La Démocratie a besoin de courage, d'opiniatreté, de modestie, d'altruisme ....

La démocratie est un eco-système complexe, qui a été construit par des générations. Tant d'humains ont donné leur vie, physiquement ou psychiquement pour la faire grandir. C'est un systeme complexe, et on ne le transformera pas d'un coup de baguette magique. Il faut une attention constante et l'engagement cohérent d'un tres grand nombre. 

Je ne sais pas où commencer... il y a tant d'intelligence et d'idées partout... Qui donc saura faire fonctionner tout cela de concert ?

La démocratie est un eco-systeme. Comme l'arbre, il lui faut plusieurs ingrédients sinon elle s'étiole. L'arbre a besoin d'eau, d'air, de mineraux et de lumiere. Aucun n'est plus important que les autres, si un seul lui manque il dépérit.

Les ingrédients d'une Démocratie sont plus nombreux et plus complexes. Il faut les choyer tous.

Il faut en premier lieu un état de droit, pour que les décisions soient prises à la suite d'un echange d'idée et non par le plus fort. Ne l'oublions pas aujourd'hui, l'armée obéit à la démocratie, la police aussi. La loi du plus fort, c'est celle de la démocratie. Enfin beaucoup plus souvent qu'à l'époque des seigneurs ou des rois, ou des dictatures. Etat de droit. respect du droit. Respect de l'autre. Sans cela point de démocratie... Et l'armée obéit à la démocratie, c'est parce que notre culture a avancé jusqu'à ce stade où la majorité, et aussi la majorité des militaires, veut servir la démocratie.

Je crains ceux qui sont sûr d'eux, qui sont en colère et veulent tout casser, quitte à faire exploser la Démocratie. Il est plus rapide et plus facile de détruire que de construire. 

Il faut aussi de la culture, de l'enseignement, des citoyens éclairés et informés. Des citoyens motivés aussi, qui s'interessent et réfléchissent avant de voter. Il me semble que de ce côté là il y a de l'espoir, les Français s'interessent, même si ils sont décus par ce qu'on leur propose.

Il faut une "offre" politique de qualité. On sait tous que le bat blesse sur ce point. Les deux dernieres fois je suis allé voter aux présidentielles à reculons, pour faire mon devoir mais aucun candidat ne me plaisait. Il faut que de nouveaux partis puissent émerger avec de nouvelles personnes. C'est faisable, à condition qu'on s'en donne les moyens, la démocratie a un prix, il faudra un peu rogner sur la consommation... On sait bien faire des championnat de France qui parte par des qualifications dans les quartiers et les village poiur aller jusqu'au top, pourquoi pas en politique ?

Il faut un systeme de vote qui donne une chance aux nouveaux entrants et qui soit efficace. Ca c'est facile il suffit de remplacer le scrutin uninominal à deux tout par un scrutin multiple (on evalue chaque candidat en disant Ok, plutot Ok, plutot pas Ok, pas ok et on compte ... je detaillerai cela si ça vous interesse, mais de mon point de vue ça marchera !!  le systeme des primaires organisé par les partis me paraît un piege.

Il faut aussi et surtout une culture de l'échange et de la reflexion à plusieurs. Respecter l'autre et son point de vue tout d'abord. Je me souviens de Copé et sa meute qui qualifiaient systématiquement Holande et son gouvernement  d"incompétent" avec une férocité organisée. On peut critiquer oui, mais de manière constructive c'est mieux. Et ceux là même ont coulé apres Bigmalion...Les Français respectent les hommes politiques qui ont des idées et ne se comportent pas en chien de meute suivant le leader de leur parti aveuglément. Droite et Gauche ne devrait pas se traiter en enemi ni même en adversaires, mais en partenaires pour construire ensemble la France et l'Europe de demain.

Il faut une culture de l'information objective, de la transparence et de la vérification. Il faut la modestie et la curiosité d'aller voir ce qui se fait ailleurs. Il faut la rigueur de suivre les effets des décisions prises. Il faut le courage de simplifier encore et encore les regles pour qu'elles soient compréhensibles et claires. Les différents ministeres devrait afficher sur leur site : leurs objectifs (choisis de maniere démocratique), une evaluation de la situation actuelle, les actions alternatives possibles avec avantages et inconvénients de chacune... puis choix démocratique (vote des citoyens ou de l'assemblée), puis conduite de projet et conduite du changement : ça veut dire expliquer, ecouter, mais aussi avancer de manière ferme parfois. Il faut des indicateurs objectifs sur les résultats. Il faut aussi pouvoir tester des nouvelles façons de faire.

Bon ok, tout ça c'est des généralités vite écrites. Mais il faut bien commencer par quelque chose !

zêtes d'accord ou pas d'accord pour l'instant  ? ou boaf ??

A suivre ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.