PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

346 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mai 2022

BRÉSIL Pillés aux sarahouis, les phosphates marocains importés par les bolsonaristes?

Une visite récente au Maroc du nouveau ministre de l'agriculture relance les doutes sur l'origine des volumes gigantesques des phosphates importés. Le géant minier marocain OCP et sa filiale OCP Fertilizantes, adoubés par le roi et par le gouvernement militaire brésilien, vont débuter l'installation d'une usine de transformation de roche phospatée en 2023 au Maranhão, près du port d’Itaqui.

PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Groupe OCP (ex Office Chérifien des Phosphates, créé en 1921), géant marocain et mondial des engrais, détenu à 95 % par l'Etat marocain, va ouvrir une unité de transformation au Brésil  - où le groupe est présent depuis 2010 - pour fabriquer des produits phosphatés, a annoncé le jeudi 13 mai 2022, le PDG du Groupe OCP, Mostafa Terrab, lors d’une réunion à Rabat avec le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’approvisionnement alimentaire (MAPA) du Brésil, Marcos Montes, qui est en mission officielle au Maroc. Lors de la réunion qui s’est tenue au siège de l’OCP, à laquelle assistait également une partie de la délégation agroalimentaire accompagnant la mission brésilienne, Terrab a évoqué les projets d’investissement du groupe à l’étranger et son intérêt pour le Brésil : ‘"Avoir une usine au Brésil serait très précieux ". 
 
Le marocain Mostafa Terrab, né en 1955 à Fès, diplômé de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées à Paris, a été nommé directeur général de l'Office chérifien des phosphates par le roi marocain Mohamed VI en février 2006.
  
De son côté, le président d’OCP Fertilizantes au Brésil, Olavio Massao Takenaka, a déclaré qu’il s’agirait de la première usine de la société au Brésil. Les produits seraient fabriqués avec de la roche phosphatée importée du Maroc. ‘‘Le projet est en cours ; nous avons déjà le terrain, à six kilomètres du port d’Itaqui ’’. Selon lui, le projet d’ingénierie est en phase finale d’approbation par les autorités de l'Etat du Maranhão. L’usine sera située à São Luís, la capitale de l’État. Il y a, par ailleurs depuis 2020 quatre entrepôts de OCP dans les Etats du Goiás, Minas Gerais, Pará et de Santa Catarina. 

OCP possède des succursales dans les ports de Paranaguá (Paraná), de Rio Grande (Rio Grande do Sul) et d'Itaqui (Maranhão), de Rondonópolis (Mato Grosso) et d'Aratu (Bahia), ainsi que deux bureaux dans la ville de São Paulo. Les entrepôts reçoivent le phosphate importé du Maroc et c'est de là que le produit parvient aux clients de la société, qui sont des mélangeurs et des distributeurs d'engrais. 
OCP est le plus important fournisseur de phosphore au Brésil, avec 40 % des importations brésiliennes, selon le PDG Takenaka. OCP dit avoir la plus importante réserve mondiale de phosphate, suffisante pour en fournir pendant 500 ans, et qui correspond à 70 % des réserves mondiales.
  
‘" Nous prévoyons également une usine de phosphate dicalcique pour l’alimentation animale ", a déclaré Takenaka. Ce produit est utilisé comme intrant et source de phosphore dans l’alimentation animale. Et lorsque l'on connaît l'étendue des terres livrées à l'élevage bovin, au Brésil...
 
 
-----------
(*) Marcos Montes Cordeiro a été nommé ministre le 31 mars 2022. Médecin, âgé de 72 ans, du parti PSD (droite de la droite, allié de Bolsonaro à l'assemblée nationale), il a été le secrétaire exécutif du ministère del'agriculture depuis 2019, année de l'élection du postfasciste Jair Bolsonaro. Natif du Minas Gerais, il a été deux fois consécutivement maire d'une grande ville, secrétaire d'Etat du même Etat et trois fois élu député fédéral (2007/2018).
 
 
- Lire également :
 
février 2021 / Le Brésil, acteur du planétaire pillage du phosphate sarahoui
 
 
mars 2022 / L'observatoire international Western Sahara Resource Watch (WSRW) alerte sur " un nouveau chapitre de pillage marocain " 
 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut