Les écoutes téléphoniques de trois de nos présidents, rien de plus normal...

Aujourd’hui, nous apprenons que nos trois derniers présidents étaient espionnés par nos alliés : les USA ; preuve, que ce ne sont pas nos alliés s’ils n’ont pas confiance en nous. Enfin, nous nous en doutions depuis un moment, la politique américaine de domination mondiale n’a jamais véritablement dissimulé ses intentions et ses tricheries chroniques.

Mais le pire est ailleurs, comment se fait-il que nos propres services secrets soient si incompétents qu’ils l’ignoraient ?

Il est vrai que de telles passoires dans la sécurité nationale méritaient bien cette humiliation publique.

En fait, le gouvernement Hollande considère que pour la sécurité du pays, il vaut mieux espionner les conversations des citoyens français, terroristes en puissance, plutôt que de veiller à la sécurité nationale et aux communications intimes et secrètes de nos présidents.

Nous devons admettre que nos ministres de l’intérieur respectifs ne sont bon qu’à s’occuper de leurs fesses, car ils ne servent pas à grand-chose, à moins qu’ils soient si nuls, ou que des espions vendus aux USA, aient laissé la porte ouverte aux Américains pour nous espionner ?

Les USA ont espionné les Allemands également, les Italiens, qui encore, ils espionnent tout le monde, même nos propres conversations téléphoniques depuis Jospin, publications internet, tweet...

D’ailleurs, ce billet fera l’objet d’une analyse par les services secrets, la NSA et la CIA et sera considéré pour hautement subversif, car ce pays ne supporte pas la moindre critique et surtout pas que l’on révèle des vérités compromettantes, l’affaire Snowden est révélatrice du sujet de la divulgation de la vérité considérée comme un crime, pire un acte de trahison, que penser d’un tel pays, serait-ce une dictature d’extrême droite ?

L’Amérique cette nation, notre amie ?

Une nation de traitres à l’humanité qui fait la guerre à cette humanité depuis près de deux siècles et qui continue, cette nation qui contrôle notre économie en nous imposant sa culture alimentaire abjecte et empoisonnée, sa culture picturale et littéraire médiocre, sa culture agro alimentaire assassine (Monsanto, DuPont...) et bientôt, son odieux traité transatlantique achèvera de ruiner le peu d’entreprises qui fonctionnent encore dans notre pays.

Cette nation qui finance les perturbateurs de nos banlieues afin de déstabiliser notre pays, qui organise le trafic de drogue aux USA et dans le reste du monde, l’émigration clandestine pour déstabiliser l’Europe, le diable, oui, c’est l’Amérique, oui, nous devons cesser d’avoir peur de le dire et faire ce que le Général de Gaule a tenté de faire, les bouter hors de France, "América Go Home".

Ce ne sont pas les musulmans le problème en France, c’est l’Amérique et ses magouilles pour déstabiliser la politique et l’économie. Nicolas Sarkozy; ancien président de la République cordialement détesté par les Français, est le grand ami de cette Amérique, vendu à ses intérêts et à ses volontés au détriment de ceux de la France.

D’après les services secrets américains après nous avoir espionné :

- "Sarkozy se voit comme le seul à pouvoir résoudre la crise financière mondiale", estime également l’agence américaine.

Bien sûr, étant l’agent des USA en France, il ne peut être que le sauveur de la France pour l’Amérique ou de l’Amérique, en lui vendant la France. N’est-ce pas M. Takkiedine qui assurait dernièrement que "Sarkozy est un traitre à la France ?" et si seulement il avait été ce sauveur, il avait 5 ans pour le prouver à tout un peuple, mais incapable comme le précédent et le suivant, il a vécu par le mensonge et la traitrise de tout un peuple et il a encore le culot de prétendre faire un travail qu’il a été incapable de faire ?

Nous, Français, n’avons absolument pas besoin de lui, ni de cette Amérique qui a construit son histoire sur les génocides, l’expropriation et l’esclavage du genre humain, c’est malheureusement une vérité historique.

Voilà encore la preuve que nous devons sortir de l’OTAN contrôlée par les USA, de l’Europe, bâtie par cette même Amérique pour favoriser son économie à elle, pas la notre. Mais François Hollande aura-t-il le courage de renvoyer l’ambassadrice des USA dans son pays pour espionnage, car il s’agit bien d’espionnage ?

Et bien, s’il en avait, c’est ce qu’il ferait, en fermant l’ambassade à Paris et ailleurs, car, si nous les Français avions espionné les USA et leurs derniers présidents, ce serait une déclaration de guerre.

Mais nous, français, préférons baisser notre culotte devant l’Oncle Sam et attendre qu’il ait fini son affaire...

Quand aurons-nous enfin un président capable de claquer la porte au nez de ces voyous ?

On peut toujours rêver...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.