L'OTAN n'a rien à faire ni à dire en Ukraine - L'Ukraine doit saisir le Conseil de sécurité des Nations-Unies

Les USA ont semé la guerre en Géorgie et ils ont soutenu la partition du Kosovo - a contrario du discours qu'ils tiennent pour l'Ukraine - en finançant et en armant un mouvement mafieux. Cette dernière contradiction permet donc de penser qu'il y a une manipulation du conflit contre la Russie par les USA sur le dos de l'UE.

18956961.jpg

Les USA ont semé la guerre en Géorgie et ils ont soutenu la partition du Kosovo - a contrario du discours qu'ils tiennent pour l'Ukraine - en finançant et en armant un mouvement mafieux. Cette dernière contradiction permet donc de penser qu'il y a une manipulation du conflit contre la Russie par les USA sur le dos de l'UE.

Médiapart publie une brève : Ukraine : l'Otan hausse le ton face à la Russie. C'est une provocation insupportable. L'OTAN n'a aucun droit de violer l'article de 2 de la Charte des Nations-Unies prohibant le recours à la force (Va-t-on vraiment entrer en guerre avec la Russie?). Il existe une responsabilité internationale des organisations internationales. La Russie peut s'en prévaloir. La manipulation des USA est grossière (Convoi d’aide russe en Ukraine: les États-Unis et l’OTAN menacent Moscou, «Dans le conflit ukrainien, on peut observer la relation entre le pétrole, le gaz et l’OTAN dans toute sa splendeur»).

Ce que j'exposais contre la Russie l'est pareillement vrai contre l'OTAN et ses semeurs de guerres (Poutine et Medvedev vers un nouveau Nuremberg ?), y compris le gouvernment ukrainien qui doit saisir le Conseil de sécurité de l'ONU et non pas réclamer un soutien militaire (Face à « l'agression » russe, l'Ukraine se tourne vers l'OTAN Le Monde, Ukraine : l'Otan durcit le ton contre Moscou Libération, UKRAINE. Kiev réclame des armes à l'Otan, mais pas de troupes).

Il est étonnant - et gravement inquiétant - qu'on laisse une organisation de destruction massive à la solde des USA, comme l'OTAN, dont ni la Russie ni l'Ukraine sont membres, s'immiscer de façon internationalement illicite dans le conflit alors que le droit international oblige de saisir le Conseil de sécurité des Nations Unies, comme le commande la Charte des Nations-Unies dans son Chapitre VI : Règlement pacifique des différends.

L'article 35 permet à tout Etat membre - et même non membre - des Nations-Unies de saisir le Conseil de sécurité.

Il est étonnant qu'aucun d'eux, à commencer par les USA, ne l'ait fait et laisse la situation se détériorer aux dépends d'une population civile exposée au conflit. L'Ukraine et les USA prennent donc l'opinion mondiale pour une imbécile.

Il y en a marre de cette politique US en Europe (Kosovo, Géorgie, adhésion de la Turquie, Ukraine, ...) qui expose l'UE à des tensions et des conflits qu'il lui appartient de supporter en première ligne.

Les USA se servent de l'UE pour affaiblir la Russie à son seul avantage. Les révélations d'Edward Snowden ont témoigné de l'aggressivité des USA et établi qu'ils ne sont pas un pays ami mais un adversaire qui viole les droits de l'Homme aux dépends des citoyens européens, sur le sol européens, jusqu'au sein de leurs institutions.

La planète n'est pas le bac à sable du libéralisme économique US.

Que les USA s'occupent d'abord un peu plus du respect des droits fondamentaux chez eux, comme à Ferguson, par exemple (A Ferguson, Michael Brown a été tué de six balles, Ferguson : comment la police américaine s’est militarisée, Etats-Unis: «Depuis 2008, la situation des Noirs ne fait que se détériorer», Emeutes aux Etats-Unis : les méthodes policières critiquées, la mobilisation s’étend).

L'OTAN n'est donc pas du tout la solution.

Cette organisation aurait du être dissoute en même temps que le Pacte de Varsovie. Son maintien est une provocation et une menace pour la paix en Europe.

Il appartient à cette dernière de s'organiser pour défendre en toute indépendance sa sécurité et ses intérêts.

L'OTAN n'est que le témoignage de la soumission de l'UE aux USA et le fait que l'OTAN ait son siège à côté des institutions européennes à Bruxelles devrait susciter les plus vives critiques des démocrates sincères. Des enquêtes ont révélé que les écoutes de ces institutions  aboutissaient au siège de l'OTAN.

Il y a l'ONU et les forces d'interposition des casques bleus pour engager un processus de paix. L'OTAN n'a pas le droit de s'y substituer, au mépris de la communauté internationale. Il faut cesser de laisser faire n'importe quoi aux USA qui détruisent méthodiquement le droit international depuis l'agression de l'Irak et dont on voit les résultats funestes aujourd'hui.

L'intervention de l'OTAN ne peut que provoquer une escalade de la guerre et un élargissement du conflit à l'UE, dont les USA en porteront la responsabilité. Mais ils s'en moquent. Ils sont loin du théâtre des opérations.

Il n'est pas sans conséquence de savoir que le commandement militaire de l'OTAN est exclusivement US et, ce, depuis son origine (Liste des commandants suprêmes des forces alliées en Europe).

Monsieur Anders Fogh Rasmussen, dont le mandat s'achève, n'apparaît donc comme seulement le faire-valoir de la politique US de défense, peu soucieuse du respect de la dignité humaine et du droit international.

S'il y a une autorité politique qui doit se faire entendre, c'est l'UE, et certainement pas le porte-parole de l'officine marketing du complexe militaro-industriel US (Etats-Unis: quand le monde est vu comme un champ de bataille).

Il est complètement fou qu'aucun dirigeant européen n'appelle les autres à se réunir pour se préoccuper d'une affaire qui les intéressent au premier chef.

L'UE dispose de deux représentants permanents - sur cinq - au Conseil de sécurité. La France et le Royaume-Uni. Leur abstention à saisir l'organisation des Nations-Unies les rend tout aussi responsables de la situation actuelle.

L'abstention et le retrait de la classe politique européenne du conflit est inadmissible et témoigne de sa vassalité indigne. Honte à MM. Cameron et Hollande.

 

_________________

 

Kosovo, un trou noir dans l'Europe (1) : sur la piste de trafics d'organes

Kosovo, un trou noir dans l'Europe (2): la conquête sanglante de l’UÇK

Kosovo, un trou noir dans l'Europe (3/3): le rôle des services français

Kosovo: un rapport accuse l’UÇK de crimes de guerre et trafic d’organes

 

Le gouverneur du Missouri demande l'aide de la Garde nationale à Ferguson

 

Pour torturer, la CIA a suivi les consignes de la Maison Blanche

Un pays traumatisé, emmené par Dick Cheney, s'est résolu à la torture

Torture: le rapport qui fait trembler la CIA

Torture de la CIA: vers la déclassification d'un rapport

Un rapport accablant sur les méthodes de torture de la CIA

Prisons d'exception américaines : un rapport accable les médecins

Après la «torture made in USA», le scandale de Guantanamo dure toujours

La « guerre juste » d’Obama avec ses drones

 

Cinglante débâcle de la diplomatie française

Sécurité collective recherche bons avocats

Obliger les Etats à tenir parole

Résister, responsabiliser, anticiper : un livre de Mireille Delmas-Marty Que peut le droit ? face à la mondialisation. Entretien avec Marianne Durand-Lacaze

Comment humaniser la mondialisation ? L’académicienne s’interroge sur le droit et les effets de la mondialisation et la judiciarisation du droit des droits de l’homme. À mesure que le droit se transforme est-ce qu’il s’améliore pour autant ? Elle défend, parmi ses propositions ambitieuses, "l’idée une souveraineté solidaire des États au lieu d’une souveraineté solitaire." Une utopie qu’elle croit réaliste .

 

UKRAINE : une étape dans le processus de déconstruction du droit international par les puissances occidentales

Hashim Thaci: un chef mafieux à la tête du Kosovo

Ukraine : arrêter de faire le jeu des USA

 

Question périphérique à l'actualité ukrainienne : le tunnel sous le détroit de Béring :

De Pékin à Montréal… en train | Le Devoir

De Paris à New-York en train en 2030 | UrbaNews.fr

Le projet fou d'un tunnel sous le détroit de Béring resurgit

Le projet fou de tunnel sous Béring - RIA Novosti

Un tunnel entre la Russie et les Etats-Unis d'ici 15 ans

Tunnel sous le détroit de Béring: Poutine et Iakounine

 

9782717865752-z.jpg?1383640269

http://www.diploweb.com/Arctique-la-geopolitique-est-de.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.