Brésil: quatre ex-assistants fantômes de Carlos B résidaient fiscalement chez Jair B

Administrativement et fiscalement, entre 2001 et 2008, quatre assistants supposément fantômes du conseiller municipal Carlos Bolsonaro demeuraient chez Jair Bolsonaro à Rio de Janeiro, alors qu'ils étaient domiciliés à 160 kilomètres de Rio de Janeiro et dans l'Etat du Minas Gerais. Ces quatre personnes étaient parents ou bien ex-parents de Ana Cristina Siquiera Valle, épouse d'alors de Jair.

Carlos Bolsonaro, élu et réélu conseiller municipal de Rio de Janeiro depuis 2001, sans interruption. © DR Carlos Bolsonaro, élu et réélu conseiller municipal de Rio de Janeiro depuis 2001, sans interruption. © DR
Rue Professor Maurice Assuf, quartier de Barra da Tijuca, à Rio de Janeiro, telle était l'adresse à laquelle devaient être adressés les correspondances fiscales et administratives, entre 2002 et 2008, de quatre supposés assistants du conseiller municipal de Rio de Janeiro, Carlos Bolsonaro.9

Avec cette affirmation présente dans l'enquête du Parquet de Rio de Janeiro (MP-RJ), la suspicion des procureurs est que Carlos maintenait dans son cabinet une structure similaire à celle de l'un de ses frères, l'alors député Flávio, illégale, pour laquelle ce dernier a été dénoncé sous l'accusation de diriger une organisation criminelle, de blanchiment d'argent, de détournement de fonds publics et d'appropriation indue.

La propriété immobilière du quartier de Barra da Tijuca avait été acquise par le président et Ana Cristina Siqueira Valle en 2002. Elle est devenue la propriété de Jair Bolsonaro en 2008, après leur séparation, puis vendue en 2009.

Carlos Bolsonaro, six mandats consécutifs de conseiller municipal de Rio de Janeiro, depuis 2001. © DR Carlos Bolsonaro, six mandats consécutifs de conseiller municipal de Rio de Janeiro, depuis 2001. © DR
Jair Bolsonaro avait déclaré vivre à cette adresse à deux reprises au moins, en 2002 et en 2006. Dans le premier cas, l'adresse figure dans un acte d'achat de terrain dans la ville de Resende (RJ), à 160 kilomètres de la ville de Rio de Janeiro, également avec Ana Cristina Siqueira Valle. Dans le second, dans la remise des comptes de campagne électorale de Jair Bolsonaro au tribunal électoral lors d'une élection de cette année-là.

D'après l'enquête du MP-RJ, les assistants ciblés par les procureurs sont Marta da Silva Valle (belle-soeur de Ana Cristina), André Luís Procópio (frère de Ana Cristina), Gilmar Marques (ex-beau-frère de Ana Cristina) et Andrea Siqueira Valle (soeur de Ana Cristina).

Ces quatre personnes étaient en poste au cabinet du conseiller municipal de Carlos Bolsonaro - élu pour la première fois en 2001 - lors de la période où Jair Bolsonaro et Ana Cristina Siqueira Valle ont vécu au domicile du quartier de Barra da Tijuca.

Le 1er septembre 2021, Carlos Bolsonaro a réagi aux accusations, via ses réseaux sociaux : « En l'absence de nouveaux faits, ils ressassent les anciens qui n'ont manifestement rien donné et changent l'emballage pour poursuivre le récit. Aux perdants, frustrés de ne pas être ce qu'ils ont toujours été, il ne reste que la manipulation et le mensonge. »

-----------------
Ana Cristina Siqueira Valle et Jair Messias Bolsonaro ont officiellement divorcé en juin 2008.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.