ZAD de Gonesse : la participation décisive des jeunes

La participation d'un très grand nombre de jeunes a la ZAD de Gonesse a été décisive et il faut ici les remercier.

Cette ZAD restera dans nos mémoires comme une expérience unique. Nous y avons tous fait des rencontres qui, dans la vie quotidienne, auraient été très improbables.

Ainsi, sans la participation d’une jeunesse venue de tous les horizons associatifs, le mouvement n’aurait jamais pris une telle ampleur : certains d’entre eux ont apporté une expérience de zadiste que n’avait pas le CPTG, acquise à Notre Dame des Landes ou ailleurs, et tous ont activement participé à la construction, à l’organisation et aux débats. Ce sont eux qui ont porté le mouvement tout au long de ces 17 jours  comme le CPTG n’aurait pas pu le faire avec ses seuls moyens. Ils ont aussi activement contribué au retentissement médiatique de l’action, qui en fait un succès en dépit du dénouement que nous attendions tous.

Depuis les prises de parole d’une suédoise de 16 ans à l’Assemblée Nationale et à l’ONU, on sent monter une révolte des jeunes contre le destin que nous sommes en train de leur préparer. Elle est animée par une foi capable de déplacer les montagnes.  Nous, les aînés, qui nous battons pour que nos petits enfants puissent vivre dans un monde le moins invivable possible, ne pouvons que les féliciter et les soutenir. Car c’est nous qui soutenons la jeunesse et non l’inverse.  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.