Gilets jaunes: exigences de transparence

L'exigence de transparence au niveau de nos élites politiques est un argument oublié de tous les commentateurs politiques

A propos de ce mouvement si extraordinaire des Gilets Jaunes, on entend beaucoup de commentateurs politiques parler de leurs exigences salariales, de leurs désirs de mettre fin aux inégalités sociales, mais il me semble qu'il y a un secteur totalement oublié dans leurs analyses & qui revient dans toutes les conversations que vous pouvez avoir avec les Gilets Jaunes, ou les gens mécontents de France. C'est l'exigence de transparence au niveau politique!

La France veut une transparence totale sur le train de vie de l'Etat, sur les élus de la République que ce soit au niveau Présidentiel, Ministériel, au niveau du Sénat ou de l'Assemblée Nationale. Les divers avantages connus ou "moins connus" doivent être mis à plat, débattus & remis en question, au besoin: prêts à taux bonifiés, retraites avantageuses, appartements de fonction, voitures de fonction en grand nombre, salaires considérables des fonctionnaires de ces secteurs. 

Comme on a demandé un effort considérable aux citoyens depuis de longues années, un effort semblable doit être demandé maintenant à nos Politiques.

L'Etat doit réduire son train de vie lui aussi: commander 500.000€ de vaisselle pour l'Elysée a été très mal vécu par les Français. Là  aussi, il aurait fallu mettre sur la place publique cette commande & passer par un organisme référencé: autorisation de l'Assemblée Nationale & du Sénat ou autre pour autoriser de tels frais. Cette transparence doit avoir lieu à tous les étages de notre démocratie. Notre Président n'en est pas exempté! Au contraire!

Il ne servira à rien d'organiser de nouvelles élections si ces exigences ne sont pas satisfaites: dans ce cas, les citoyens n'iront pas voter ou se retourneront vers les extrêmes comme dans les pays périphériques...

Cette transparence doit aussi être la règle au niveau politique: il n'y a pas de débat national, dans notre pays,  sur l'engagement de la France dans les opérations extérieures, il n'y a pas de débat sur l'Ecologie, pas de débat national sur l'énergie nucléaire, sur les lobbies agro-alimentaires & autres & j'en passe...

Tant que toutes ces conditions ne seront pas remplies, le malaise politique se poursuivra & les conditions d'une paix sociale ne seront pas remplies...

Quand à la politique écologique bien tardive prônée par ce pouvoir, puisqu'elle ne date finalement que de 2 ou 3 semaines, ne nous leurrons pas, ce n'est qu'un prétexte pour remplir les caisses du trésor public en oubliant la case Ecologie.Sinon, il n'y aurait pas la "Montagne d'or" en Guyane qui est un scandale écologique absolu & bien d'autres décisions anti-écologiques maintenues contre vent & marées comme les autres décisions fiscales de ce gouvernement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.