Marcheuses et marcheurs en risque d'expulsion, besoin de mobilisation

Les cinq participant-e-s à la Marche solidaire et citoyenne qui avaient été arrêté-e-s puis mis-es en rétention dimanche dernier à Calais risquent toujours d'être expulsé-e-s. La préfecture a fait appel de la décision du juge de libérer deux de ces personnes, le préfet et probablement le ministre de l'intérieur ont donc choisi l'acharnement. La Coordination des sans-papiers appelle à se mobiliser.

Rappel des faits (voir ici) : la Marche solidaire et citoyenne qui était partie de Vintimille le 30 avril devait quitter Calais dimanche 8 juillet pour gagner Londres. Au moment de passer la frontière, vingt-deux personnes sont arrêtées et emmenées au commissariat de la police aux frontières à Coquelles. Toutes font partie du Collectif des sans-papiers de Paris. Cinq d'entre elles sont ensuite mises en rétention pour être expulsées du territoire, deux à Coquelles, dans le centre de rétention qui jouxte le commissariat, deux à Lesquin près de Lille, une à Oissel près de Rouen. Le Juge des Libertés et de la Détention (JLD) avait décidé de la libération des personnes enfermées à Lesquin, mais la préfecture a fait appel, l'audience a lieu demain vendredi. Les juges en première instance et en appel ont décidé du maintien en rétention des deux personnes qui sont à Coquelles. La personne qui est à Oissel devait passer devant le juge mercredi, on est sans nouvelles pour l'instant.

Mise à jour 13 juillet à midi : le JLD de Rouen a décidé en première instance de la libération de la personne qui était enfermée au CRA de Oissel. Le préfet du Pas-de-Calais a décidé de faire appel.

Mise à jour en milieu d'après-midi aujourd'hui jeudi, appel à mobilisation de la CISPM (Coordination Internationale des Sans-Papiers et Migrants - voir ici et ) et appel à une campagne de mails :

 

" RÉSULTAT AUDIENCE COUR D'APPEL DE DOUAI DE CE JEUDI 12 JUIL

 

- MAINTIEN EN RÉTENTION POUR TIDIANE ET KAMARA‼️ L'appel mené par l'avocat a été rejeté et la MENACE D'EXPULSION n'a jamais été aussi forte, pour l'un en Belgique où il est dubliné, pour l'autre au Mali

 

- AUDIENCE POUR MYMY ET VIVIAN REPORTÉE À DEMAIN VEN 13 JUIL pour l'appel mené par la préfecture contre leur remise en liberté

ENORME MOBILISATION INDISPENSABLE DE TOUTE URGENCE POUR LES MARCHEURS SANS PAPIERS DE LA MARCHE SOLIDAIRE POUR LES MIGRANTS!!!!!!!!!!

ENCORE ET TOUJOURS :

- La CISPM appelle à l’envoi massif de protestations au Préfet du Pas-de-Calais : fabien.sudry@pas-de-calais.gouv.fr

- JEU 12 JUIL. 18h 5e Rassemblement ce soir à Paris devant le ministère de l'intérieur 18-20 rue des Pyrénées www.facebook.com/events/196228124385149

- SAM 14 JUIL. 14H MARCHE CONTRE LES CENTRES DE RÉTENTION depuis la Porte de Vincennes jusqu'au CRA de Vincenneswww.facebook.com/events/1748372225197891

 

NOUS MANIFESTERONS TOUS LES JOURS JUSQU'À LA LIBÉRATION DE TOUS LES MARCHEURS!!! "

 

" POUR LA LIBÉRATION DE SEYDOU ET TIDIANE! Que le maximum de gens envoie ce mail aux adresses suivantes ET TOUS LES JOURS jusqu'à la libération de Tidiane et Seydou !

<ministre@interieur.gouv.fr>, <stephane.fratacci@interieur.gouv.fr>, <nicolas.lerner@interieur.gouv.fr>, <thierry.bonnier@interieur.gouv.fr>, <jean-marie.girier@interieur.gouv.fr>, <pauline.pannier@interieur.gouv.fr>, <fabien.sudry@pas-de-calais.gouv.fr>

***

LIBÉREZ NOS AMIS MARCHEURS SEYDOU ET TIDIANE !

Seydou Camara et Tidiane War ont rejoint la Marche solidaire Vintimille/Londres lors de son passage à Paris. Alors que les autorités françaises ainsi que britanniques avaient été averties de la présence de sans-papiers dans les rangs des marcheurs, et que ceux-ci avaient officiellement demandé la possibilité d'aller jusqu'à Londres, 19 marcheurs sans-papiers sur les 23 ont été arrêtés par la PAF côté français, lorsqu'ils se sont présentés dimanche matin 8 juillet au port de Calais.
5 marcheurs ont été gardés et emmenés en CRA.
A ce jour, 17 marcheurs ont été relachés dont 10 avec OQTF mais il reste nos amis Seydou Camara et Tidiane War toujours retenus en centre de rétention à Coquelles et menacés d'expulsion.

2 juges (JLD de Lille et JLD de Rouen) ont libéré 3 des 5 marcheurs sans-papiers retenus au motif de «arrestation déloyale».

SI ARRESTATION DÉLOYALE POUR LES UNS,
ALORS ARRESTATION DÉLOYALE POUR TOUS!

«Véritable entrave au droit de manifester et au droit d’expression»: le préfet du Pas-de-Calais prend des décisions «hors la loi», faisant de l'état français un état de «non-droit»?

LIBÉRATION IMMÉDIATE DE NOS AMIS ET LEVÉE DE TOUTES LES OQTF! "

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.