Le changement, c'est pour quand ?

Le candidat Hollande avait promis la fin du cumul des mandats. Le premier ministre avait annoncé qu'il abandonnait tous ses mandats. Mais 26 ministres sont candidats aux législatives. 26 ministres vont s'occuper de leur réélection inutile au lieu de travailler au "Changement c'est maintenant"!

Le candidat Hollande avait promis la fin du cumul des mandats. Le premier ministre avait annoncé qu'il abandonnait tous ses mandats. Mais 26 ministres sont candidats aux législatives. 26 ministres vont s'occuper de leur réélection inutile au lieu de travailler au "Changement c'est maintenant"! 26 ministres dont la plupart, sinon tous, ne connaissent pas le travail, ne connaissent pas leur administration. Certains ne savent même pas où sont leurs bureaux !

26 vont aller serrer des paluches dans les marchés, 26 vont recevoir 260 sollicitations par jour, 26 vont faire de nombreux allers-retours chaque semaine, 26 aux frais de qui ?

26 s'empresseront ensuite de se laver les mains, au propre et au figuré.

J'en déduis donc que 8 ministres travailleront au "changement c'est maintenant", et 26 s'en laveront les mains. Donc les économies, c'est maintenant : 8 ministres suffisent pour le changement : (8*9000=72000€/mois, au lieu de 34*9000=306000€)

On va me dire que si les élections sont perdues, le changement c'est jamais.

D'accord : si 26 sont nécessaires, alors 577/2=288,5-26=262,5 sont inutiles. Prenons quelques précautions : ajoutons 0,5 +11% de FDG soit : 26+1+3 = 30 députés de gauche, et 29 députés de droite. Ramenons l'assemblée à 59 députés. C'est pas des économies ça ? C'est pas un changement ça ?

Je suis surpris qu'aucun journaliste ne relève cette contradiction.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.