Blog suivi par 22 abonnés

Pour une écologie réaliste - C'est urgent !

Écolo-sensible, mais pas écolo-rêveur
À propos du blog
Que la planète bleue soit verte ! Mais il ne faut pas trop rêver. L'écologie, ce n'est pas seulement le rêve du retour au bon vieux temps des fleurs et des papillons, avec seulement le soleil pour nous réchauffer, de grandes prairies pour galoper, des baies bio pour nous régaler. Nous sommes sept milliards maintenant, une poignée de baies ça va, sept milliards de poignées de baies, bonjour les dégâts ! L'écologie réaliste c'est aussi, surtout, agir pour demain, pour les générations futures, face aux menaces du réchauffement climatique et du défi alimentaire ; neuf milliards de bouches à nourrir bientôt. Les ouragans annoncés sont devenus des réalités ; il faut réagir, tout de suite, sans attendre que la planète brûle ; "quand c'est urgent, il est déjà trop tard". Mais les énergies renouvelables ne suffisent pas pour répondre aux défis énergétiques et climatiques. Que reste-t-il d'autre ? Il reste fossiles et nucléaire. Nous sommes de plus en plus nombreux, bientôt neuf milliards, les plus pauvres émergent et se nourrissent mieux. Il faut donc produire plus de nourriture, sur une terre plus rare rongée par la bétonnisation. Il faut donc une agriculture plus performante... sinon il faudra piocher de nouvelles terres dans ce qui reste de forêt tropicale ; c'est déjà commencé. Le génie génétique sera sans doute l'une des bases de la solution. Les analyses et solutions présentées dans ce livre sont réalistes, moins séduisantes que les rêveries bucoliques genre petite maison dans la prairie avec son petit potager bio, son puits, et une éolienne au fond de la cour ; elles choqueront les rêveurs. Mais les rêveries ne nourrissent pas les hommes, ne sauvent pas la forêt, ne ralentissent pas le réchauffement climatique.
  • Combien de planète terre pour nourrir sept milliards de Terriens sans pesticides ?

    Par
    Nous avons encore au plus profond de nous, dans nos chromosomes, un vieux reste de l'évolution, un vieux programme de quelques millions d'années, obsolète, jamais mis à jour, le vieil instinct reptilien. Cet instinct, on l'a nommé "principe de précaution".
  • Peut-on sortir du réchauffement climatique et en même temps sortir du nucléaire ?

    Par | 2 recommandés
    Le réchauffement climatique est l'ennemi public numéro 1. L'objectif premier de la transition énergétique était de lutter contre le réchauffement climatique en réduisant les émissions de CO2. Mais la finalité première de la transition énergétique s'est brouillée. Il faudrait maintenant marier la lutte contre le réchauffement climatique et la sortie du nucléaire. Mariage contre nature.
  • KingCoal, le roi charbon ?

    Par
    Environ 80 % de l'énergie consommée sur la planète entière provient des énergies fossiles. On espère beaucoup des nouvelles énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque...) pour prendre la relève. Mais pour l'instant, elles ne sont pas à la hauteur. Il faut zoomer pour les apercevoir, elles comptent pour moins de 2 % de l'énergie consommée sur la planète.
  • La terre manque - La forêt va manquer

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    La terre manque - La forêt va manquer La révolution verte, à partir des années 1960, fut le vrai miracle de la multiplication des pains, qui a multiplié les rendements par trois ou quatre selon les cultures. Ce miracle a presque supprimé les famines. Mais la menace alimentaire est toujours présente, nous avons besoin d'un nouveau miracle de multiplication des pains.
  • Énergie, réchauffement climatique - perspectives

    Par | 4 commentaires
    • La consommation d'énergies fossiles croît. • Les émissions de CO2 croissent - et donc l'effet de serre augmente. • Les nouvelles énergies renouvelables... c'est du vent. ► Conclusion : Réchauffement climatique droit devant !
  • "Le nucléaire, c’est la manière la plus décarbonée de faire de l’électricité", Macron

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    « On va fermer toutes les centrales thermiques et de charbon. En revanche, le nucléaire, c’est manière la plus décarbonée de faire de l’électricité. Je ne suis pas un idolâtre du nucléaire, mais il faut choisir ses priorités. Si je ferme demain une centrale nucléaire, ce n’est pas vrai que l’on peut développer tout de suite du renouvelable. »
  • La remanufacturation, la réparation, est-ce une si bonne idée ?

    Par | 4 commentaires
    La remanufacturation est peut-être une bonne idée... mais même la nature n'en a pas voulu ! Au contraire c'est la nature qui a inventé "l'obsolescence programmée" ; elle a inventé la panne programmée irréparable : la vieillesse et la mort ! Un vivant, ça ne dure qu'un temps, c'est calculé comme ça – même si le créateur ingénieur en chef avait programmé une vie éternelle dans un premier temps...
  • La chasse au gaspi - L'agriculture bio gaspille la terre

    Par | 30 commentaires
    Du bio ou rien ! réclament les bio addict. Ce pourrait être rien. Parce que l’agriculture bio n'a pas pris la précaution élémentaire de s'assurer qu'elle pourrait nourrir l'humanité, toute l'humanité. On sait pourtant les famines d'autrefois, lorsque tout le monde mangeait bio.
  • Défi alimentaire – OGM, défi énergétique et climatique – nucléaire.

    Par | 4 commentaires
    La combinaison du nombre des Terriens et de leur prospérité constitue un mélange explosif, et la mèche est allumée ; nous serons bientôt neuf milliards.
  • La transition énergétique ratée de l'Allemagne

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    Peut-on sortir du nucléaire, et en même temps, sortir du réchauffement climatique ?