Combien de planète terre pour nourrir sept milliards de Terriens sans pesticides ?

Nous avons encore au plus profond de nous, dans nos chromosomes, un vieux reste de l'évolution, un vieux programme de quelques millions d'années, obsolète, jamais mis à jour, le vieil instinct reptilien. Cet instinct, on l'a nommé "principe de précaution".

La peur instinctive de l’inconnu était un facteur essentiel de survie pour un dinosaure. Son cerveau reptilien lui dictait : "Méfie-toi de la nouveauté et de l’inconnu, tout de suite, sans raisonner, supprime-le si tu peux, sinon fuis". Nous avons encore au plus profond de nous, dans nos chromosomes, ce vieux reste de l'évolution, ce vieux programme de quelques millions d'années, obsolète, jamais mis à jour, ce vieil instinct reptilien. C'est l'instinct des enfants qui se tiennent derrière les jupes de leur mère quand se présente un inconnu – lorsque, selon la mode du jour les jupes ne sont pas trop courtes. Cet instinct, on l'a nommé "principe de précaution".

Le cerveau reptilien gère les émotions primaires, la peur par exemple ; le cerveau rationnel n'a pas de pouvoir sur la peur, aucun raisonnement ne peut la calmer, aussi irrationnelle soit-elle :

« Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu’il ne faut, s’il y a au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra. Plusieurs n’en sauraient soutenir la pensée sans pâlir et suer. » (Pascal)

Notre cerveau reptilien est encore en service !
Nos réactions face aux risques ne sont pas raisonnables, elles sont reptiliennes.

Lorsque l'arbalète était une nouveauté, elle a affolé le cerveau reptilien. Ceux qui l'utilisaient furent même excommuniés.

Lorsque le train était une nouveauté, le cerveau reptilien s'affolait et dénonçait les effroyables dangers de ces monstres qui fonçaient à plus de 20 km/h.

Mais les OGM sont encore une nouveauté ; alors le cerveau reptilien commande de faucher les OGM, tout de suite, sans raisonner.

Les pesticides aussi sont encore une nouveauté. Ils affolent le cerveau reptilien.
C'est ainsi qu'il existe un extraordinaire décalage entre ce que les chercheurs mesurent et la vague irrationnelle de pestophobie qui submerge quelques vieux pays.

Le cerveau reptilien comptabilise les risques, c'est sa fonction, mais il ne comptabilise que les risques, dans son vieux programme qui n'a jamais reçu de mise à jour il n'y a pas la colonne "bénéfices". C'est pourquoi il ignore les bénéfices considérables que nous devons aux pesticides.

Combien faudrait-il de planète terre pour nourrir sept milliards de Terriens sans pesticides ?

Le cerveau reptilien fonctionne à l'émotion, à la sensation, à la propagande, toutes choses trompeuses qui conduisent à tant de réactions irrationnelles.

Par exemple le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer, faisant partie de l'OMS) a classé le saucisson comme étant cancérogène, et la viande rouge probablement cancérogène. Mais le saucisson est une vieille connaissance, il n'intéresse plus le cerveau reptilien, le saucisson cancérogène est encore en vente libre.

Mais lorsque le CIRC classe l'herbicide Glyphosate comme cancérogène probable (non certain), alors le cerveau reptilien et sa pestophobie irrationnelle réclament l'interdiction de la vente du glyphosate. Réaction totalement illogique, reptilienne... le saucisson se prend au casse-croûte, le glyphosate ne se boit pas en apéritif.

Le CIRC a aussi classé le tabac comme étant cancérogène ; tout le monde en connaît les dangers, ils sont inscrits en caractères gras sur les paquets de cigarettes : "Le tabac tue"... Mais le tabac n'est plus une nouveauté, c'est un vieux camarade de cimetière, il est maintenant sorti du radar du cerveau reptilien. Même avec 60 000 morts au compteur par an en France seulement, il ne fait plus peur. 60 000 morts ? Même pas peur !
Le cerveau reptilien commande de faucher les OGM. Mais pas le tabac.
La pestophobie pourrait, paradoxalement, être mise à profit dans le cas du tabac en pour réduire le nombre des victimes : il suffirait peut-être de mettre une inscription encore plus effrayante (pour le cerveau reptilien), que le simple "Le tabac tue" ; par exemple : "Ce tabac contient des résidus de pesticides".

Voir :

Pour une écologie réaliste
Pour vraiment nourrir toute l'humanité à venir
Pour vraiment sortir du réchauffement climatique
(http://ecologie-illusion.fr/index.html)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.