Blog suivi par 15 abonnés

Écologie, réchauffement climatique - C'est urgent !

Écolo-sensible, mais pas écolo-rêveur
À propos du blog
La combinaison du nombre des Terriens et de leur prospérité constitue un mélange explosif, et la mèche est allumée. Quelques bons sauvages cueillant une poignée de baies dans la forêt, c'est fini. Une poignée de baies, ça va, sept milliards de poignées de baies, bonjour les dégâts ! Le monde change, il ne peut plus être du même Vert d'avant, avec seulement les rayons du soleil pour nous réchauffer, les petits oiseaux pour nous enchanter, des baies bio pour nous régaler. La petite maison dans la prairie c'est fini, il faut s'adapter. S'adapter, c'est ne pas gaspiller les baies, économiser l'énergie, mais cela ne suffit pas ! Il faut aussi produire plus de baies et plus d'énergie, pour répondre aux énormes besoins des énormes foules des énormes pays émergents. C'est urgent.
  • Charbon français et lignite allemand : le luxe français existe encore

    Par | 1 recommandé
  • Transition énergétique du riche, transition énergétique du pauvre

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Nous luttons contre le CO2 depuis des dizaines d'années. Nous avons obtenu quelques succès... Mais ces succès ne sont que de la poudre au vent.
  • Le miracle de la malbouffe !

    Par | 12 commentaires | 2 recommandés
    Les nouvelles techniques ont apporté la suffisance alimentaire, enfin.
  • Pesticides des champs et pesticides des villes

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    Le jeudi 23 janvier 2014, le parlement a adopté une proposition de loi écologiste qui interdit en France les produits phytosanitaires dans les espaces verts publics à partir de 2020, et dans les jardins particuliers à compter de 2022.
  • Transition énergétique en France et en Allemagne

    Par | 7 commentaires
  • L'Allemagne sort du nucléaire... mythes et réalité

    Par | 5 commentaires
    L'Allemagne était, est encore, l'un des plus gros émetteurs de CO2 par personne en Europe ; elle devait, doit encore, réagir pour améliorer ce bilan écologique désastreux. Elle a fait, fait encore, des efforts vers les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Bravo.
  • La psychanalyse du petit homme vert - bio, biocarburant, et illusions

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Plus de bio, sans engrais ni pesticides ? Alors il faudra plus de terres cultivées, moins de forêts vierges et d’espaces sauvages. Plus de biocarburants ? Alors il faudra plus de terres cultivées, moins de forêts vierges et d’espaces sauvages. Le pire serait évidemment de vouloir, et plus de bio, et plus de biocarburant…Le pire n’est pas impossible ; mais c’est du domaine de la psychanalyse.
  • L’invention de la guerre chimique bio

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Les pesticides ne menacent pas notre santé disent les chercheurs, il y a beaucoup mieux à faire que de s’acharner à les supprimer. Mais les préjugés de Clément d’Alexandrie et de Tertullien de Carthage sont encore dans nos esprits, et leurs paroles résonnent encore à beaucoup d'oreilles : "Engrais et pesticides chimiques sont une insulte à la nature, puisqu’ils visent à améliorer ce que la nature fait".Les pesticides de synthèse sont œuvres du diable – ou de ces diables d'hommes ce qui n’est pas mieux ; pas question donc de dîner avec le diable et sa cuisine aux pesticides, pas même avec une longue fourchette. C’est sur ces bases qu’est née l’agriculture biologique.
  • S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent du bio !

    Par
  • Bio, pesticides et OGM.

    Par | 18 commentaires | 1 recommandé
    Peut-on réduire de moitié l'utilisation des pesticides ?L’agriculture intensive a rempli son premier et vital contrat : nourrir les terriens. Bravo. Mais parfois au prix d'excès d'artifices. L’idée bio a apporté un nouvel alinéa au contrat : "ce serait bien si on pouvait nourrir sept ou même neuf milliards de terriens, sans dégâts collatéraux". L’idée était bonne. Malheureusement, elle s’est laissé corrompre par l’intégrisme en devenant : "plus aucun engrais ni pesticide de synthèse" – l’objectif de nourrir toute l’humanité ayant disparu au passage.