Brésil : le dîner abject d'élites affamées de bolsonarismo

Dix-huit hommes. Blancs. Une video d'un dîner d'élites politico-économiques et de médias, s'esclaffant d'une imitation de Bolsonaro, est mis en ligne ce 14/9, sept jours après que l'invitant, l'ex-PR Temer, ait rencontré Bolsonaro dans le soi-disant but de l'aider à rédiger une "lettre à la nation" qui puisse amenuiser ses menaces de coup d'Etat, lors de la fête d'indépendance du pays, le 7/9.

Lors d'un dîner, chez le milliardaire Naji Nahas, à l'invitation de l'ex-PR Michel Temer, 18 convives hommes blancs - journalistes, patrons de presse, politiques, entrepreneurs milliardaires, dont le 2e homme le plus riche du Brésil; Jorge Paulo Lemann - s'esclaffent à l'audition d'une imitation de l'actuel PR Jair Bolsonaro. © UOL

Chez le milliardaire Naji Robert Nahas, à São Paulo, ce soir de septembre 2021, grands propriétaires terriens, milliardaires de puissants médias mainstream, financiers de la campagne de Bolsonaro en 2018, médecin-chirurgien et avocats des élites, entrepreneurs multi millionnaires, étaient à tu et à toi avec l'ex-président de la République Michel Temer, qui avait souhaité cette réunion festive.

Répugnante.


Leurs noms ?

Michel Temer, Naji Nahas,, Gilberto Kassab, Johnny Saad, Roberto Farraretto D'Ávila, Paulo Marinho, André Marinho, Elsinho Mouco, Raul Cutait, José Yunes, Antônio Carlos Pereira,  Jorge Paulo Lemann, José Rogério Cruz e Tucci, Alfredo Cotait.

Qui sont-ils ?

Michel Temer, né en 1940, d'origine libanaise, a été président de la République de 2016 à 2018.  C'est lui qui a formé la liste des invités pour ce dîner de septembre 2021. Temer a été le vice-président de la République durant les deux mandats de Dilma Rousseff de 2011 à 2016. C'est lui qui a orchestré en sous-main la destitution de Dilma Rousseff.

Naji Nahas, qui a reçu le groupe chez lui pour ce dîner, né le 3 novembre 1947 au Liban, est arrivé au Brésil en 1969. Investisseur, spéculateur, patron de sociétés d'assurance, entrepreneur, milliardaire. Il avait était accusé, en 1989, d'être le responsable de la chute de la Bourse de Rio de Janeiro. Il a été écroué en 2008 aux côtés du banquier milliardaire Daniel Dantas et de l'ex-maire de São Paulo Celso Pitta pour blanchiment d'argent et corruption, mais a été relaché peu après. Avant d'avoir 40 ans, il dirigeait vingt-sept sociétés. A une certaine époque, Naji Robert Nahas possédait 7 % des actions de la Petrobrás et 12 % de Vale.

Gilberto Kassab, né en 1960, d'origine libanaise, est président national du parti PSD (droite). Un des hommes politiques les plus influents du pays. Homme politique amphibie. Il a été député fédéral, maire de São Paulo (2006/2012) et, entre autres postes, ministre de Dilma Rousseff (PT) puis de Michel Temer (PMDB).

Johnny Saad dont le vrai nom est João Carlos Saad, descendant d'immigrants venus du Liban, né en 1952, est le CEO du Grupo Bandeirantes, groupe de presse né en 1937, qui soutient depuis toujours à la fois les grands propriétaires terriens et les banquiers, et, depuis 2018 toutes les variétés du bolsonarismo, sous toutes ses coutures. Saad est lui-même éleveur de bétail et propriétaire terrien. Il est aussi l'un des petits-fils d'un ex-gouverneur de São Paulo, par deux fois (1947–1951 et 1963–1966), le médecin, aviateur et entrepreneur Ademar de Barros (1901/1969).

Roberto Farraretto D'Ávila, plus connu sous le nom de Roberto D'Ávila, né en 1949, avocat de formation, est un journaliste " de gouvernement ", et actuellement directeur de programme sur la chaîne de TV, sur abonnement, GloboNews, de l'empire Globo, fondé par feu Roberto Marinho. Il a été député du PDT (gauche) entre 1986 et 1990, vice-maire de Rio de Janeiro de 1988 à 1992, en sus de plusieurs postes de directions d'organismes publics ou para-publics. Ce 14/9, à 23h30, la chaîne GloboNews va diffuser un entretien de Roberto D'Ávila avec ... Michel Temer.

Paulo Marinho, né en 1952, ex-financier - dès l'âge de dix-neuf ans -, ex-constructeur naval, producteur dans le secteur de la video, intermédiaire de la vente de grands journaux très à droite (Gazeta Mercantil), multi-millionnaire, est l'un des financiers de Jair Bolsonaro en 2018 et il a également prêté ses domiciles pour la publicité de la campagne électorale de ce dernier. Il a abandonné le soutien à Bolsonaro en 2020 pour soutenir le très droitier maire de São Paulo, João Dória, dont il est ami proche depuis des dizaines d'années. Paulo Marinho est actuellement le premier suppléant du sénateur post-fasciste Flávio Bolsonaro, fils aîné du président de la République. En 1986, Marinho a été un proche collaborateur de la campagne électorale du très droitier Moreira Franco, devenu gouverneur de l'Etat de Rio de Janeiro.

André Marinho, né à la fin des années 90, est le fils de Paulo Marinho. Il a été, pour Jair Bolsonaro, en 2018, le traducteur de sa conversation avec le président des USA, Donald Trump. Il fait des sketches d'imitateur sur la radio Jovem Pan - où il lui arrive de se battre à mains nues (video, à la 9e mn) lors de débats - équivalent brésilien de la TV française CNews ou de l'hebdomadaire français Valeurs Actuelles.

Elsinho Mouco, né en 1959, est communicant d'hommes politiques et publicitaire depuis des dizaines d'années. Il a mené la campagne à la mairie de São Paulo de l'extrême droitier Celso Russomano en 2020. Il travaille avec Michel Temer depuis 2005. Mouco serait le responsable de l'enregistrement de cette video ci-dessus, publiée ce 14 septembre 2021.

Raul Cutait, né en 1950, est chirurgien à l'hôpital privé, réputé, le Sírio-Libanês, à São Paulo, et membre de l'académie nationale de médecine. Il a déjà été le médecin des présidents Lula, Rousseff et Temer, et plus récemment du jeune Bruno Covas, maire de São Paulo, mort d'un cancer.

José Yunes, né en 1936, fils d'un Libanais, est avocat, agent immobilier, et ami intime, depuis plus de cinquante ans, de Michel Temer. Il a été député en 1988. Il a été nommé assesseur de Temer quand ce dernier est devenu président de la République en 2016, mais il a démissionné trois mois plus tard suite à sa présence dans une enquête sur le détournement de plusieurs millions de reais avec un directeur du transnational constructeur civil Odebrecht. En 2018, Yunes a été écroué par la police fédérale, suite à des suspicions de versement de pots-de-vin dans le cadre de la gestion du plus grand port du Brésil, celui de la ville de Santos. Yunes a également dirigé la section, à São Paulo, du parti MDB.

Antônio Carlos Pereira a été directeur du très droitier quotidien O Estado de São Paulo - créé en 1875 - et chargé là des pages "Opinião". Il a travaillé là pendant 58 années. Il a pris sa retraite en septembre 2021. Anti-communiste primaire et ennemi forcené de toute conception de  journalisme indépendant.

Jorge Paulo Lemann, né en 1939, est multi milliardiaire, le deuxième homme le plus riche du Brésil en septembre 2021. Dans la catégorie affirmée des cost killers, il a fait sa fortune dans le secteur de l'alimentation et de la bière. Il est le créateur du conglomérat AmBev. Sa fortune personnelle en 2021 est estimée à 20 milliards de dollars.

José Rogério Cruz e Tucci, né en 1956, est avocat, professeur de droit et directeur de la prestigieuse faculté de droit de l'université USP, à São Paulo.

Alfredo Cotait, né en 1947, veuf de la Libanaise Laila Ganme Cotait (1953/2010),
assesseur de Gilberto Kassab, a été président de la chambre de commerce Brésil-Liban et est président (2021/2023) de la tentaculaire et surpuissante fédération des associations commerciales de l'Etat de São Paulo (Facesp).




Naji Nahas, Michel Temer, Antônio Carlos Pereira. © DR Naji Nahas, Michel Temer, Antônio Carlos Pereira. © DR



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.