Pizzicalaluna
Abonné·e de Mediapart

621 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 oct. 2015

VENEZUELA : une opposition si gentille...

Pizzicalaluna
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Venezuela : une opposition si gentille

Par Numancia Martinez Poggi

Les élections parlementaires vont avoir lieu au Venezuela le 6 décembre 2015. Le dimanche 20 septembre 2015 à Caracas Henry Ramos Allup, secrétaire général du parti Action démocratique (AD), héritier de l’ancien régime et leader de l’opposition, s’adresse à son public. Le passage ci-dessous, une minute et six secondes, n’est coupé à aucun moment :

« […] (8:24) Une recommandation Maduro : Quand tu vas perdre ces élections, parce que tu vas les perdre – et à partir de là nous allons te mettre un chronomètre pour ton compte à rebours à la présidence, par les voies constitutionnelles, démocratiques, pacifiques, électorales, indiquées par la constitution – je te recommande, et je te le dis avec beaucoup de décence, et même avec charité chrétienne, parce que chrétien je suis : Ne sors pas dans la rue (8:59), ne vas pas dans la rue, après ce résultat électoral, il ne faudrait pas qu’un conducteur te renverse, commettant une erreur, ne respectant pas la signalisation (9:14). Fais attention Nicolás. Attention Nicolás. Si tu trouves des compañeros, ou des militants, ou des personnes de ta famille, qui te ramassent après l’accident. (9:30) […] ».

Ainsi parle le chouchou de Felipe González... Ainsi est l’opposition vénézuélienne. Ce n’est qu’un exemple sur lequel je suis tombé par hasard.

Henry Ramos Allup pourrait, avec ces menaces, compliquer la tâche de ceux qui dépeignent l’opposition vénézuélienne comme un frais éventail d’élans démocratiques. Mais les grands médias, en France et ailleurs, se gardent bien de nous rapporter ses propos. Si par hasard cette information politiquement incorrecte parvenait aux oreilles des braves gens émotionnellement et intellectuellement captifs du dispositif culturel dominant, les caniches de garde trouveraient mille excuses : c’est le prix de la liberté d’expression ; la citation est incomplète ; Maduro est l’ami de Raúl Castro ; condamner Henry Ramos Allup c’est faire le jeu de Maduro. Voire, cerise sur le pudding, Henry Ramos Allup est un infiltré chaviste.

Voir la vidéo :

Henry Ramos Allup Concentración 19/09 Caracas © La Patilla

Numancia Martinez Poggi
25 septembre 2015

URL de cet article 29435
http://www.legrandsoir.info/venezuela-une-opposition-si-gentille.html

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon