Pierre Troin
Franco-Israélien, croyant et... compatible avec la République
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 juin 2022

Pierre Troin
Franco-Israélien, croyant et... compatible avec la République
Abonné·e de Mediapart

Décision de la Cour suprême américaine : une décision de juristes

Il est navrant de constater que la récente décision de la Cour suprême américaine qui concerne le droit à l’avortement est d’une façon générale très mal interprétée par les journalistes. Dans presque tous les cas, on transforme les juges de la Cour suprême en hommes et femmes politiques qui sont favorables ou opposés à l’avortement. Cela est faux...

Pierre Troin
Franco-Israélien, croyant et... compatible avec la République
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est navrant de constater que la récente décision de la Cour suprême américaine qui concerne le droit à l’avortement est d’une façon générale très mal interprétée par les journalistes.

Dans presque tous les cas, on transforme les juges de la Cour suprême en hommes et femmes politiques qui sont favorables ou opposés à l’avortement. Cela est faux.

Dans tous les cas (peu importe si les juges ont été nommés par un président démocrate ou républicain), il s’agit de juristes de très haut niveau qui jugent les lois selon le texte de la Constitution américaine.

Il me semble important pour chaque personne de se faire une idée sur la question par elle-même plutôt que de croire les journalistes.

© Adam Szuscik

Cela est relativement simple : lisez la Constitution américaine (en français ici) et essayez de voir inscrit le droit à l’avortement dans le texte. Bon courage, car moi je n’y parviens pas.

Cela peut être comparé à un autre sujet délicat : le port d’armes.

Aussi longtemps que la Constitution ne sera pas amendée, toute limite au port d’armes sera interdit par la Cour suprême. Cela n’a rien à voir avec le fait que les juges soient pour ou contre le port d’armes.

C’est plutôt le deuxième amendement à la Constitution qui l’interdit. Selon cet amendement (en anglais ici) il est dit (ma traduction) qu’ “une milice bien organisée, étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas enfreint” (les italiques sont de moi).

Dans les deux cas, il s’agit d’un problème de droit et certainement pas de politique.

Afin de sortir de cette situation, il suffit qu’un gouvernement américain amende la Constitution en : 1/ En inscrivant d’une façon claire le droit à l’avortement dans un nouvel amendement et 2/ Modifie le deuxième amendement.

Il est regrettable que notre vision du monde soit enfantine : les démocrates (censés être de gauche) sont les “good boys” tandis que les républicains sont les “bad boys”. Non seulement cela est simpliste, mais lorsqu’on fait référence aux juges qui ont été nommés, cela revient à les insulter. Véritablement regrettable.

Une dernière remarque : les démocrates se sont toujours opposés à inscrire dans la Constitution l’interdiction de la peine de mort. Le monde politique américain est un peu plus compliqué qu’on nous le dit !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« Je ne vois pas comment cet embrasement s’arrêterait »
Il y a une semaine, les ouvriers de la plus grosse usine de production d’iPhone se révoltaient, ouvrant la voie à un mouvement de protestation dans toute la Chine, exaspérée par la politique « zéro Covid ». Entretien avec la sociologue Jenny Chan, spécialiste du monde ouvrier chinois.
par Eric Sautedé
Journal — Justice
À la mairie de Saint-Étienne : « Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)
Journal — Amériques
Pour Washington, la France est un allié énervant mais indispensable
Si la Chine reste la priorité des États-Unis, l’administration Biden a besoin d’une relation transatlantique forte et d’une Europe unie. La guerre en Ukraine sera ainsi au programme de la visite d’État d’Emmanuel Macron à Washington, qui débute mercredi 30 novembre.
par Maya Kandel

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial