Frilosité de la France

Aquarius, bioéthique, pesticides : la frilosité de la France

index

En refusant d'accueillir l'Aquarius et ses 58 malheureux migrants à Marseille, sous le prétexte que cette façon de faire "favoriserait une montée de l'extrême droite", la France, en l’occurrence son Président, fait preuve de frilosité.

En refusant, en contradiction avec les engagements pris, d'inclure dans la loi le glyphosate comme pesticide à interdire dans les 3 ans à venir, la France, en l’occurrence l'Assemblée Nationale, fait preuve de frilosité.

En continuant à interdire la GPA, sous le prétexte qu'elle donnerait lieu à une commercialisation du corps des femmes "porteuses", alors qu'il est prouvé qu'il ne s'agit là que d'une dérive possible mais en rien systématique, comme la réalité le montre en Australie, au Canada, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, à Chypre, au Danemark, en Hongrie, en Israël et dans plusieurs États des États-Unis, la France, en l’occurrence son Comité National d’Éthique, fait preuve de frilosité.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.