Matriarcat : un avenir égalitaire acceptable par tous ?

Où il est question du matriarcat dans l'histoire d'Homo sapiens, suite à la parution d'un livre

flora1-1466794

Un livre important vient d'être publié en français. Il s'agit de l'ouvrage de la chercheuse allemande Heide Goettner-Abendroth, "Les sociétés matriarcales. Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde".

Mme Goetner-Abendroth, 78 ans, a consacré sa vie à l'étude de plusieurs populations fonctionnant encore aujourd'hui sur le mode du matriarcat. En Chine, au Mexique, en Inde, au Népal, en Amérique du Nord, en Amazonie, chez les Touareg, en Indonésie, au total dans 26 lieux, elle a rencontré et vécu avec ces habitants.

Le travail de la chercheuse est donc basé sur des études scientifiques, sur de la documentation ethnologique et archéologiques. Il montre que le système patriarcal actuel assez généralisé ne serait apparu dans l'histoire de l'humanité que vers 4.000-3.000 ans AC. Il n'y aurait donc aucune "fatalité" au patriarcat ! Le matriarcat n'aurait rien de marginal ni d’exceptionnel !

L'auteur nous explique que les sociétés matriarcales ne proposent en aucun cas une image "inversée" du patriarcat. Il n'est donc pas question d'imaginer des sociétés "dominées" par les femmes, des sociétés où les femmes détiendraient le pouvoir comme beaucoup d''hommes les décrivent ou les imaginent.

Les matriarcats décrits par Mme Goetner-Abenroth possèdent des valeurs originales propres : importance reconnue à la maternité, égalitarisme des sexes (oui!), importance de la prévention, importance de la sollicitude, de l'aide aux autres, absence de hiérarchie (oui!), prise de décisions en groupe (oui!). Bien des différences par rapport au patriarcat !

Pour bien connaitre en détail la définition du matriarcat dans les domaines économiques, sociaux, familiaux, politiques, spirituels et culturels étudiés en détail par Mme Goetner-Abendroth, lire ici.

Autant de précisions qui n'avaient sans doute jamais été proposées par le passé par ceux qui disent avoir étudiés les sociétés matriarcales, tel le célèbre Jakob Bachofen au XIX ème siècle. !

A l'origine, le patriarcat reposerait sur la volonté de pouvoir et de contrôle exercée par les hommes sur les femmes, les seules a détenir la capacité à se reproduire. L'auteur n'hésite pas à dire : "Le système patriarcal a tout intérêt à s’assurer que les découvertes relatives aux formes sociales matriarcales demeurent invisibles" ! Mme Goetner-Abenrdoth est donc aussi une militante.

En passant, signalons que l'éthologie montre la présence de plusieurs sociétés matriarcales chez les animaux (lions, éléphants, orques, hyènes, bonobos). Les sociétés matriarcales possèdent une base "naturelle" très ancienne. Elles ont fait leurs preuves !

°°°

Pour approfondir cette question,  lire ici un entretien avec la chercheuse.

Dans l'actualité de  #MeToo, nul doute que ce livre va faire du bruit : il pose clairement la réalité archéologique, ethnologique, anthropologique, génétique, sociologique, psychologique et éthologique du matriarcat. Il pose la possibilité d'un modèle de "vivre ensemble" bien différent et bien plus équitable que ce que nous connaissons.

Non, le patriarcat n'a rien d’inéluctable ! Le matriarcat décrit par Mme Goetner-Abenroth propose un avenir qui pourrait être accepté par tous.


heide

Heide Goetner-Abenroth

Les sociétés matriarcales

"Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde"

Editeur : DES FEMMES    25€     570 pages

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.