Pour une autre politique du logement

La France est déficitaire de 800000 logements et le BTP est en plein marasme. Cherchez l'erreur !

Pas plus que les autres lois du même genre, la loi Duflot n'a permis de donner une bouffée d'oxygène au BTP. Deux ans après son application, elle apparaît comme une niche fiscale de plus, permettant à ceux qui ont les moyens d'échapper à l'impôt ! De même, les mesures envisagées par Sylvia Pinel seront très insuffisantes pour relancer l'activité.

Pour l'économie, le bâtiment est un secteur clé : même s'il ne représente que 6% du PIB, la situation dans la construction expliquerait la moitié de l'écart de croissance avec l'Allemagne. C'est, de plus, un secteur générateur d'emplois quand il se porte bien !

Nouvelle Donne propose de s'inspirer de ce qui a déjà été fait aux Pays-Bas : plutôt que de les placer à la bourse, investir les 34 milliards du fonds de réserve des retraites dans la construction de logements. Cette mesure serait bénéfique pour l'emploi (création de 150000 à 200000 emplois dans les deux ans) et pour le niveau des loyers (280 euro pas mois économisés pour un appartement de 70 m2), redonnant du pouvoir d'achat aux français et relançant ainsi la consommation.

Cette mesure serait applicable rapidement. Alors pourquoi le gouvernement fait-il la sourde oreille à cette proposition de ND ?



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.