Foutus en 2050?

« Ne me dites pas, vous, qu’on est foutus en 2050 », a lancé Emmanuel Macron à des étudiants qui l’interrogeaient sur l’écologie, jeudi à l’université Jules-Verne d’Amiens où il effectuait une visite de deux jours. Il prétend aussi qu'il faudrait arrêter de nous plaindre et regarder ailleurs...

Capture d'écran © Pol Capture d'écran © Pol
Je suis un citoyen français, très républicain, à fond pour la démocratie (participative, c'est mieux), pour le dialogue, la concertation, la pédagogie, la culture etc... Mais là, il semble que notre grand dirigeant tient des discours tellement contradictoires, qu'il ferait péter les plombs au plus calme, au plus amorphe d'entre nous. Est-ce un discours pervers, de celui qui dénigre en permanence la même personne avec des arguments qui vont dans tous les sens et qui finissent par n'en avoir aucun? On finit par se le demander, tellement la contradiction ronge la parole présidentielle... 

« Le temps de l’indignation, c’était du temps du président Chirac » qui avait déclaré: « la maison brûle » dit Emmanuel Macron aux étudiants. Et s'il nous demande de « regarder ailleurs » c'est pour comprendre que notre sort est enviable... Et pour ce qui est des conséquence du dérèglement climatique, il a parfaitement raison. Si je regarde ailleurs, je constate par exemple que Sidney, en Australie est dans un brouillard total, avec une pollution désastreuse, du aux feux de forêts qui sont exceptionnellement grave cette année. Et ce n'est qu'un exemple, je pourrais écrire 10 000 pages à ce propos, et aussi montrer toutes les catastrophes qui arrivent en France. La chose la plus frappante en ce moment ce sont ces incendies de forêts qui détruisent de manière épouvantable, partout dans le monde, dans des proportions considérables, jamais atteintes, les plantes qui fabriquent notre oxygène quotidien! Partout, sur tous les continents, et pas seulement en Amazonie

Alors que l'été n'a pas encore débuté dans l'hémisphère Sud, l'Australie enregistre de nombreux records de chaleur pour un mois de novembre. La période de janvier à octobre est déjà la plus chaude depuis le début des mesures en Australie, et la deuxième plus sèche (derrière la terrible année de sécheresse 1902) selon l'AFP. Le 20 novembre, des températures maximales sont localement  20 °C au-dessus des normales sur la côte sud, comme à  Nullarbor, qui établit un nouveau record mensuel avec 46,6 °C. Jugeant que son gouvernement était engagé contre le réchauffement climatique, le Premier ministre australien, Scott Morrison, un libéral comme Macron, a démenti, ce même jeudi, que sa politique environnementale soit responsable des incendies qui dévastent le pays.

Ce qu'on constate sur ce seul exemple - c'est que oui - les discours libéraux, sont les mêmes : « C'est pas moi ! » en matière de politique écologique « Nous sommes les meilleurs ! »

L'innocence est plaidé en permanence... 

J'en conclu qu'il a raison Emmanuel Macron de dire aux étudiants « Ne me dites pas, vous, qu’on est foutus en 2050 »: Nous sommes déjà foutus en 2019...

Depuis 1947, l'alarme a sonné à propos des émissions des gaz à effet de serre, et notre jeune président à encore une fois raison, de proclamer que ce n'est pas de sa faute. Il n'était même pas né. Mais ce n'est pas seulement en faisant voter des lois sur les touillettes en plastique qu'on empêchera l'accélération du dérèglement climatique, et de la sixième extinction.  Et là sa lenteur, ses petits pas, sa prudence (qu'il n'a pas pour détruire notre système social) sont de son entière responsabilité.

Nous sommes foutus par ce que des dirigeants comme Scott Morrison, et Emmanuel Macron sont dans le déni de l'URGENCE.

Macron demande de regarder ailleurs la maison qui brûle, et nous voyons bien qu'il parle sans agir, et que même s'il agissait, ce serait notoirement  insuffisant... Les écocides sont des crimes, et probablement dans quelques années, les dossiers sur lesquels travaillent déjà des avocats, permettront de traîner en justice ceux qui n'ont pas su parler et agir de manière adéquat... Jusque là, la présomption d'innocence prévaut... jusqu'à 2050, probablement pas !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.