Philippe Paing
Consultant bénévole en recyclage de Co2, activiste furtif
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 oct. 2021

Covictature et campagne présidentielle

La crise sanitaire a bon dos. En attendant nos libertés se réduisent et l'avènement d'une dictature n'est pas à exclure. La droite a quasiment toujours été au pouvoir, excepté au sortir de la 2ème guerre mondiale, et au tout début du premier septennat de François Mitterrand. Voici mon analyse et mes vœux pour cette campagne 2o22.

Philippe Paing
Consultant bénévole en recyclage de Co2, activiste furtif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

    Chers Amis, je ne vous apprendrais rien en vous disant que l'Heure est grave car cela a toujours été le cas et le restera un bon moment (bon on devrait dire mauvais mais c'est notre langue qui veut ça...). Ainsi voici qu'en France, un régime soit-disant démocratique est en train de tenter d'accoucher une continuation de son exercice, et ce, dans une forme plus autoritaire et liberticide.

    Ce régime n'est pas démocratique, son représentant actuel a été choisi non par les électeurs mais par des intérêts financiers. Malgré une propagande inouïe et, en ratissant large chez les politiciens et la société civile, son score n'a pas été reluisant. Je ne reviendrai même pas sur la légitimité d'un homme (mais où est passée son humanité?) qui ose déclarer qu'il y ai des gens qui ne sont rien. Ce n'est même plus un mensonge, c'est la pire injure que l'on puisse faire à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

    Notre démocratie est une statue morte et bâillonnée. Le chef de l'État et son entourage gouvernent en nous cachant les véritable enjeux de leur politique. J'affirme qu'Emmanuel Macron (et ce n'est pas le seul) a utilisé la crise sanitaire pour déstabiliser le peuple de France afin de le contraindre à accepter des lois liberticides tout en se permettant d'obliger des personnels on ne peut plus altruistes, responsables et humains à une vaccination expérimentale. En outre, les malades atteint du covid n'ont pas eu accès à des soins qui ont fait leur preuve et que quand bien même ils ne garantissaient pas du résultat à 100%, ils ont démontré leur efficacité (cela a bien sûr été décridibilisé par des études ne suivant pas du tout les posologies efficientes pratiquée par D. Raoult notemment) Bien sûr, conformément à l'humanité du personnage les récalcitrants se sont trouvés voués aux gémonies, l'enfer médiatique s'est déchaîné sur les anti-pass, anti-vaccss irresponsables et autres complotistes.

    Mais ne chargeons pas trop Emmanuel, il n'est qu'une sorte de pion dans une stratégie qu'il sert (comme la plupart de ses prédécesseurs). Il fait le job en sorte. Le Général De Gaulle tenta d’échapper à la règle (surtout sur la scène internationale mais aussi dans de grands projets nationaux). Il essaya d’échapper notamment à une construction européenne hasardeuse. Cette Europe a été voulue par les États-Unis pour enfermer l'Europe dans une bureaucratie et où toutes décisions doit être prise à l'unanimité, ce qui est parfait pour empêcher celle-ci de devenir une quelconque puissance sur la scène internationale. Les idéalistes qui prétendent le contraires sont de doux rêveurs.

    Quant au représentant du Rassemblement de la gauche, François Mitterrand, il a trahi ses électeurs. Au lieu de dénoncer les pressions qu'il subissait auprès des citoyens pour leur demander soutien, il s'est résigné à « régner »en étouffant l'espoir qu'avait suscité son élection auprès de son électorat.

    Que faire de ce constat ? Il faut impérativement se rendre à l'évidence que nos élus auront à composer avec les puissances financières tout en tachant de rétablir les droits de l'Homme, du Citoyen et de la Vie. Cela ne se fera pas sans mal et ingéniosité.

    Pas la peine de dénoncer les droites (rose, verte, orange, bleu, marron et, tout nouveau, couleur vomi pour bien enfumer les électeurs), mais j'aurai une petite délicatesse pour Yannick Jadot qui se permet de se déclarer favorable à la vaccination Covid obligatoire. J'espère que c'est un fake.

    Bon, sûr que je voterai contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire si le ciel me prête vie. Pourtant je n'apprécie pas qu'il nous rabâche sa leçon de français et/ou de civisme niveau CM2 2024, sur le sens du mot créolité ( il me semblerait plus judicieux de proposer aux citoyens une démarche d'inclusivité des minorité respectueuse des différence.(Il ne me semble pas vraiment judicieux que d'aller manger un jambon beur devant une échoppe gérée par un musulman pour faire de la provoc... L'inclusivité supposeraient qu'aucune discrimination (et je ne parle pas que du racisme: il y a des discriminations envers les pauvres surtout quand ils sont jeunes et envers les "marginaux"mais c'est surtout le mal-vivre de toutes ces personnes qui induisent nombre de troubles que les forces de l'ordre ne sauraient gérer à elle seules) ne soit tolérée au sein des force de l'ordre). Il faut que la société soit en mesure de leur proposer de nouveaux horizons. Il est des hommes et des femmes qui ont choisi de s'affranchir de la vie citadines qui auraient beaucoup à offrir de leur vécu et de leur environnement privilégié. Il serait temps de créé des liens nouveaux entre ces mondes qui s'ignore et ne se côtoient qu’exceptionnellement. Il faut décloisonner ces vies quasi-tribales et recréé des liens en favorisant des expérience de mixité pour créer une société plus harmonieuse.

    LA négociation la plus délicate sera celle avec le lobby de l'énergie (Cf mon article sur le sujet) (de plus le coût de l'énergie pèse de plus en plus lourd dans le budget des français) et celui de l'agriculture industrielle car elle est primordiale dans la régulation climatique.

             Il faut impérativement allouer le budget prévu pour l'éolien et le photovoltaïque à la conversion du carbone en richesse.

    Pour finir, sachez qu'en tant qu'homme épris de liberté, de justice et de paix j'envisage sérieusement à m'exiler après le premier tour si la vaccination covid est rendue obligatoire ou si la droite gagne celui-ci..

    Je ne supporte plus la chasse aux sorcières verbales, les punitions et contraintes injustifiées  dont les plus nobles de nos concitoyen.ne.s font l'objet.

    Bonne chance à tous et toutes.

La lumière l'emportera sur l’obscurité !(mais quand?)

Courage et fraternité.

PS Sachez en outre qu'étant adulte handicapé, incapable majeur et malade mental, je vous ai coût un fric de dingue.

                                                                                                Résistance ! La Vie vaincra !                                                                      

  fi

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : le président réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro