Brésil : malgré un guet-apens nocturne, un journaliste survit à ses blessures

Deux tueurs se cachaient devant le domicile du journaliste Jackson Silva, et guettaient son arrivée, au soir du 9 juillet 2021 dans la ville de Moju, au nord-est de l'État du Pará. Ils ont tiré sur lui à six reprises, puis ont pris la fuite, à moto. M. Silva couvrait, pour une plateforme en ligne, la rubrique des informations générales et celles liées à la criminalité et au trafic de drogue.

Après avoir été pris en charge le 9 juillet à l'Hospital Metropolitano de la ville d'Ananindeua (560.000 h.), monsieur Silva, âgé de 28 ans, touché au thorax et au visage, a ensuite été transporté dans un hôpital de Belém, la capitale de l'Etat du Pará, où il a subi plusieurs opérations chirurgicales.

Il a depuis lors ajouté qu'il ne savait pas si l'attaque était en représailles à un reportage spécifique du média qui le publiait : " Nous, l'équipe de [Moju News], avons peur, car nous ne savons pas qui a fait ça. La police dit qu'elle a des suspects, mais ils ne se sont pas montrés. "

Ce 19 juillet 2021, celui qui est aussi un des directeurs de Moju News est toujours hospitalisé.

Le dimanche 11 avril 2021, Jackson Silva avait publié un billet sur le réseau social Facebook disant qu'il avait reçu un message de menace disant " Tu vas te faire attaquer ["agredir"]. D'ici mercredi [14 avril]. "

Post du journaliste Jackson Silva, le 11/4/2021. © DR Post du journaliste Jackson Silva, le 11/4/2021. © DR

https://www.mojunews.com/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.