Le Pen-Mélenchon, la fable de l'épouvantail et de la girouette

Il était une fois, une oligarchie de marchands, devenus banquiers avec le temps. La population mécontente, chercha des solutions. Elle regarda la télévision, et vota pour Flamby ou Nabot. Cela ne fonctionna pas. La population toujours mécontente chercha toujours des solutions, elle alla voir sur internet, et découvrit cet article odieux :

Le Pen-Mélenchon, la fable de l'épouvantail et de la girouette

 

Il était une fois, une oligarchie de marchands, devenus banquiers avec le temps, qui ont réussis à endetter des pays entiers pour assouvir leurs envies de pouvoir et de richesse.

La population mécontente, chercha des solutions. Elle regarda la télévision, suivie les conseils des grands experts, et vota pour Flamby ou Nabot.

Cela ne fonctionna pas.

La population toujours mécontente, chercha toujours des solutions, elle alla voir sur internet, et découvrit cet article odieux qui dit des mauvaises choses sur Épouvantail et Girouette, ses candidats préférés selon la télévision :

 

 

L'oligarchie banquière a toujours une longueur d'avance sur la population. L'extrême droite et l'extrême gauche se revendiquent antisystème pour changer la politique, mais avec un peu de recul géopolitique, que cachent-ils vraiment ?

 

 

Marine Le Pen

 

Quand on est soucieux de la perte de souveraineté, de l'immigration incontrôlée, et de l'insécurité, le choix du Front National correspond à ces sujets. Mais malheureusement pour eux, tous ceux qui pensent que le Front National va changer quelque chose se trompent. Tout le programme du FN ne peut s'appliquer car ce parti n'est pas un parti euro-sceptique. Aucune profession de foi ne stipule que le FN sortira de l'UE par l'article 50 du TUE. Marion-Maréchal, Philippot, ou Louis Aliot disent tous des discours différents sur l'UE, l'OTAN, et l'Euro, ce qui produit une grande incohérence et une preuve de l'escroquerie du FN. Voici en vidéo, leurs 21 contradictions :

 https://www.youtube.com/watch?v=LwvnNJO6RBo

 

Vidéo des contradictions du FN © UPR

Inutile de rappeler que Marine Le Pen est député européenne depuis 2004 et qu'elle n'a pas voté contre le TAFTA par abstention, et voté OUI aux secrets des affaires avec les 11000€ que lui donne Bruxelles.

 

Financièrement, le FN est dans une grande crise de budget et cache sous le tapis l'immense dette empruntée aux grandes banques avec deux micro-partis Jeanne et Cotelec. Sans parler des comptes en Suisse, de l'amitié avec Cahuzac, l'affaire des Panama Papers, l'héritage de Hubert Lambert, et les millions de dons par certains banquiers. Un parti antisystème ne peut pas être endetté à ce point-là. Il n'y a aucune crédibilité.

 

D'ailleurs le discours du FN, comme celui de Zemmour arrange parfaitement les intérêts de l'oligarchie. On manipule les pauvres blancs et les pauvres d'origine étrangère pour diviser les nations pendant que les ultra-riches s'en sortent. On appelle cela Le Choc des Civilisations de Samuel Huntington (politologue américain), ou Le Grand Échiquier de Zbigniew Brzeziński (conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Jimmy Carter dans les années 70). C'est une stratégie d'ingérence très efficace notamment dans les pays européens ou la dictature de l'UE continue à vassaliser les pays au profit des multinationales anglo-saxonnes. Et oui ... les électeurs FN ne sont que les idiots utiles de l'oligarchie américaine. Le vote Le Pen est préparé pour escroquer les anti-systèmes, et rassembler les votants "utiles" dans un front républicain qui fera élire n'importe quel mafieux. Roland Dumas connait bien l'escroquerie organisée par la soumise famille Le Pen et il l'explique.

 

Les liens avec les USA sont nombreux. Le FN a été financé par le mouvement CAUSA International avec le député Pierre Ceyrac dans les années 70 et 80. Ce mouvement créé par la secte Moon pour combattre le communisme a été soutenu par les services secret sud-coréen KCIA et ceux américains CIA avec l'accord de Bush. Rappelons que le Front National a été fondé à l'origine autour du groupuscule "ordre nouveau", il est sorti de sa caverne, uniquement grâce à l'intervention de François Mitterrand dans les années 1980. Le 13 février 1984, Jean-Marie fait son entrée à "L'Heure de Vérité", et des millions de français le découvrent, à quatre mois des élections législatives, dans un timing bien décidé. Le FN est un parti épouvantail tout comme Le Front de Gauche est une escroquerie du côté socialiste.

 

La fille bourgeoise du château de Montretout a également accepté de venir devant l'oligarchie financière américaine pendant son adoubement du gala de 2015 du Magazine Time en la nommant parmi les 100 personnalités les plus influentes dans le monde. Le groupe Bilderberg réunissant l'élite financière et politique et même le Dîner du Siècle réunissant l'élite journalistique, connaissent bien l'escroquerie du FN et ne se privent pas de faire sa promotion en le diabolisant malhonnêtement, ou en médiatisant ses interventions sous climat d'attentat. Tout cela sans parler des partis comme l'Union Populaire Républicaine.
Quand on connait l'influence d'une partie de l'oligarchie américaine dans le soutien à l'europe nazie hitlérienne, cela peut également expliquer pourquoi Marine Le Pen a été invitée 3 fois au bal de l'extrême-droite européenne de Vienne contenant des néo-nazis. D'ailleurs Léon Gaultier, un fondateur du conseil nationale du Front National en 1972, fut chroniqueur à « Radio Vichy », et l’un des fondateurs de la Milice française. Il a cofondé avec Jean-Marie Le Pen la SERP (Société d'Études et de Relations Publiques), une maison d'édition spécialisé dans les disques historiques dont des discours politiques, et des chants militaires nazis. Il combattit sous l’uniforme allemand de la Waffen-SS avec le grade de Untersturmführer, il commanda une unité française sur le Front de l’Est durant l’été 1944. Frappé d’indignité nationale, il a été emprisonné et condamné aux travaux forcés en 1946.

 

Le FN a également choisi de sortir de leur période de crise financière (2 129 638 euros de prêts du FN minimum selon la cnccfp) en allant demander de l'aide aux lobbies néo-sionistes. Même si la candidate avocate-d'affaires refuse de s'afficher au dîner du Crif pour remplir son carnet d'adresse, elle va en catimini à l'AIPAC outre-Atlantique (sorte de super Crif américain). Son compagnon Louis Aliot fait également des séjours en Israël ou Palestine occupée. En reniant ses valeurs et ses électeurs, ces actions pourraient être une raison supplémentaire du mécontentement entre le père et la fille.

 

 

 

 

D'ailleurs Marine Le Pen ainsi que de nombreux leader autoproclamé du FN sont francs-maçons comme Gilbert Collard, Vieil ami du Grand Orient de France et de la Grande Loge nationale française.
Inutile d'ignorer l'existence de ces lobbies, car l'actualité avec les déclarations de Jean-Frédéric Poisson, et même Dieudonné, contredisent la propagande. Les médias sont tenus par une dizaine de milliardaires dont Patrick Drahi qui a décidé de renoncer à sa nationalité française pour ne garder que celle israélienne. Patrick Drahi dirige BFM, RMC, et aussi SFR-Numéricable. Il participe à cette ingérence de puissances extérieures dans notre pays, de la même façon que les fausses ONG du milliardaires George Soros participent aux ingérences dans toute l'Europe.

 

 

Jean-Luc Mélenchon

 

 

Quand on est informé sur l'arnaque de la création monétaire, la complicité de nos gouvernements, et les inégalités des richesses, Mélenchon peut paraître convainquant. C'est vrai qu'il a une certaine colère qui fait plaisir à entendre. Mais quand il dénonce les hypocrites sur une place de Toulouse, il oublie malheureusement de se compter dans le lot…

 

Mélenchon a créé un programme presque démocratique. Son projet a repris le travail de l’Humain d’Abord de l’élection de 2012, puis il a été complété par La France insoumise qui a élaboré le programme d’aujourd’hui.

 

La démocratie présentée dans la France insoumise est basée sur plusieurs étapes : La première consiste à prendre en compte 3000 doléances citoyennes de février à août 2016.

 

La deuxième était d’organiser des auditions faisant un condensé des propositions avec des intellectuels et elles sont publiées en ligne : https://www.youtube.com/playlist?list=PL49hPUZTPboUlcm-7_uPeWjbkGSkkEEVd

 

Parmi tous les thèmes de ces auditions, il y en a une sur l’Union Européenne https://www.youtube.com/watch?v=OFrXp5x7pyE&index=11&list=PL49hPUZTPboUlcm-7_uPeWjbkGSkkEEVd

 

avec Aurélien Bernier (auteur de Désobéissons à l’Union Européenne) et Coralie Delaume (auteur du blog L’arène Nue) coordonnée par l’économiste Jacques Généreux (qui arrive en retard), et la juriste Charlotte Girard.

 

Cette vidéo a été vue moins de 4000 fois, ce qui prouve qu'au moins 126 000 insoumis.es s sur les 130 000 se contrefoutent de vérifier le processus démocratique de l’écriture du programme citoyen, mais suivent les paroles du leader Jean-Luc Mélenchon dans tous les médias qui ne refusent pas de l’inviter.

On a l'impression que les coordinateurs Généreux et Girard essaye de vendre leur programme à des intellectuels, tout en déviant des questions posés et de la description du problème dans son ensemble.
Dans ses livres, Aurélien Bernier estime que les difficultés électorales de la gauche radicale proviennent d'un manque de clarté sur trois sujets clés : le libre-échange, la construction européenne et la souveraineté nationale. Et la campagne de Jean-Luc Mélenchon n'a pas éclaircit ce flou. D'ailleurs 45% du Parti de Gauche a voté contre le programme de Mélenchon en juillet 2015.

 

à 21:38 Aurélien Bernier dit que le Parti de Gauche esquive le problème de l'Union Européenne, c'était un sujet qui fâchait à l'époque.
à 22:23 Aurélien Bernier avertit le Parti de Gauche sur les nuances entre ce qui est écrit dans le programme et les interventions de Mélenchon.
à 22:52 Aurélien Bernier évoque le fait que la "Désobéissance" des traités européens était floue.

Il parle également du Débat entre Mélenchon et Jacques Sapir :

http://www.dailymotion.com/video/x11xmux_faut-il-sortir-de-l-euro-jl-melenchon-et-jacques-sapir-en-debattent_news

Pour Aurélien Bernier, il ne peut pas y avoir de désobéissance aux traités européens (25:01). Le mot d'ordre "Sortir des traités" n'est pas suffisant, et celui de "Renégocier les traités" et une escroquerie qui nous a été servi à toutes les sauces par les socialistes, les républicains, et même Tspiras (26:09)
Il fait alors des propositions intéressantes comme sortir le droit européen de la constitution française, puis négocier avec Merkel. Et aussi d'autres qui se rapprochent beaucoup d'un parti très peu connu mais constamment censuré :

Tout d'abord, Bernier propose de faire une rupture institutionnelle et lutter contre les multinationales en renationalisant les grandes entreprises (à 31:10).
Les deux coordinateurs esquivent le sujet en disant que l’on peut quand même ne pas respecter le droit et prendre des amendes par la commission européenne. Désobéir aux traités. C'est quand même invraisemblable ! Pourquoi ne pas juste sortir de l'Union Européenne par l'article 50 du TUE ?

 

Ensuite, à 57:33, Aurélien Bernier parle de la sortie de l'Euro puis propose de développer des politiques de coopérations avec les autres pays, et Aurélien Bernier suppose que les autres gouvernements de gauche pourront être convaincus.
Mais aucune personne dans la salle n'était présente pour expliquer que la sortie de l'Euro ne peut se faire que par la sortie de l'UE. C'est à dire par l'application de l'article 50 du TUE. De plus, pour convaincre de modifier les traités européens, il faut l’unanimité des états membres par l'article 48 du TUE, et dans ce cas, les 27 pays de l’UE actuelle ne seront pas d'accord. Notamment le Luxembourg et Malte.

Ne pas vouloir sortir de l’Euro est un désastre pour l’économie française et ce sont plusieurs économistes et prix Nobel qui le disent comme Joseph Stiglitz, Paul Krugman, Jacques Sapir, et aussi Bernard Lieter le fondateur de l’ECU, l’ancêtre de l’Euro.

Jacques Généreux essaye de répondre sur la sortie de l’Euro en déviant du sujet en parlant de nouvelle monnaie commune. Mais pourquoi l’Espagne devrait forcément être dans la même zone monétaire que la France ? Cela n’a pas toujours été comme cela quand la France avait le franc et l’Espagne la peseta (1:03:00).
Finalement (à 1:27:39) Aurélien Bernier remet sur la table le sujet de la renationalisation des multinationales fraudeuses, mais les coordinateurs ne répondront pas à cette proposition.

 

 

La troisième étape du projet de la France Insoumise se passait en septembre 2016. Le Parti de Gauche a reçu les contributions de toutes les organisations politiques souhaitant s’associer au mouvement. Comme le parti communiste qui n’a pas souhaité s’associer, ainsi que les 20 000 adhérents communistes éventuels en plus des 13 000 que regroupe le Parti de Gauche. Le programme est alors négocié et envoyer aux 130 000 militants.es insoumis.es sur internet qui pourront alors déterminer les mesures prioritaires. Mais ils n’ont pas de droit de véto. C’est un circuit qui est aussi démocratique que l’Union Européenne l’est aujourd’hui avec le Conseil de l’Europe qui donne les grands axes, et la commission qui décide de tout. C’est-à-dire une fausse démocratie.

 

La dernière étape est de faire campagne dans toute la France en organisant 16 universités populaires avec des thèmes différents, et pour recueillir les doléances citoyennes pour faire un programme pour le peuple, par le peuple.

Une seule convention parlant de l’Union Européenne et c’est celle du Mardi 3 janvier 2017 : Frédéric Lebaron : Retour sur l’histoire de l’Union Européenne. On verra de ce qu’y en retourne.

(EDIT : Depuis décembre, le programme-livre de Mélenchon est maintenant en vente à 3€. La faille juridique sur la sortie de l'UE reste toujours ouverte. Mélenchon est passé dans beaucoup de grand médias. Devant Demorand il a ignoré une question sur l'UPR (voir vidéo). L'économiste Jacques Généreux a avoué indirectement le mensonge de Mélenchon sur son programme en parlant de désobéir aux traités (voir vidéo). Montebourg a également été interpellé sur France Inter sur les traités (voir vidéo). Sur la chaîne LCP on a appris que Mélenchon est le politicien qui utilise le plus de faux-comptes (à plus de 70%). Et Philippe Pascot a réitéré ses propos sur Mélenchon.)

 


La seule raison valable pour voter pour Mélenchon est le projet de 6ème République et la création d'une constituante. Mais pour l'instant le programme de la France insoumise n'est pas fini, et le processus d'écriture du programme ne semble pas très démocratique. Le programme est d'ailleurs très flou sur la constituante comme l'explique cette vidéo de Trouble Fait. Le tirage au sort est loin d'être majoritaire dans son programme, et Mélenchon est entouré dans son équipe de personnes malhonnêtes comme Martine Billard qui appelle à prendre ses distances par rapport à des démocrates comme Etienne Chouard. Les promesses n'engagent que ceux qui les tiennent. Et nous ne sommes pas certains de la démission de Mélenchon une fois élu en cas d’attentats, ou d’attaques sous faux-drapeau.

 

Ce qui est un peu plus suspect, c'est que Jean-Luc Mélenchon ne décrit pas cette oligarchie qu'il dit combattre. Contrairement à d'autres, pourquoi n'entendons-nous pas parler régulièrement de Goldman Sachs ? De Soros ? De Jean-Claude Juncker ? Du groupe Bilderberg ? Du club Le Siècle ? De ses amis Young Leaders de la French American Fundation ? De la Réserve Fédérale des États-Unis (FED) ? Ou JP Morgan, Citi bank, etc ? De la privatisation de la création monétaire par une oligarchiePourquoi a t'il nié connaître le Siècle ? 

 

Pourquoi des communistes ne lui font pas confiance et l'accusent de s'être autoproclamé candidat du Parti de gauche ? L'auteur de Délit d'élus, Philippe Pascot ne lui fait pas confiance non plus en le citant dans son livre lui et son trinôme avec Marie-Noëlle Lienemann et l'escroc Julien Dray. Il reproche à Mélenchon d'utiliser les avantages fiscaux des élus pour se payer sa maison avec l'IRFM. Philippe Pascot connait bien les magouilles dans l'Essonne et il a rencontré Mélenchon dans la salle de maquillage de l'émission de Jean-Jacques Bourdin avec Éric Brunnet pour témoigner, et reçoit une phrase méprisante de la bouche de Jean-Luc Mélenchon :

"Ah si ouais je me souviens de toi, t'es le mec qui était dans l'Essonne, t'es le seul mec que je n'ai pas pu acheter."

Ce genre de comportement de Mélenchon n'est pas très connu par les militants de son parti mais de plus en plus de gens le découvre. Christian Schoettl, élu de l'Essonne, affirme que Mélenchon a créé un emploi fictif pour sa fille au Conseil Général de l'Essonne (voir vidéo). Son gendre était vice-président du Conseil Général. Mélenchon occupait lui-même un emploi fictif sans respecter ses engagements, il utilisait également l'argent du Conseil Général illégalement pour se déplacer en payant ses chauffeurs car il n'a toujours pas son permis. Mélenchon a perdu son procès via sa fille et a donc était condamné à une amende de 1500€ le 7 avril 2017 dans le silence complet des médias.

Et si Mélenchon était là pour saboter le Parti de Gauche ? Cela justifierait le fait qu'il ait défendu ardemment le traité de Maastricht, qu'il ait voté par "erreur" OUI à l'introduction de farine animale dans l'élevage en tant que bon infiltré député européen depuis 2009. S'il n'y avait que ces deux erreurs, Maastricht et les farines animales, ça irait encore. Mais Jean-Luc Mélenchon est le parlementaire qui fait le plus d'erreurs au parlement européen. Il a fait au moins 108 erreurs et corrections de vote. Il touche 126 000 euros par an pour son poste au Parlement Européen depuis 2009 ce qui fait presque de lui un millionnaire en comptant ses biens immobiliers à Paris et dans le Loiret. Sans parler de ses 37 ans au parti socialiste, ses 2 postes de sénateur socialiste, et ses absences au parlement européen. Même les tracts sont payant sur le site de Mélenchon, cela n'aide pas trop le militantisme.

Cela justifierait également le fait qu'il ait côtoyé des patrons de presse en Essonne comme Serge Dassault, un milliardaire marchand d'armes que Mélenchon a juré de protéger en tant que frère et pour qui il s'est abstenu sur une vote au sénat. Il a déjeuné avec des frères comme Henri Guaino ou bien Patrick Buisson qu'il a accompagné à sa remise de Légion d'Honneur. Il a monté plusieurs partis comme Nouveau Monde, Trait d'Union, Pour la République Sociale, qui n'ont pas marché pour rabattre et trahir l'extrême gauche vers le PS. 

Son père, Georges Mélenchon, connaît bien le système médiatique depuis son travail à radio Tanger de Charles Michelson, également fondateur d'Europe 1.
Selon le journaliste d'investigation Emmanuel Ratier et sa revue Faits et Documents n°295 page 2 paragraphe 5 du 15 au 31 mai 2010 :

"une bonne partie de son itinéraire et de sa réussite s'explique par son appartenance de très longue date au Grand Orient de France (dans la loge la plus politisé et manipulatrice depuis 3 générations au 33ème dégré). L'infiltration des lambertistes au sein du GODF est d'ailleurs une vieille tradition. Il siège au sein de la Fraternelle parlementaire et intervient très régulièrement dans les loges pour porter la bonne parole politique."

Pourquoi Mélenchon dit à la télé française qu'il quittera l'UE, puis adoucit ses propos le lendemain (23/09/16 "essayer de renégocier les traités") devant les cadres de l'UE à Berlin. Cela rappelle le discours du Bourget de son vieil ami Young Leader de la French American Fundation qui est allé confesser lui aussi le lendemain que la finance n'est finalement pas son ennemi. François Hollande a gagné les élections, notamment avec l'aide des votes de Mélenchon qui n'a rien négocié avec François Hollande en appelant à voter contre Sarkozy.

 

Devant Ruquier, il a fait le même jeu, et a trompé tous ses sympathisants. Quand on sait les enjeux de la présidentielle, on comprend pourquoi il réagit de la sorte :

https://www.youtube.com/watch?v=FH4YN2YRU58

Contradictions de Mélenchon © UPR
 

 

Cette vidéo est une preuve que ses ambitions potentiellement sournoises, l'empèchent de proposer des mesures réellement intéressantes pour la France et son économie sous tutelle. Les Plans B de Jean-Luc Mélenchon pour l'Union Européenne sont inapplicables techniquement.

Mélenchon est très fort en communication car il a été bien entrainé. Cela commence par mai 68, au côté de Daniel Cohn-Bendit qui a reconnu avoir été financé par des fonds américains à cette époque. Jean-Luc est un socialiste trotskiste comme Jean-Claude Juncker ou José Manuel Barroso de la commission européenne qui a intégré la banque Goldman Sachs. Mélenchon a été formé à l’OCI (Organisation Communiste Internationaliste), une organisation trotskiste dirigé par Pierre Boussel, ashkénaze d'origine russe appelant au défaitisme révolutionnaire sous l'occupation, considéré comme "hitléro-trotskiste" à cause de son entrisme dans le parti communiste, et le fondateur du courant sectaire lambertisme. Ces trotskistes ont été aidés par les américains contre l'URSS pour détruire de l’intérieur le communisme, politiquement et syndicalement. En France, l'agent américain Irving Brown a par exemple entretenu des liens entre les trotskistes de l’OCI, et Force Ouvrière.
Le candidat de la France Insoumise a également été ministre et proche de François Mitterrand qui fut décoré de la francisque pétainiste en 1943. Il déclara selon le rituel de l'Ordre de la francisque : "Je fais don de ma personne au maréchal Pétain comme il a fait don de la sienne à la France. Je m'engage à servir ses disciplines et à rester fidèle à sa personne et à son oeuvre".

 

Enfin, pourquoi, ne peut-on pas avoir plus d'information sur des fonds opaques comme les œillets rouges qui ont prêté 2,3 millions au Parti de Gauche selon la cnccfp ? Mélenchon a également contracté un prêt de 8 millions d'euros à deux banques coopératives toujours anonymes actuellement. Le rapport de la cnccfp ne peut pas détailler les comptes du "mouvement" France Insoumise puisqu'il a été créé en début janvier, heureusment pour Mélenchon.

 

Mélenchon et son rôle de bon comédien râleur est donc un leurre. En réalité, il ne veut pas sortir de l'UE ni contrôler les frontières contre la potentielle ingérence organisée car cela fait trop "FN" pour son électorat. Il souhaite "renégocier" les traités mais sans dire quels articles il souhaite remplacer, et sans expliquer la teneur de l'article 48 qui bloque mathématiquement toute renégociation. Il ne précise jamais l'influence des États-Unis, des espions français Robert Schuman et Jean Monnet payés par la CIA, ni celle d'anciens bureaucrates nazis derrière le projet de la construction européenne. Il était d'ailleurs d'accord pour une intervention militaire de l'OTAN en Libye.


Demander la négociation des traités prendra encore plus de temps que la sortie Frexit par l'article 50 du TUE. Comment faire alors que Mélenchon qui est confortablement député européen depuis 2009, ne connait même pas les traités et confond TUFE et TFUE ? Et en attendant, l'UE sera intransigeante envers un faux "eurosceptique" et fera pression sur Mélenchon en attanquant économiquement la France : fin des rachats d'actifs pourris des banques françaises ce qui les mettra à mal l'épargne de français, plus du tout d'aides aux agriculteurs, augmentation de la dette souveraine française nous empêchant d'emprunter et de payer les fonctionnaires et les retraites, amendes de 0,5% du PIB (14 milliards) pour avoir désobéi aux traités, et tout un tas de rejouissance qu'ils ont testé avec succès en Grèce.


Mélenchon verra également l'émergence d'une forte opposition dans le pays grâce aux analyses du seul parti euro-sceptique (UPR) et aux partis européistes (LR-PS-EELV-DLF-NPA) qui se seront recomposés suite à leur défaite, tout en recevront de l'argent pour attaquer Mélenchon. Ce faisant, Mélenchon et tous ses amis socialistes infiltrés qu'il aura placé aux ministères, à l'assemblée, et dans la constituante, perdront leur cote de popularité. Dans l'attente de la permission de l'UE, le programme économiquement instable poussera le peuple à se retourner contre Mélenchon car ils subiront de plein fouet les attaques de Bruxelles. Le "Tsipras français" ne pourra plus activer son fameux plan B "un retrait des traités" (ce qui ne veut pas dire sortir de l'UE), il sera déjà trop tard pour sortie de l'UE. La France aura donc été en position d'illégalité, aura payé de lourdes amendes, et se retrouvera en position de faiblesse face aux multinationales anglo-américaines qui se ferront un plaisir de continuer l'oppression en forçant des traités trans-Atlantique comme le TAFTA (TTIP), ou en Cheval de Troie comme le CETA.

Bref, c'est un populiste qui dit ce que le peuple veut entendre, quitte à manger du Quinoa pour faire plaisir aux jeunes sans esprits critique.

 

 

La réelle résistance contre les élites

 

Après avoir analyser tout l'échiquier politique depuis des années, avec Nous Citoyens, En Marche, Elpis, Nouvelle Donne, Debout La France, Rebâtir la France, ou encore Le Peuple Président, un seul parti a le programme réaliste pour lutter contre l'oligarchie financière, mais ce parti est censuré férocement par les médias dominantes depuis bientôt 10 ans.

 

Ce parti a 0€ de dette et se fait traiter de petit parti complotiste fasciste par tous les mêmes médias corrompus qui font la promotion de l'UE. C'est l'UPR et il a maintenant 13 222 adhérents. Bientôt le 3ème parti de France en nombre d'adhérents (4 fois plus que EELV, 6 fois plus que le NPA, et 190 000 suffrages aux régionales de 2015), et www.upr.fr est le premier site politique le plus visité avec des conférences pédagogiques plus qu'impressionnantes. Florian Philippot a même été surpris en train de prendre des notes à l'une d'elle ...

 

Il faut changer l'Europe : https://www.youtube.com/watch?v=qOjbhpBuOZE
Les origines de la création de l'UE : https://www.youtube.com/watch?v=zti4aV2WL5w
Qui gouverne la France : https://www.youtube.com/watch?v=bZZf703Ck3o
La Tragédie de l'Euro : https://www.youtube.com/watch?v=2Op3yVHH6dM
Les Euro-régions : https://www.youtube.com/watch?v=bYZ-hsF3CSs
Histoire France : https://www.youtube.com/watch?v=k34iCt7ghiU
A quoi sert la politique ? https://www.youtube.com/watch?v=aG0Ozdc1m9o
L'actualité décryptée comme le coup d'état en Turquie : https://www.youtube.com/watch?v=yfWi-YMw9Bs
Toutes les vidéos de la chaîne : https://www.youtube.com/user/UPRdiffusion

 

L'UPR est un parti qui sort du clivage gauche droite parce qu'il veut redonner l'indépendance monétaire (Frexit de l'Euro de la Banque Centrale Européenne de Francfort), l'indépendance diplomatique (Frexit de l'OTAN qui intervient guerre après guerre en Libye, ou en Syrie par exemple), et son indépendance législatif (Frexit de l'UE lobbyistes de Bruxelles). L'UPR a été classé dans les listes des partis Divers par le ministère de l'intérieur.
Le souverainisme veut dire que le peuple doit être souverain, c'est la véritable démocratie (Article 3 de la constitution). D'ailleurs le slogan est "Rétablir la démocratie".

 

Les accusations de complotisme ne sont pas fondées étant donné les déclarations du nouveau président des États-Unis Donald Trump, celles de Hillary Clinton, et celles de Laurent Fabius. Ils ont admis que les USA et la France fournissaient des armes à Daesh via l'armée syrienne libre ou Al Nosra.

Quant à François Asselineau, c'est un français intello studieux qui a fait des grandes études d'administration vice-major de promo ENA et HEC, où il a découvert l'envers du décors de la politique en regardant de loin les magouilles des futurs politiciens mafieux et véreux. Il a fait son chemin en travaillant en grande partie aux affaires étrangères, puis en tant qu'inspecteur des finances. C'est un bon moyen de savoir qui tire les ficelles. Il a fait de la pédagogie pour les français en dénonçant le traité de Maastricht et celui de Lisbonne dans les partis euro-sceptiques qui germaient à l'époque. Mais c'est la création de l'UPR et son programme solide pour lutter contre cette Union Européenne faite par les multinationales pour les multinationales, qui donne cet élan aujourd'hui aux français de se rassembler contre l'oligarchie médiatique et financière. Malgré la censure monstrueuse depuis 9 ans, l'UPR est parmi les 5 premiers partis en France en nombre d'adhérents (probabilité d'avoir des nombres truqués pour les autres partis politiques). Avec récemment la plus forte augmentation d'adhésion (114 par jour) et ses 13 222 adhérents (chiffre vérifiable par huissier de justice).

François Asselineau n'est ni de droite, ni de gauche, il n'est pas responsable de qui a employé ses connaissances aux affaires étrangères, il informe simplement ses compatriotes et subit des critiques dignes d'une propagande en *iste, d'extrémiste, souverainiste, euro-phobe, conspirationniste, anti-américaniste. Il aurait pu être grand patron de banque avec son parcours et avoir un salaire astronomique, mais il a choisi de créer un parti sans financements extérieurs, et parcourir la France en squattant chez des militants de l'UPR pour organiser des conférences très pédagogiques. Ses détracteurs regardent généralement pas les conférences, et n'écoutent pas ses arguments. Ils préfèrent critiquer de tous les noms par mépris et feignardise.

 

 

Conclusion

 

La population découvrit beaucoup d'informations dans tous les liens de cet article.
Une partie de la population devint encore plus mécontente. Elle se mit à insulter l’auteur et son opinion. Car comme le dit bien un écrivain bien connu : « Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle va détester ceux qui la disent ».
Une autre partie de la population éteignit la télévision et alla voir sur internet si ces solutions sont réalistes.
Elle découvrit que la tâche n’était pas si simple parce qu’une grande majorité était occupée à regarder la télévision.
Elle décida donc de rejoindre l’état d’esprit de résolution des problèmes pour montrer aux autres que les solutions sont réalistes en se réunissant.
Elle partagea l’article et en discuta à tout son entourage.
L’oligarchie inquiète, décida de cacher ce regroupement. L’oligarchie demanda à Épouvantail et Girouette de copier malhonnêtement le discours de résolution de problème.
Mais la population s’en rendit compte, et l’oligarchie échoua.

 

 

 

 

Attention : cet article n'est pas un communiqué de l'UPR, mais simplement un point de vue personnel sur les partis qui nous sont proposés pour 2017. Le parti du vote blanc est également un excellent projet, mais l'UPR a certifié comptabiliser le vote blanc dans son programme, ainsi que l'inéligibilité des élus militée par Philippe Pascot. Adhérer à l'UPR pour montrer aux médias que les français en ont marre de l'oligarchie dirigeante est pour moi le meilleur moyen de gagner contre les élites en 2017. Le vote UPR en 2017 n'est bien évidemment pas une finalité, mais c'est une étape nécessaire pour l'indépendance et la liberté d'action de la politique en France. Il y aura beaucoup de référendums à faire pour rendre la politique plus démocratique, pour se réapproprier la création monétaire, et aussi l'organiser une constituante après référendum.
Si cela ne marche pas, alors la France sera toujours dirigée depuis Bruxelles et Washington. Il faudra que les citoyens se regroupent autour de monnaies locales (transparente si possible), pour résister encore face aux grandes multinationales atlantistes et leur Euro qui détruit petit à petit l'écologie et la société.




Expression contradictoire de Le Pen et Mélenchon © UPR Expression contradictoire de Le Pen et Mélenchon © UPR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.