Roman : A contre-courant sur la Pilcomayo

Camille, une jeune Française réalisatrice de documentaires parcourt l’Argentine de l’après dictature – elle est née le 24 mars 1976, le jour du coup d’état – pour préparer un tournage. Elle cherche à travers des images et des histoires à rendre compte de la lutte des chômeurs et des peuples précolombiens dans la région de Salta sur les bords du Pilcomayo.

couvpilco1 couvpilco1
Roman: A contre-courant sur le Pilcomayo

"Les disparus du désert"

Camille, une jeune Française réalisatrice de documentaires parcourt l’Argentine de l’après dictature – elle est née le 24 mars 1976, le jour du coup d’état – pour préparer un tournage. Elle cherche à travers des images et des histoires à rendre compte de la lutte des chômeurs et des peuples précolombiens dans la région de Salta sur les bords du Pilcomayo.

Elle retrouve Christophe, son ancien compagnon, attaché culturel à l’ambassade de France à Buenos Aires, mais leur vision du pays ne coïncide pas. Il idéalise les bienfaits du progrès technique et prépare une expédition sur les traces de l’explorateur français Jules Crevaux tué et mangé rituellement par un groupe de Tobas occupant les plaines du Grand Chaco entre le Paraguay, la Bolivie et l’Argentine au XIXème siècle. A l’époque, les grands espaces qualifiés de déserts par les colonisateurs devenaient des terres de conquête. Christophe croit que la situation des populations va s’améliorer grâce aux nouveaux produits électriques basés sur le lithium abondant dans ces régions.

Des agents de la dictature, 30 ans après sa fin, interviennent encore de manière violente dans le pays.

Confrontation entre les idéaux progressistes de l’un et la joyeuse envie de l’autre de se livrer à toutes les rencontres et les expériences pour comprendre cette terre du nouveau monde qui a fasciné des générations d’Européens.

 

Accès aux librairies sur l'autre Blog : pierre-grenet.net

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.