Bébés sans bras : hypothèse du Folpet toujours d'actualité

Un chercheur de l'INSERM ne rejette pas mon hypothèse concernant une éventuelle responsabilité du Folpet, un pesticide très utilisé

pesticide-maxppp-3348525

L'école de journalisme de l'Université de Paris Dauphine, IPJ, propose ce 24/04/2019 six articles consacrés à l'affaire dite des "bébés sans bras", rédigés par des étudiants et sous l'égide de Pascal Guénée, directeur de l'école. Lire ici.

Les 6 thèmes retenus sont :

- Où en est l'enquête,

- Des territoires en question,

- A quoi servent les registres des malformations,

- La statistique au cœur de la controverse,

- Un type rare de malformation à l'origine incertaine,

- La piste toxicologique.

Ces articles ont été validé par des experts.

Dans le dernier article de la série, la piste toxicologique, mon hypothèse d'une responsabilité éventuelle du Folpet n'est pas écartée selon l'avis de Xavier Coumoul, toxicologue, biochimiste et directeur de recherche à l'INSERM, auteur d'une étude collective sur les effets des pesticides sur la santé toujours en cours :

"Premier suspect, le Folpel, un pesticide. C’est Michel Philips, un pédiatre à la retraite, sans compétence particulière en chimie mais engagé contre l’utilisation abusive des pesticides, qui en parle pour le comparer à la thalidomide, un médicament ayant entraîné des malformations congénitales au début des années soixante. Le folpel est un organochloré largement utilisé comme fongicide en France, et aussi utilisé dans certaines peintures et matières plastiques. Il pourrait avoir favorisé la survenue de ces malformations de membres, selon Michel Philips. « Cette hypothèse ne me semble pas déraisonnable, à condition d’apporter des preuves mécanistiques et de comparer la population exposée à une population-contrôle », estime Xavier Coumoul. Ce toxicologue et biochimiste à l’Inserm a participé à une étude collective sur les effets des pesticides sur la santé en 2013, étude qui a été reconduite et se déroule toujours."

Pour mes billets concernant le Folpel, lire ici et ici.

Ce soir, 25 avril, Envoyé spécial est consacré à ce sujet.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.