Résiliation définitive ?

Notre impuissance est totale. Les réseaux sociaux servent d'exutoire et à rien d'autres. Il est temps d'en convenir : à mon âge, avoir des idées ne sert à rien.

Une étude canadienne a montré que les 15,24 ans n'était pas prêt à faire la révolution nécessaire. J'étais invité à dîner le 28, chez des amis. Et je prêchais, comme d'habitude, la révolution (je ne suis invité que très rarement).

Une jeune fille d'environ 18 ans m'a dit : "Nous ne ferons pas la révolution, nous avons trop de choses". Son diagnostic était exact. Les réseaux sociaux servent à se défouler, dans tous les sens, ils confortent l'impuissance.

Mon âge, bientôt 78 ans, m'interdit d'espérer voir la révolution nécessaire pour tenter de repousser un peu l'effondrement désormais inéluctable. Je ne le connaîtrai pas, lui non plus. Donc, il me reste à replier la voilure.

Si quelque curieux exceptionnel veut vérifier mon impuissance, il peut lire certains de mes articles depuis l'origine.

Mediapart, maintenant, ne voit pas plus loin que le Canard. Construire le catalogue des corruptions en tous genres a peut-être son utilité, mais ne m'intéresse pas.

Seul anticiper m'intéresserait.

Bon vent

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.