PindoramaBahiaflaneur
journaliste indépendant et secrétaire de rédaction
Abonné·e de Mediapart

240 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 oct. 2021

Brésil: un pasteur évangélique, postfasciste, nommé à la Cour suprême par Bolsonaro ?

N'excerçant plus dans l'Igreja Universal do Reino de Deus (IURD), le pasteur néopentecôtiste, avocat et député fédéral Marcos Antônio Pereira, 49 ans, président national du parti politique d'extrême droite "Republicanos" - auquel Carlos Bolsonaro est affilié - serait une option envisagée par Jair Bolsonaro pour le poste vacant à la Cour suprême (STF).

PindoramaBahiaflaneur
journaliste indépendant et secrétaire de rédaction
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le souhait est public, et réaffirmé de longue date, par la présidence de la République : Jair Bolsonaro veut nommer un ministre " terriblement évangélique " au STF.
Marcos Pereira est un proche du fondateur de l'Eglise néopentecôtiste "Eglise du royaume de Dieu" - dont les cultes attirent plus de 10 millions de fidèles - le multimilliardaire (en dollars) Edir Macedo, qui est aussi propriétaire de la chaîne de télévision, la bolsonarista et puissante TV Record.
Marcos Pereira a été ministre de l'industrie du gouvernement de Michel Temer, mais en a démissionné après avoir été cité lors de délations primées de dirigeants du constructeur civil Odebrecht, dans le cadre de l'opération Lava Jato.
L'ensemble des députés fédéraux qui forment le groupe des évangéliques à la Chambre est de 180 hommes et femmes, affiliés à une vingtaine de partis différents, de gauche et de droite, sur un total de 513 députés fédéraux.
En 2009, 2011 et 2013, Edir Macedo - né en 1945 - a été dénoncé pour blanchiment d’argent, appartenance à une organisation criminelle, évasion de devises et fraudes.
Déjà écroué pour charlatanisme, adepte et zélateur effréné de l'hidroxichloroquine, Edir Macedo, pendant la pandémie de Covid-19, avait publié une vidéo  effarante dans laquelle il prônait le négationnisme : 
" Mon ami et mon amie, ne vous inquiétez pas pour le coronavirus. Parce que c'est la tactique, ou une tactique de plus, de Satan. Satan travaille avec la peur, la crainte. Il travaille avec le doute. Et quand les gens sont terrifiés, dans la peur, dans le doute, les gens deviennent faibles, fragiles et susceptibles. Le moindre petit coup de vent qu'il y a est une pneumonie pour eux ".
Nommé à la Cour suprême, Marcos Pereira, après autorisation du Sénat, comme les autres dix ministres, resterait à ce poste jusqu'à ses 75 ans révolus.

Le député fédéral et pasteur Marcos Pereira, Jair Bolsonaro et Edir Macedo, le 1/1/2019 à Brasilia. © DR

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat