Greta Thunberg : « Ce que font actuellement les dirigeants du Brésil est honteux »

«Peu importe comment nous percevons cela. Ce que les dirigeants sont en train de faire est honteux. C'est complètement honteux ce qu'ils font avec les peuples indigènes et avec la nature.» Par vidéo, avec le Sénat du Brésil, Greta Thunberg a tempêté, ce 10/9 lors d'une conférence sur le rapport du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, rendu public en août.

« Les droits des peuples indigènes et les droits en matière de climat vont de pair, et la conservation ne peut pas être laissée uniquement au gouvernement, aux entreprises, mais aussi à ces personnes qui ont pris soin de la planète depuis des millénaires (...) Mais je peux dire, oui, que les gens du monde entier vous [Brésil] regardent en ce moment. Et nous sommes prêts à aider, à faire tout ce qu'il faut pour lutter contre le réchauffement de la planète, mais aussi pour protéger la population indigène et le poumon du monde. »
 
« Le Brésil n'est certainement pas à l'origine de cette crise. Mais ses dirigeants ajoutent beaucoup d'huile sur le feu. Et ce n'est pas parce que les dirigeants du nord de la planète ont échoué - eh, oui, ils ont échoué - que le Brésil n'a aucune excuse pour ne pas jouer un rôle différent. »

«  Et cela se passe avec vous [Brésil] qui regardez. En fait, elle est directement alimentée par votre gouvernement. Mais le monde ne peut pas payer le prix de la perte de l'Amazonie. Si nous perdons l'Amazonie, nous perdrons probablement toute chance de parvenir à l'Accord de Paris. Et ce serait une condamnation à mort pour d'innombrables personnes et d'innombrables régions du monde, notamment au Brésil. »

Lire le rapport du GIEC

Greta Thunberg, le 10/9/21, s'adressait au Sénat du Brésil. © TV Senado

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.