PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

378 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juil. 2022

Brésil : un neveu de Jair Bolsonaro démis de son emploi - fantôme - au Sénat

Dans toutes ses ramifications, depuis 2019, la famille Bolsonaro aura usé de tous les passe-droits, l'endogamie, le népotisme, avec les rémunérations afférentes assurées par des fonds publics de tous types. Cette gabegie ostentatoire a heureusement pris fin, ces jours-ci, pour un neveu du président de la République.

PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Léo Indio" et Jair Bolsonaro (non daté, mais antérieur à novembre 2020). © DR

Leonardo Rodrigues de Jesus, surnommé "Léo Índio" ne venait plus, depuis mars 2022, à son poste de travail au Sénat, celui d'assistant du président du parti PL, parti de Jair Bolsonaro. Le cousin de Flávio, Carlos et Eduardo Bolsonaro occupait ce poste depuis décembre 2021.
 
Leonardo Rodrigues recevait un salaire mensuel de 5.735,93 R$, soit l'équivalent de cinq fois le salaire minimum.
 
Les journalistes enquêteurs de la plateforme UOL avait révélé cette absence permanente dans ses colonnes le dimanche 26 juin 2022. 
 
Rodrigues était venu vivre à Brasilia après l'élection de son oncle, en 2019. Il occupait alors le poste d'assistant parlementaire du sénateur Chico Rodrigues (parti DEM, droite) jusqu'au moment où ce parlementaire a été pris en flagrant délit avec ... 33.150 R$ (6.000 US$) dans ... son slip. Et également 10.000 R$ et 6.000 US$ dans un coffre. Pour ce travail d'assistant, Leonardo Rodrigues avait le pharamineux salaire de 22.943,73 R$  soit l'équivalent de 21 fois le salaire minimum du Brésil.
 
"Léo Indio", qui est le neveu de Rogéria Bolsonaro (Rogeria Nantes Nunes Braga), ex-femme de Jair Bolsonaro et mère de Carlos Bolsonaro, Flávio Bolsonaro et Eduardo Bolsonaro, n'a pas suivi d'enseignement supérieur et était, avant 2019, un simple vendeur qui occupait aussi un poste d'assistant parlementaire de ... l'alors député de l'Etat de Rio de Janeiro, son cousin Flávio Bolsonaro. C'est précisément la période où Leonardo Rodrigues était assistant de Flavio qui lui a valu d'être inclus par le parquet de Rio de Janeiro (MP-RJ) parmi les personnes interrogées dans l'affaire retentissante des détournements de fonds publics par Flávio Bolsonaro dans son cabinet de député.
 
Au début de l'année 2019, "Léo Índio" était tout le temps présent à Brasilia, à la présidence de la République, au Palácio do Planalto ; 58 fois exactement, durant les 45 premiers jours du gouvernement Bolsonaro.
 
En 2021, la plateforme UOL avait montré que Mariana Mota, l'ancienne chef de cabinet de Flávio Bolsonaro, de février 2003 à décembre 2007, avait effectué en 2007 des paiements pour des frais de location d'un petit studio dans le centre-ville de Rio de Janeiro, où vivait ... Léonardo Rodrigues.
 
L'argent provenait du compte bancaire de Mariana Mota Dias, pendant la période où Flávio Bolsonaro était député de l'État de Rio de Janeiro et Léonardo son assistant. Il y a eu cinq paiements. En février 2007, madame Mota a effectué un transfert identifié comme "al.leo" au dénommé Norival Dantas, qui louait le studio à "Léo Índio". Le montant était de 503 R$ (90 €). En mars 2007, elle a répété l'opération de virement bancaire à monsieur Dantas, pour 460 R$ -- cette fois, elle avait noté "condomin*".
 
 
(*) Contraction de "condominio".
  
--------------------------
Sources : Midia Ninja, Carta Capital, UOL, Brasil de Fato, Istoé Dinheiro.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé