Brésil : levée du secret bancaire d'une ex-épouse de Bolsonaro, Ana Cristina Valle

Dans l'enquête sur les détournements de salaires au cabinet du conseiller municipal Carlos Bolsonaro, la justice a autorisé le le Parquet de Rio de Janeiro (MP-RJ) à dévoiler le secret bancaire et fiscal de la 2e épouse du président de la République, Ana Cristina Siqueira Valle, de mai 2005 à mai 2021. Période qui inclut partiellement celle de son union (1997/2008) avec Jair Bolsonaro.

Aprèscelle du conseiller municipal Carlos Bolsonaro, révélée le 31/8/21 mais effectivement ordonnée par le tribunal de Rio de Janeiro (TJ-RJ) depuis le 24/5/21, la levée du secret bancaire et fiscal atteint maintenant l'une de ses belles-mères, Ana Cristina Siqueira Valle.

Ana Cristina Siqueira Valle et Jair Messias Bolsonaro se sont séparés en juin 2008, un divorce qui a été litigieux avec des accusations de vol et de déclaration d'avoirs non déclarés, depuis octobre 2007, selon le quotidien Folha de S.Paulo.

Au cours de leurs années de mariage, les deux époux ont acheté cinq terrains, un local commercial dans la ville de Resende (RJ) et une maison à Bento Ribeiro, au nord de Rio de Janeiro. Il existe des preuves qu'au moins deux de ces transactions foncières ont été effectuées en cash.

Ces transactions sont mentionnées par l'accusation dans la demande de levée du secret bancaire et fiscal d'Ana Cristina et d'autres personnes sur qui la justice enquête. Le parquet de Rio de Janeiro (MP-RJ) dit qu'il y a des soupçons de blanchiment d'argent dans les opérations, en raison de l'utilisation possible d'argent liquide.

Cependant, contrairement à ce qui s'est passé dans l'enquête contre Flávio Bolsonaro, le fils aîné de Jair Bolsonaro, il n'y a pas eu de demande de levée du secret bancaire et fiscal des personnes ou des sociétés qui ont participé aux opérations immobilières d'Ana Cristina Siqueira Valle. Une telle mesure aurait en effet inclus l'actuel président de la République et aurait pu amener l'enquête sur le bureau du procureur général (PGR) ...

L'actuelle assistante parlementaire de la députée fédérale Celina Leão (PP, droite de la droite) fait l'objet depuis des mois d'une enquête du MP-RJ qui la soupçonne d'être l'opératrice financière du système de " rachadinha ", ces détournements des salaires des assistants et employés du cabinet du conseiller municipal de Rio de Janeiro, Carlos Bolsonaro. Ana Cristina Siqueira Valle a en effet dirigé le cabinet de Carlos de 2001 à 2008, c'est-à-dire jusqu'à son divorce avec l'actuel président de la République.


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.