Ce gouvernement est indigne

Souvenons-nous que nous avons le pouvoir.

Ce gouvernement est indigne.

Le gouvernement du déshonneur. Ce gouvernement est indigne. On pourra toujours flouter les visages des policiers, on connaît le visage des responsables. Ceux qui nous gouvernent. Emmanuel Macron et sa clique Darmanin – Castaner – Castex etc.

Les mêmes qui sont comptables de la gestion pitoyable de la crise sanitaire. Les mêmes qui font voter à une assemblée godillot des lois liberticides. Pourquoi les voter d’ailleurs, ces lois, puisque, d’après la rhétorique gouvernementale, les violences policières n’existent pas ?

On nage dans le non-sens, le déni et l’hypocrisie la plus infâme.

Ce n’est pas un hasard si, trois jours après le vote de la loi « sécurité globale » se produit la soirée cauchemardesque place de la République. Darmanin se dit choqué – à qui veut-il faire croire qu’il l’est, lui dont les actes et les paroles depuis sa prise de fonction vont dans le sens de ce qui s’est passé place d’une République si cabossée.

Il y a un fusible, le préfet Lallement, qui sautera un jour ou l’autre. Aucune compassion pour ce triste sire, mais personne n’est dupe. Du sommet de l’Etat jusqu’au LBD braqué sur la tête des manifestants, la chaîne de commandement est une chaîne d’encouragements.

Nous avons toujours le pouvoir, souvenons-nous en aux prochaines élections. Ce gouvernement est indigne. Ne rien lâcher en attendant.

Je me souviens de mes premières manifestations, lycéen à la fin des années 70. Je n’avais pas peur. Aujourd’hui, je le confesse, je crains d’aller à une manifestation. J’y vais la boule au ventre.

Ce n’est pas ce que l’on m’a appris à l’école de la République. On m’a appris à marcher la tête haute et enseigné le principe de l’article 2 de la Constitution : la devise de la République est « Liberté, égalité, fraternité ». Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Ce gouvernement est indigne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.