Énergie, réchauffement climatique - perspectives

• La consommation d'énergies fossiles croît. • Les émissions de CO2 croissent - et donc l'effet de serre augmente. • Les nouvelles énergies renouvelables... c'est du vent. ► Conclusion : Réchauffement climatique droit devant !

consommation-energie-mondiale-perspectives-a

Source : D'après Statistical Review of World Energy 2017

  •  La consommation d'énergies fossiles croît.
  •  La consommation d'énergies non fossilesénergies renouvelables et énergie nucléairecroît également. Mais elle est de plus en plus distancée par le maillot jaune qui caracole loin devant, sur les épaules des énergies fossiles.

Les énergies renouvelables croissent, croissent moins vite que la consommation d'énergie

  •  La situation se révèle pire encore lorsque l'on entend les critiques envers les deux principales énergies non fossiles : l'énergie hydraulique et la biomasse.

- L'énergie hydroélectrique est renouvelable, mais pose des problèmes d'environnement en noyant des vallées entières pour des siècles (c'est autrement plus radical que les zones d'exclusion temporaires autour de Tchernobyl ou Fukushima). Les défenseurs de l'environnement s'opposent à cette énergie. Ils s'opposent aux barrages Chatillo au Bélize, Belo Monte au Brésil, aux projets en Patagonie, etc.
(Je défends également l'environnement, mais globalement : l'énergie hydroélectrique est bienvenue, en regrettant sa trop faible capacité à l'échelle de la planète.)

- La biomasse, c’est-à-dire essentiellement le bois utilisé dans les cuisines enfumées des pays les plus pauvres n'est plus renouvelable. Elle est responsable de la désertification de régions entières où arbres et arbustes sont coupés pour faire cuire la galette quotidienne. Elle est aussi responsable de catastrophe sanitaire en raison des fumées et particules.

  •  Il reste les fameuses nouvelles énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, etc. Elles produisent énormément de commentaires enthousiastes, mais produisent très peu d'énergie à l'échelle de la planète, qui est l'échelle à laquelle le réchauffement climatique doit être étudié.

 

co2-pays-developpes-et-autres-2015-c

D'après Key world energy statistics 2017

  •  Les émissions de CO2 croissent - et donc l'effet de serre augmente.
  •  Une fracture planétaire sépare les pays développés et les pays en voie de développement.

L'essentiel de l'accroissement des émissions de CO2 vient, naturellement, des pays en voie de développement, traduisant leurs changements démographiques et économiques.

Autant on peut demander aux pays développés de consommer moins, mais ils ne le font pas, autant on ne peut demander aux pays pauvres de rester pauvres, ils ne le feront pas, avec raison.

  •  Les émissions de CO2 croissent... alors que selon les modèles climatiques il faudrait qu'elles s'annulent d'ici la fin du siècle pour espérer limiter le réchauffement climatique à 2°C.

energy-sector-weo-2016-dense

 (WEO 2016 Presentation) 

 

► Conclusion, réchauffement climatique droit devant ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.