Brésil: «Le détournement de salaires de ses assistants, c'est la vie de Bolsonaro»

«Le détournement de salaires des membres de son cabinet, c'est la vie de Bolsonaro. C'est bien plus sur l'idée d'un crime ou de blanchiment d'argent. Ce sont 30 ans de sa carrière politique». Depuis 2018, Juliana dal Piva enquête sur les suspicions que des assistants - fantômes, de fait - de l'alors député fédéral Bolsonaro et de ses trois fils ne travaillaient pas comme leurs assesseurs.

Les enquêtes sur les détournements de salaires, depuis 2018, ont aussi  pointé les connexions de la famille Bolsonaro avec des milices. Comme dans le cas de Fabrício Queiroz, ex-policer militaire et assistant parlementaire de Flávio Bolsonaro.
Nous avions ici écrit et traduit plusieurs articles à ce propos.

Juliana dal Piva, journaliste, née en 1986. © Abraji / UOL Juliana dal Piva, journaliste, née en 1986. © Abraji / UOL

La déclaration citée en titre est de Juliana dal Piva (1986), journaliste, le 24 août 2021, lors de sa participation à la deuxième journée du 16e congrès international de journalisme d'investigation, organisé par l'Abraji (Association brésilienne de journalisme d'investigation).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.