PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

345 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2022

Brésil: Les 78 kilos d'or du lieutenant-colonel ex-gorille du gouverneur de São Paulo

Six individus arrêtés lors d'un contrôle routier, le 4/5, en flag de possession de 78 kilos d'or. Puis relâchés. Parmi eux, 4 policiers militaires dont un lieutenant-colonel et un sergent affectés à la Maison militaire du gouvernement de São Paulo, organisme au statut de secrétariat d'Etat, responsable de la Défense civile et de la sécurité personnelle du gouverneur Garcia (PSDB, droite).

PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Polícia Federal

Un avion privé a atterri à l'aéroport de Sorocaba, dans la province de l'Etat de São Paulo, le 4 mai 2022. Les images prises par les caméras locales montrent quatre hommes, avec des valises, en sortir ... Les dits bagages ont alors été placés dans le coffre de deux voitures, qui ont emprunté l'autoroute Castello Branco en direction de la ville de São Paulo jusqu'à ce qu'elles soient arrêtées par des agents de la police routière de l'État de São Paulo (PMRv), à la hauteur de la ville d'Itu, à cent kilomètres de la capitale de l'État.
 
Six personnes ont été emmenées au poste de police ; quatre sont des policiers militaires de São Paulo (PMESP) . Parmi eux, le lieutenant-colonel Marcelo Tasso et le sergent Gildsmar Canuto. Ces deux personnes sont liées à la Maison militaire du gouvernement de l'État de São Paulo. La valeur de l'or saisi est estimée à 5 millions de dollars.
 
L'enregistrement de l'avion à l'agence nationale d'aviation civile (ANAC) montre que l'aéronef appartient à la société Embravision Trading et est opérée par l'éleveur de bétail, également du secteur de l'agronégoce, Agropecuária Ouro Verde LTDA. Et cet avion était interdit d'être utilisé pour des voyages de taxi aérien. La société Embravision Trading a déclaré avoir vendu l'avion à l'entreprise d'élevage de bétail Ouro Verde, précédemment citée ici, en février 2021.
  
Dans un communiqué, la Maison militaire a souligné qu'elle avait renvoyé de son poste le sergent Gildsmar Canuto et que le lieutenant-colonel Marcelo Tasso était déjà exonéré de ses fonctions depuis octobre 2021, en récupération de vacances non prises et avant sa retraite.
 
Selon le quotidien Folha de São Paulo, l'or appartient à la société FD Gold, qui est détenue par l'homme d'affaires Dirceu Frederico Sobrinho. FD Gold, qui a son siège sur la célèbre avenue Paulista à São Paulo, achète l'or aux orpailleurs sur le terrain et le revend à des exportateurs et à des institutions financières. Dirceu Sobrinho était affilié au parti PSDB et s'est présenté comme premier suppléant du sénateur Flexa Ribeiro (PSDB, droite), pour l'État du Pará, aux élections d'octobre 2018. 
 
La société FD Gold fait l'objet d'une action en justice visant à suspendre ses activités pour suspicion d'exploitation minière illégale. Le procès est en cours devant la Cour fédérale d'Itaituba (Pará). Le ministère public fédéral (MPF) de cet État accuse l'entreprise de Dirceu Sobrinho et deux autres entreprises du secteur d'avoir déversé plus de 4.300 kilogrammes d'or illégal sur le marché national et international en 2019 et 2020.
FD Gold a négocié à elle seule 1.370 kilogrammes d'or, selon le MPF, extrait de mines d'or illégales dans la région sud-ouest du Pará.
 
Dans la plainte, les procureurs ont déclaré que les permis d'exploitation minière indiqués par la société de Dirceu Sobrinho comme étant l'origine de l'or se trouvaient dans des zones forestières sans mines autorisées. Les recherches ont conclu que l'or provenait de mines illégales situées dans les municipalités d'Itaituba (Pará), de Jacareacanga (Pará) et de Novo Progresso (Pará), y compris des terres indigènes de l'ethnie Munduruku.
Dans cette action en justice, le MPF exige que FD Gold et les deux autres sociétés versent une compensation de plus de 10 milliards de R$ (2 milliards de dollars) pour les dommages sociaux et environnementaux. Selon le MPF, d'autres enquêtes et investigations sur les activités de la société de Dirceu Sobrinho sont en cours.
 
Dirceu Sobrinho est également propriétaire de D'Gold, une société minière, et président de l'Association nationale de l'or (Anoro). En avril, dans une interview accordée à Rádio Jovem Pan, Sobrinho a défendu la légalisation de l'orpaillage illégal sur les terres indigènes, ce qui est interdit par la loi. " La loi ne permet pas (l'extraction sur les terres indigènes), elle est considérée comme une exploitation minière illégale, mais elle existe depuis 50 ans et il n'y a pas de mineur sur les terres indigènes qui n'ait pas un accord avec un Indien. Je pense qu'il faut la légaliser, pour le bien du Brésil et des Indiens eux-mêmes", a-t-il fait valoir. En tant que président de l'association, Dirceu Santos Frederico Sobrinho est souvent présent à Brasilia et a déjà rencontré, depuis 2019, le vice-président de la République Hamilton Mourão, et plusieurs ministres du gouvernement - Onyx Lorenzoni, Ricardo Salles et le général Augusto Heleno - de Jair Bolsonaro pour discuter des questions relatives à l'exploitation  aurifère. 
 

De gauche à droite : Hamilton Mourão (vice-PR), José Altino Machado (industriel minier) et Dirceu Santos Frederico Sobrinho (avec un papier dans la main). © Observatório da Mineração


 
En 2021, FD Gold a signé un contrat avec la Maison de la monnaie, une entreprise publique liée au ministère de l'économie, pour la fourniture d'or utilisé dans la fabrication de médailles décoratives. Sur son site officiel, FD Gold indique qu'elle est présente dans les principales régions productrices d'or du pays, par le biais de ses propres magasins ou d'agents commerciaux qui la représentent pour des opérations d'acquisition du métal directement auprès des mineurs, des coopératives minières, des sociétés minières et des autres membres de la chaîne de production.
   
Au mois d'avril 2022, la police fédérale (PF) a signifié dix mandats de perquisition et de saisie via l'opération "Ricezione", dans les trois Etats de São Paulo, du Pará et du Mato Grosso, et a obtenu la mise sous séquestre judiciaire d'un avion utilisé par les suspects, le même que celui saisi ce mercredi 4 mai 2022 à Sorocaba (SP). Cette opération de mai 2022 s'inscrit dans le cadre d'une enquête sur un système d'évasion fiscale et de réception d'or extrait illégalement de mines clandestines dans les régions du nord et du nord-ouest du pays.
 
Fin septembre 2018, la police fédérale (PF) et le parquet fédéral (MPF) ont mené l'opération "Levigação", pour tenter de lutter contre le blanchiment d'or clandestin dans l'Etat du Pará, qui a abouti au blocage judiciaire de 187 millions R$ (36 millions de dollars) d'actifs des personnes suspectes. L'un d'eux était justement l'homme d'affaires Dirceu Frederico Sobrinho. À l'époque, la police fédérale (PF) a exécuté des mandats de perquisition et de saisie dans les bureaux de D'Gold à Itaituba (Pará) et à São Paulo.
-------------
Sources : Observatório da Mineração, Repórter Brasil et G1 Pará.
 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse
Journal — International
En Ukraine, des anarchistes montent au front pour combattre l’invasion russe
Depuis le début de l’invasion du pays par la Russie, 100 à 150 militants anarchistes et antifascistes ont rejoint les rangs des forces ukrainiennes. Certains ont même constitué un bataillon « anti-autoritaire » au sein de la défense territoriale, « pour protéger les populations et combattre l’impérialisme russe ».
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale