Pierre Caumont
autre
Abonné·e de Mediapart

256 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 févr. 2020

La contamination par voie de langue

En Haute-Savoie, à la station de ski des Contamines-Montjoie, ce n’est pas la joie pour ces vacances de février en raison du risque de contamination par le coronavirus chinois importé depuis Singapour par un ressortissant britannique de passage dans la commune, même si ça ne se voit pas, commerce oblige.

Pierre Caumont
autre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il ne faut pas effrayer la clientèle qui pourrait déserter le domaine skiable pour des horizons moins contaminants. Contamines est un nom pour le moins de circonstance au vu de la situation, tellement qu’on pourrait d’ailleurs croire à une mauvaise plaisanterie avec cette affaire de coronavirus qui vient couronner le nom de la localité,  qui semblait comme prédestinée à accueillir ce virus passé en catimini dans la station sous passeport britannique. Question subsidiaire mais non dénuée d’intérêt en cette époque de fracturation tous azimuts : l’hôte britannique du coronavirus malgré lui, est-il un partisan du Brexit ou du maintien de la Grande-Bretagne au sein de l’Union européenne ? Un partisan du retrait de la Grande-Bretagne  et de cette brèche ouverte dans l’Union européenne ne serait-il pas plus exposé au virus chinois de par la fracture causée et la fragilisation induite dans l’idée de l’Europe, et, ce faisant, ne représenterait-il pas plus un danger pour la bonne santé européenne qu’un partisan du maintien ? La question revêt toute son importance au vu des développements de la situation.

Montjoie, Saint-Denis ! Pas de panique ! La ministre de la santé, Mme Buzyn,  dépêchée sur place en toute urgence est en tournée dans la station pour faire le buzz comme on dit, un buzz bénéfique pour le business du ski alpin en luttant contre la psychose latente virale qui risque de faire des ravages pour l’économie locale, car la phobie risque de faire boule de neige et la bonhomie de façade de Contamines-Monjoie pourrait fondre bien avant l’arrivée du printemps…

Gageons que le bagout sanitaire rassurant de Mme Buzyn suffira pour écarter cette menace qui risque de miner la saison de Contamines. Ce serait d’ailleurs peut-être l’occasion rêvée de remplacer le nom de la commune par quelque chose de moins suspect pour la salubrité publique, comme Vitamines-Monjoie par exemple, plus vitalisant

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Le « grand remplacement », idéologie meurtrière
Attribué au principal suspect de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), un manifeste intitulé « Le grand remplacement », en référence au fantasme d’extrême droite du même nom, dénonce les « invasions étrangères » en Europe, et cite tout particulièrement le cas de la France.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone