Démocraie, Europe et diktat économique

Cela ne vous fait-il pas bondir, en tant que citoyen attaché aux principes fondamentaux de la démocratie, qu'il soit possible de seulement évoquer qu'un pays puisse être privé de son droit de vote au sein de l'Europe sous prétexte de "mauvaise conduite" économique ?

Le simple fait que nos représentants, élus du peuple, puissent, ne serait-ce qu'évoquer cette perspective, montre combien notre démocratie est sous influence des diktats de l'économique. Ce n'est pas nouveau, mais cela fait froid dans le dos ! surtout que l'indignation en face, médias, citoyens, n'est pas franchement au rendez-vous. Comment cela, la société n'a t elle plus aucun moyen de choisir démocratiquement entre plusieurs chemins, que celui qui en viendrait à faire un peu trop peur à ceux qui sont chargés de prêter (pas très généreusement) de l'argent, n'auraient plus droit à la parole.

Voilà un projet, qui compte tenu des rapports de force déjà établis entre le politique et la finance, ne change effectivement pas grand chose, tant le déséquilibre est déjà grand, mais qui est symbolique du point où notre soit disante démocratie est arrivée. Camarades citoyens, il est temps de se réveiller !

N'est-il pas temps de constater que de laisser à nos élus nationaux la gestion de l'Europe, est tout le contraire d'un approfondissement de la démocratie. Que ceux-ci coincés entre leurs impératifs électoraux nationaux et les exigences des lobbies économiques sont incapables de représenter correctement le citoyen européen, et l'intérêt durable de la collectivité européenne, dans le respect des valeurs humanistes dont on se gargarise.

N'est-il pas temps que nous, citoyens européens, exigions de pouvoir élire, directement au niveau trans-national- une véritable et démocratique assemblée constituante, par delà nos diverses élites politiques nationales?

Un simple citoyen inquiet

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.