recommandés
    L’instauration de l’état d’urgence a aggravé le penchant autoritaire du pouvoir en place. Des élections libres sont organisées, les droits constitutionnels sont, dans une large mesure, respectés, mais les centres de décision s’éloignent de plus en plus du contrôle des citoyens. Je reviens ici sur cette faillite démocratique et les voies étroites qui permettraient d’en sortir.
  • La chevènementisation de Jean-Luc Mélenchon

    Par Philippe Marlière | 379 commentaires | 27 recommandés
    En 2012, le socialiste Jean-Luc Mélenchon avait été une figure de rassemblement des gauches radicales. Depuis, Mélenchon a fait le choix d’un souverainisme cocardier qui tourne de plus en plus le dos à la culture de la gauche de transformation sociale. L’annonce unilatérale de sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 semble avoir entériné la "chevènementisation" de sa démarche politique.