pol

pol

Pierre Oscar Lévy, réalisateur de documentaires, etc...
Abonné·e de Mediapart

610 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 juin 2010

Relaxe

La Rumeur a donc été relaxée au bout de 8 ans de procédure. Est-ce que les membres de La Rumeur arriveront à la relaxation après 30 000 euros de frais, une menace permanente, et une plainte infondée? (voir Médiapart.http://www.mediapart.fr/journal/france/250610/le-groupe-la-rumeur-gagne-huit-ans-de-bataille-judiciaire-contre-le-ministere- ) Cette trop longue histoire judiciaire rentre en résonance avec ce que j'écrivais dans mon dernier billet. Une question me brûle les lèvres: une partie du système de Nicolas Sarkozy consisterait peut-être à allumer des foyers d'incendie, là où il n'y a aucun problème?

pol

pol

Pierre Oscar Lévy, réalisateur de documentaires, etc...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'état du règlement, le règlement de l'État? © pol

La Rumeur a donc été relaxée au bout de 8 ans de procédure. Est-ce que les membres de La Rumeur arriveront à la relaxation après 30 000 euros de frais, une menace permanente, et une plainte infondée? (voir Médiapart.http://www.mediapart.fr/journal/france/250610/le-groupe-la-rumeur-gagne-huit-ans-de-bataille-judiciaire-contre-le-ministere- ) Cette trop longue histoire judiciaire rentre en résonance avec ce que j'écrivais dans mon dernier billet. Une question me brûle les lèvres: une partie du système de Nicolas Sarkozy consisterait peut-être à allumer des foyers d'incendie, là où il n'y a aucun problème? Des petits foyers d'infections, des grands feux de provocations? Pendant que tout le monde fait la chaîne pour éteindre l'incendie, la bande de pyromane peut jouer en bourse, voyager dans les paradis fiscaux, s'acheter des îles et fumer le cigare en toute impunité. (Oui je sais, fumer le cigare, c'est mauvais pour la santé, mais ce n'est pas encore interdit). Continuer à porter la plume dans la plaie revendique Mohamed Boroukba, dit Hamé. S'exprimer, critiquer, ce n'est pas de la diffamation, c'est l'exercice d'un droit, d'une liberté. Mais la question est bien là. Les mots, le sens, le droit, l'imagination sont abîmés par le système de valeur de Notre Grand Président.

Un exemple parmi tant d'autres - les Sans-papiers quiont hérité d'une désignation, d'une marque, contraire à la réalité. Tous ces travailleurs ont des papiers - les fiches de paie, la sécurité sociale, les impôts, les taxes - ils cotisent, et remplisent une grande quantité de papiers de toutes les couleurs. Ils sont juste victime d'une injustice, la privation de leurs droits, pour mieux les exploiter. Ils n'ont dans cette société que des devoirs...Ils deviennent des délinquants, alors qu'ils ne font que travailler. Leur situation irrégulière - ils sont entrés en France sans titre de séjour - est violemment combattu avec des moyens considérables, alors que la liberté de circulation devrait être un droit pour tous; comme la liberté de conscience et d'expression.

Par contraste on voit bien que la liberté d'achat d'une île est tout à fait protégée, et que les irrégularités de déclaration fiscale sont peu combattues.

La Droite adroite, au pouvoir, ne réforme pas, ne régule pas, elle efface le droit. La gauche de gouvernement, gauchement, ne s'empare pas suffisament de ces affaires. Au lieu de parler de Care, il faudrait parler de Fraternité, de Liberté, d'Égalité, de Droit, de Justice et de la fin des Privilèges. Un peu de République! Celui qui empochera les voix en 2012 ne le fera pas - je l'espère - en se posant en bon gestionnaire, mais en rétablissant la République . En France aujourd'hui, si vous vérifiez le texte des règlements et des lois, vous voyez qu'une part non négligeable ne sont pas appliqués - dans mon métier, la télévision, le cinéma, j'ai fini par en rire -

Dans le cas de La Rumeur la plainte de Nicolas Sarkozy indiquait la diffamation, mais cherchait à faire taire. L'article de Libération http://www.liberation.fr/societe/0101643537-la-cour-de-cassation-donne-raison-a-un-rappeur-contre-nicolas-sarkozy cite une réaction un peu amer de Hamé: Tout ça pour ça ? Cinq procès, huit ans de procédure… pour me dire que j’avais le droit d’écrire ce que j’ai écrit

Sur le toit du Palais de Tokyo © pol

Pourtant, il faut se réjouir du poids de la Justice - celle qui fonctionne - des mobilisations, et du travail des journalistes - indépendants, parce que si nous n'éteignons pas les incendies, nous courront à la catastrophe qui correspond probablement à la stratégie d'un homme pour qui tout est possible.

Comment comprendre la déclaration à l'Assemblée Nationale de la Ministre de la santé et des sports Roselyne Bachelot: Je ne peux que constater, comme vous (...), le désastre avec une équipe de France où des caïds immatures commandent à des gamins apeurés, un coach désemparé et sans autorité, une Fédération française de football aux abois. Est-ce de la diffamation? Une provocation? Un attentat symbolique contre l'ascenseur sociale qui était déjà bien en panne. Il n'y a qu'à regarder le beau visage défait de la secrétaire d'état au moment de cette intervention pour comprendre l'effet de ce genres de propos irresponsables. Le mot caïd - selon Wilkipédia - se dit, en Afrique du Nord, d'un notable qui cumulait autrefois des fonctions administratives, judiciaires, financières et parfois de chef de tribu.

Est-ce que ce gouvernement est un gouvernement Colonial? Dans mon quartier à Barbés, la rumeur s'etend.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal
Gare d’Austerlitz : le futur complexe immobilier visé par une plainte
Des associations viennent de déposer plainte pour détournement de fonds publics au sujet de la construction du futur siège de l’Agence française de développement. Elles dénoncent son coût de 924 millions d’euros, au centre d’un gigantesque projet de bureaux et de galeries commerciales.  L’aménagement de ce quartier au cœur de Paris crée une cascade de controverses.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo